Genèse

Genèse 33:1-20; 34:1-31

Jacob rencontre Ésaü

33 Et Jacob leva les yeux et regarda. Et voici, Ésaü venait, ayant avec lui 400 hommes. Alors il répartit les enfants entre Léa et Rachel et les 2 servantes.

2 Et il plaça en tête les servantes et leurs enfants, et ensuite Léa et ses enfants, et en dernier Rachel et Joseph.

3 Puis lui-même passa devant eux et se prosterna à terre 7 fois, jusqu'à ce qu'il soit proche de son frère.

4 Alors Ésaü courut à sa rencontre et l'étreignit, et se jeta à son cou, et l'embrassa. Et ils pleurèrent.

5 Et Ésaü1 leva les yeux, et vit les femmes et les enfants, et dit : « Qui sont ceux-là pour toi ? » Et Jacob1 répondit : « Ce sont les enfants que Dieu dans sa grâce a donnés à ton serviteur. »
1 littéralement : il.

6 Alors les servantes s'approchèrent, elles et leurs enfants, et elles se prosternèrent.

7 Et Léa aussi s'approcha avec ses enfants, et ils se prosternèrent. Et ensuite Joseph et Rachel s'approchèrent, et ils se prosternèrent.

8 Puis il dit : « Que veux-tu avec toute cette troupe que j'ai rencontrée ? » Et il répondit : « C'est pour trouver grâce aux yeux de mon seigneur. »

9 Mais Ésaü dit : « J'ai [de tout] en abondance, mon frère. Que ce qui est à toi reste à toi. »

10 Et Jacob répondit : « Non, je te prie ! Si1 j'ai trouvé grâce à tes yeux, alors prends mon don de ma main. Car j'ai vu ton visage comme si j'avais vu la face de Dieu et tu m'as accueilli favorablement.
1 littéralement : Si, je te prie.

11 Prends, je te prie, mon cadeau1 qui t'a été apporté ; car Dieu a usé de grâce envers moi et j'ai de tout. » Et il insista auprès d'Ésaü2 et celui-ci3 le prit.
1 littéralement : ma bénédiction. 2 littéralement : de lui. 3 littéralement : il.

12 Puis Ésaü1 dit : « Partons et allons-nous-en et je marcherai devant toi. »
1 littéralement : il.

13 Mais Jacob1 lui répondit : « Mon seigneur sait que les enfants sont délicats et que j'ai avec moi du petit bétail et du gros bétail qui allaitent. Et si l'on forçait leur marche un seul jour, tout le troupeau mourrait.
1 littéralement : il.

14 Que mon seigneur, je te prie, passe devant son serviteur et moi, j'avancerai tout doucement au pas de ce bétail1 qui est devant moi et au pas des enfants, jusqu'à ce que j'arrive auprès de mon seigneur à Séhir. »
1 proprement : ces biens, ces possessions ; voir Exode 22:7,10.

15 Et Ésaü dit : « Je te prie, que je laisse avec toi quelques-uns des gens qui sont avec moi. » Mais Jacob1 répondit : « Pourquoi cela ? [Il suffit] que je trouve grâce aux yeux de mon seigneur ! »
1 littéralement : il.

16 Alors Ésaü s'en retourna ce jour-là à Séhir par son [propre] chemin.

Jacob habite à Succoth puis à Sichem

17 Mais Jacob s'en alla à Succoth et construisit une maison pour lui et fit des cabanes pour son bétail. C'est pourquoi il appela le lieu du nom de Succoth1.
1 Succoth : cabanes, huttes.

18 Puis Jacob arriva en paix à la ville de Sichem qui est dans le pays de Canaan, tandis qu'il venait de Paddan-Aram. Et il dressa ses tentes en face de la ville.

19 Et il acheta de la main des fils de Hamor, père de Sichem, pour 100 kesitas1, la portion du champ où il avait dressé sa tente.
1 kesita : monnaie d'or ou d'argent dont on ignore la valeur.

20 Et il dressa là un autel et l'appela El-Élohé-Israël1.
1 El-Élohé-Israël : °Dieu, le Dieu d'Israël.

Dina est déshonorée par Sichem – Vengeance de ses frères Siméon et Lévi

34 Or Dina, la fille que Léa avait donnée à Jacob, sortit pour voir les filles du pays.

2 Et Sichem, fils de Hamor le Hévien, prince du pays, la vit, et la prit, et coucha avec elle, et la déshonora.

3 Et son âme s'attacha à Dina, fille de Jacob, et il aima la jeune fille et parla au cœur de la jeune fille.

4 Alors Sichem parla à Hamor son père, en disant : « Prends-moi cette jeune fille pour femme. »

5 Et Jacob apprit qu'on avait déshonoré Dina sa fille. Or ses fils étaient aux champs avec ses troupeaux. Et Jacob garda le silence jusqu'à ce qu'ils reviennent.

6 Alors Hamor, père de Sichem, sortit vers Jacob pour parler avec lui.

7 Et les fils de Jacob revenaient des champs lorsqu'ils apprirent [ce qui était arrivé]. Et ces hommes furent affligés et se mirent dans une grande colère parce qu'on avait commis une infamie en Israël, en couchant avec la fille de Jacob, ce qui ne devait pas se faire.

