Genèse

Genèse 14:1-12

Bataille de quatre rois contre cinq – Lot est fait prisonnier

14 Et il arriva, aux jours d'Amraphel, roi de Shinhar, d'Arioc, roi d'Ellasar, de Kedor-Laomer, roi d'Élam, et de Tidhal, roi de Goïm,

2 qu'ils firent la guerre à Béra, roi de Sodome, et à Birsha, roi de Gomorrhe, [à] Shineab, roi d'Adma, et [à] Shéméber, roi de Tseboïm, et [au] roi de Béla, qui est Tsoar.

3 Tous ceux-ci se rassemblèrent dans la vallée de Siddim, qui est la mer Salée.

4 Pendant 12 ans, ils avaient servi Kedor-Laomer, mais la 13e année, ils se révoltèrent.

5 Et dans la 14e année, Kedor-Laomer vint avec les rois qui étaient avec lui et ils frappèrent les Rephaïm à Ashteroth-Karnaïm, et les Zuzim à Ham, et les Émim à Shavé-Kiriathaïm1,
1 ou : dans la plaine de Kiriathaïm.

6 et les Horiens dans leur montagne de Séhir, jusqu'à El-Paran1, qui est près du désert.
1 ou : jusqu'au térébinthe de Paran.

7 Puis ils s'en retournèrent et vinrent à En-Mishpath, qui est Kadès, et ils frappèrent tout le territoire des Amalékites et même les Amoréens qui habitaient à Hatsatson-Thamar.

8 Alors le roi de Sodome et le roi de Gomorrhe, et le roi d'Adma, et le roi de Tseboïm, et le roi de Béla, qui est Tsoar, sortirent et se rangèrent en ordre de bataille contre eux dans la vallée de Siddim,

9 [c'est-à-dire] contre Kedor-Laomer, roi d'Élam, et Tidhal, roi de Goïm, et Amraphel, roi de Shinhar, et Arioc, roi d'Ellasar, [soit] 4 rois contre 5.

10 Or la vallée de Siddim était pleine de puits de bitume. Et les rois1 de Sodome et de Gomorrhe s'enfuirent et y tombèrent, et ceux qui restèrent s'enfuirent vers la montagne.
1 littéralement : le roi.

11 Alors les vainqueurs1 prirent tous les biens de Sodome et de Gomorrhe, et tous leurs vivres, et ils s'en allèrent.
1 littéralement : ils.

12 Ils prirent aussi Lot, le fils du frère d'Abram, ainsi que ses biens, et ils s'en allèrent. Car Lot1 habitait dans Sodome.
1 littéralement : lui.

En contraste avec Abram, l'homme de foi, Lot est l'exemple d'un croyant marchant par la vue. Il avait longtemps suivi son oncle par imitation — comme font beaucoup de jeunes en s'appuyant sur la foi de leurs parents ou de leurs aînés.

Mis à l'épreuve, Lot a manifesté ce qu'il y a dans son cœur. Après s'être peu à peu approché de Sodome (ch. 13 v. 12 gn 13.10-13), il y habite à présent (v. 12). Une fois engagé volontairement sur un chemin glissant, on n'est plus maître de s'arrêter. Comme conséquence de cette fausse position, il est mêlé à une guerre qui ne le concerne pas et se retrouve prisonnier avec les habitants de Sodome. La fréquentation de personnes qui ne craignent pas Dieu expose un enfant de Dieu à perdre sa liberté et de plus une telle compagnie sera toujours une cause de difficultés et d'inquiétude pour son âme. 2 Pier. 2:8 2p 2.4-9 fait état de ces tourments de conscience quotidiens qui, pour Lot et pour tout croyant mondain, résultent inévitablement d'une marche double. En proie à ces conflits intérieurs et extérieurs, un tel homme ne peut qu'être malheureux. Au contraire Abram, sur la montagne, ignore ces complications. Il est étranger au monde et à tout ce qui l'agite. Ressemblons-nous à Lot ou à Abram?