Genèse

Genèse 1:20-31

20 Puis Dieu dit : « Que les eaux fourmillent d'une multitude d'êtres vivants et que les oiseaux volent au-dessus de la terre devant1 l'étendue des cieux ! »
1 littéralement : à la face de.

21 Et Dieu créa les grands monstres marins1, et tout être vivant qui se déplace, dont les eaux fourmillent, selon leur espèce, et tout oiseau selon son espèce. Et Dieu vit que cela était bon.
1 ailleurs aussi : serpents, crocodiles.

22 Et Dieu les bénit, en disant : « Soyez féconds1 et multipliez-vous, et remplissez les eaux dans les mers, et que les oiseaux se multiplient sur la terre ! »
1 littéralement : Fructifiez.

23 Et il y eut un soir et il y eut un matin. [Ce fut le] cinquième jour.

24 Puis Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce : le bétail et [tout] ce qui rampe1 et les bêtes de la terre selon leur espèce ! » Et il [en] fut ainsi.
1 c.-à-d. : les reptiles et tout autre animal se déplaçant rapidement.

25 Et Dieu fit les bêtes de la terre selon leur espèce, et le bétail selon son espèce, et tout reptile du sol selon son espèce. Et Dieu vit que cela était bon.

26 Puis Dieu dit : « Faisons [l']homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'ils dominent sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tout [animal] rampant1 qui se déplace sur la terre ! »
1 c.-à-d. : les reptiles et tout autre animal se déplaçant rapidement.

27 Et Dieu créa l'homme1 à son image ; il le créa à l'image de Dieu ; il les créa homme et femme2.
1 l'homme : la race humaine ; ici et ailleurs souvent. 2 littéralement : mâle et femelle.

28 Alors Dieu les bénit et Dieu leur dit : « Soyez féconds1 et multipliez-vous, et remplissez la terre, et soumettez-la ! Et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur tout être vivant qui se déplace sur la terre ! »
1 littéralement : Fructifiez.

29 Puis Dieu dit : « Voici, je vous ai donné toute végétation1 portant de la semence, qui est sur la surface de toute la terre, et tout arbre sur lequel il y a des fruits2 portant de la semence. [Cela] vous sera pour nourriture.
1 littéralement : herbe. 2 littéralement : un fruit d'arbre.

30 Et à tout animal de la terre, et à tout oiseau des cieux, et à tout ce qui rampe sur la terre, qui a en lui-même une âme vivante, [j'ai donné] toute herbe verte pour nourriture. » Et il [en] fut ainsi.

31 Alors Dieu vit tout ce qu'il avait fait, et voici, cela était très bon. Et il y eut un soir et il y eut un matin. [Ce fut] le sixième jour.

Une pendule témoigne de l'habileté de l'horloger qui l'a construite. Ainsi « les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'étendue annonce l'ouvrage de ses mains» (Ps. 19:2 ps 19.2-4). «Regardez les oiseaux du ciel... étudiez les lis des champs...», invite le Seigneur Jésus (Matt. 6:26, 28 mt 6.25-34). Hélas! combien restent aveugles à ces beautés de la nature, ne savent pas y discerner «sa puissance éternelle et sa divinité» (Rom. 1:20 rm 1.19-23 ). À ces versets si clairs, les incrédules ont cherché à substituer leurs théories sur les origines de l'univers et de la vie. Mais ne craignons pas de voir jamais les spéculations de l'esprit humain ou les découvertes géologiques ébranler la moindre des déclarations divines. Rappelons-nous que, dans ce domaine, ce n'est pas la science qui peut instruire ni l'intelligence qui peut comprendre. C'est la Parole qui instruit et la foi qui comprend (lire Héb. 11:3 hb 11.1-3).

Quel contraste maintenant avec le v. 2! Là où régnaient les ténèbres, Dieu a fait luire la lumière. D'une scène de désolation, il a fait un monde ordonné et habitable. Mais la terre est encore vide. Et «le Dieu qui a formé la terre... ne l'a pas créée pour être vide», mais «pour être habitée» (És. 45:18 es 45.18-19). Par un dernier acte souverain il crée l'homme et le fait à son image, son représentant, chef sur toute la création.