8 Mais Hamor leur parla, en disant : « L'âme de mon fils Sichem s'est attachée à votre fille. Donnez-la-lui, je vous prie, pour femme,

9 et alliez-vous par mariage avec nous. Donnez-nous vos filles et prenez nos filles pour vous

10 et habitez avec nous, et le pays sera devant vous. Habitez-y et faites-y du commerce et ayez-y des possessions. »

11 Puis Sichem dit au père et aux frères de Dina1 : « Que je trouve grâce à vos yeux ! Et ce que vous me direz, je le donnerai.
1 littéralement : d'elle.

12 Augmentez beaucoup pour1 moi la dot et le cadeau, et je donnerai selon ce que vous me direz. Et donnez-moi la jeune fille pour femme. »
1 littéralement : sur.

13 Mais les fils de Jacob répondirent avec ruse à Sichem et à Hamor son père. Et ils leur parlèrent ainsi parce que Sichem1 avait déshonoré Dina leur sœur.
1 littéralement : il.

14 Alors ils leur dirent : « Nous ne pouvons pas faire ceci, de donner notre sœur à un homme incirconcis, car ce serait une honte pour nous.

15 Nous vous donnerons notre accord à la seule condition que vous soyez comme nous en circoncisant tout homme1 parmi vous.
1 littéralement : mâle.

16 Alors nous vous donnerons nos filles et nous prendrons vos filles pour nous, et nous habiterons avec vous, et nous serons un seul peuple.

17 Mais si vous ne nous écoutez pas, pour être circoncis, alors nous prendrons notre fille et nous nous en irons. »

18 Et leurs paroles furent bonnes aux yeux de Hamor et aux yeux de Sichem, le fils de Hamor.

19 Alors le jeune homme ne différa pas de faire la chose, car la fille de Jacob lui plaisait beaucoup et il était plus considéré que tous ceux de la maison de son père.

20 Et Hamor et son fils Sichem vinrent à la porte de leur ville et parlèrent aux hommes de leur ville, en disant :

21 « Ces hommes sont paisibles à notre égard. Qu'ils habitent dans le pays et y fassent du commerce ! Et voici, le pays est vaste1 devant eux. Nous prendrons leurs filles pour femmes et nous leur donnerons nos filles.
1 littéralement : large de deux mains.

22 Mais ces hommes nous donneront leur accord pour habiter avec nous, pour devenir un seul peuple, à la seule condition que tout homme1 parmi nous soit circoncis, comme ils sont circoncis.
1 littéralement : mâle.

23 Leurs troupeaux et leurs biens et tout leur bétail ne seront-ils pas à nous ? Seulement, acceptons leur condition et ils habiteront avec nous. »

24 Et tous ceux qui sortaient par la porte de la1 ville écoutèrent Hamor et son fils Sichem. Et tout homme2 fut circoncis, tous ceux qui sortaient par la porte de la1 ville.
1 littéralement : sa. 2 littéralement : mâle.

25 Et il arriva, le troisième jour, comme ils étaient souffrants, que deux fils de Jacob, Siméon et Lévi, frères de Dina, prirent chacun son épée et vinrent contre la ville [qui se croyait] en sécurité et tuèrent tous les hommes1.
1 littéralement : mâles.

26 Et ils passèrent au fil de l'épée Hamor et son fils Sichem. Et ils prirent Dina de la maison de Sichem et s'en allèrent.

27 Les fils de Jacob se jetèrent sur les tués1 et pillèrent la ville parce qu'on avait déshonoré leur sœur.
1 littéralement : transpercés.

28 Ils prirent leur petit bétail et leur gros bétail, et leurs ânes, et ce qu'il y avait dans la ville, et ce qu'il y avait dans les champs.

29 Et ils emmenèrent comme prisonniers tous leurs enfants et leurs femmes, et ils pillèrent tous leurs biens et tout ce qui était dans les maisons.

30 Mais Jacob dit à Siméon et à Lévi : « Vous m'avez troublé en me mettant en mauvaise odeur auprès des habitants du pays, les Cananéens et les Phéréziens, et moi, je n'ai qu'un petit nombre d'hommes. Et ils se rassembleront contre moi, et me frapperont, et je serai détruit, moi et ma maison. »

31 Mais ils dirent : « Traitera-t-on notre sœur comme une prostituée ? »

Après que l'Éternel a eu changé le nom d'Abraham, son ancien nom d'Abram a définitivement disparu. Au contraire, le nom de Jacob subsiste jusqu'à la fin et le nouveau nom d'Israël n'alterne couramment avec lui que longtemps après Peniel. Signe que le vieux Jacob, le supplanteur, n'a pas fini de se manifester. Pourtant la grâce divine était évidente envers lui et les siens. L'Éternel avait répondu à sa prière du ch. 32:11 gn 32.9-12en inclinant le cœur d'Ésaü (ch. 33 v. 4). Et pour souligner que c'était bien l'œuvre de Dieu, que les cadeaux prudemment préparés par Jacob n'étaient pour rien dans les bonnes dispositions de son frère, le v. 8 du ch. 33 montre que ce dernier n'avait même pas compris leur but. Nous voyons cependant réapparaître les craintes du pauvre Jacob. À Ésaü qui voulait le protéger, il aurait pu rendre témoignage de sa confiance dans la protection du Dieu Tout-Puissant: au lieu de cela il se dérobe par un mensonge, disant aller à Séhir et se rendant à Succoth. Après quoi, ce qui est pire encore, il se bâtit une maison (ch. 33 v. 17), achète un champ (ch. 33 v. 19), reniant ainsi doublement son caractère d'étranger. Les conséquences ne tardent pas: des fréquentations s'ensuivent qui amènent le déshonneur sur sa fille et l'odieuse vengeance de deux de ses fils, triste sujet du ch. 34.