Genèse

Genèse 19:1-14

Délivrance de Lot et destruction de Sodome et de Gomorrhe

19 Et les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir. Or Lot était assis à la porte de Sodome. Et Lot les vit, et se leva pour aller à leur rencontre, et se prosterna le visage contre terre.

2 Puis il dit : « Voici1, mes seigneurs, détournez-vous, je vous prie, vers la maison de votre serviteur et vous y passerez la nuit et vous laverez vos pieds. Et vous vous lèverez de bon matin et vous irez votre chemin. » Mais ils dirent : « Non, car nous passerons la nuit sur la place. »
1 littéralement : Voici, je vous prie.

3 Et Lot1 insista beaucoup auprès d'eux. Alors ils se détournèrent [pour aller] chez lui et entrèrent dans sa maison. Et il leur fit un festin et cuisit des pains sans levain, et ils mangèrent.
1 littéralement : il.

4 Ils n'étaient pas encore couchés que les hommes de la ville, les hommes de Sodome, entourèrent la maison, depuis le jeune homme jusqu'à la personne âgée, tout le peuple, depuis les extrémités [de la ville].

5 Et ils appelèrent Lot et lui dirent : « Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous afin que nous ayons des relations avec eux. »

6 Alors Lot sortit vers eux à l'entrée [de la maison] et il ferma la porte derrière lui.

7 Puis il dit : « Je vous prie, mes frères, ne faites pas [ce] mal.

8 Voici1, j'ai deux filles qui n'ont pas eu de relations avec un homme. Laissez-moi les faire sortir vers vous et faites-leur comme il sera bon à vos yeux. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus à l'ombre de mon toit. »
1 littéralement : Voici, je vous prie.

9 Mais ils dirent : « Retire-toi ! » Puis ils dirent : « Cet individu est venu pour séjourner [ici] et il veut faire le juge ! Alors maintenant, nous te ferons plus de mal qu'à eux. » Et ils firent pression sur Lot1 avec violence et s'avancèrent pour briser la porte.
1 littéralement : l'homme Lot.

10 Alors les hommes étendirent leurs mains et firent rentrer Lot dans la maison, vers eux, et fermèrent la porte.

11 Puis ils frappèrent d'aveuglement les hommes qui étaient à l'entrée de la maison, du [plus] petit au [plus] grand, [de sorte] qu'ils se fatiguèrent de chercher l'entrée.

12 Et les hommes dirent à Lot : « Qui as-tu encore ici ? [Tes] gendres et tes fils, et tes filles, et tout ce que tu as dans la ville, fais-les sortir de ce lieu !

13 Car nous allons détruire ce lieu, parce que leur cri est devenu grand devant l'Éternel. Et l'Éternel nous a envoyés pour le détruire. »

14 Et Lot sortit, et parla à ses gendres qui avaient pris ses filles, et dit : « Levez-vous, sortez de ce lieu, car l'Éternel va détruire la ville ! » Mais il fut, aux yeux de ses gendres, comme un homme qui plaisantait.

Quel contraste entre l'heureuse visite que les anges ont rendue à Abraham sur l'heure de midi et leur pénible mission à Sodome le soir du même jour! Et quelles réticences pour accepter l'invitation de Lot, si empressée soit-elle (v. 2)! Comment auraient-ils communion avec ce croyant dans une position fausse? Ils n'entrent chez lui que pour le protéger et le délivrer. D'ailleurs Lot lui-même n'a jamais été à l'aise dans cette ville dépravée. Nous ne l'aurions pas su si le Nouveau Testament ne nous l'avait pas révélé. Mais Dieu qui connaît les cœurs tient à nous dire que Lot était un juste et que, loin de prendre son parti du mal, il était de jour en jour «accablé par la conduite débauchée de ces hommes sans loi» (2 Pier. 2:7, 8 2p 2.4-9). Perversité que les hommes de Sodome n'ont pas honte d'étaler au cours de cette nuit dramatique (comp. És. 3:9 es 3.9). De sorte que l'Éternel qui avait dit «sinon — si ce n'est pas vrai — je le saurai» (ch. 18 v. 21 gn 18.20-21), n'a plus besoin d'autre preuve puisque ces hommes témoignent contre eux-mêmes.

Lot n'est pas pris au sérieux même par ses gendres. Quand un croyant a, pendant un temps, marché avec le monde, il n'a plus aucune autorité ensuite pour lui parler de jugement. On ne l'écoute pas.