Galates

Galates 6:1-18

Soins mutuels et humilité

6 Frères, même si un homme s'est laissé surprendre par quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez un tel homme dans un esprit de douceur. [Et] prends garde à toi-même, de peur que toi aussi tu ne sois tenté.

2 Portez les charges les uns des autres et accomplissez ainsi la loi du Christ.

3 Car si, n'étant rien, quelqu'un pense être quelque chose, il se séduit lui-même.

4 Mais que chacun examine1 sa propre œuvre, et alors il aura de quoi se glorifier par rapport à lui-même seulement et non par rapport à autrui.
1 littéralement : examiner en vue d'approuver.

5 Car chacun portera son propre fardeau.

6 Que celui qui est enseigné dans la Parole donne une part de tous ses biens [temporels]1 à celui qui [l']enseigne.
1 littéralement : de toutes les bonnes choses.

On moissonnera ce que l'on a semé

7 Ne vous y trompez pas, on ne se moque pas de Dieu ! Car ce qu'un homme sème, c'est aussi cela qu'il moissonnera.

8 En effet, celui qui sème pour sa propre chair moissonnera de la chair la corruption. Mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle.

9 Or ne nous lassons pas de faire le bien, car nous moissonnerons en temps voulu, si nous ne nous relâchons pas.

10 Ainsi donc, pendant que nous en avons l'occasion, faisons du bien à tous, mais surtout à ceux de la maison de la foi.

Derniers avertissements et salutation

11 Voyez quelle longue lettre je vous ai écrite de ma propre main !

12 Tous ceux qui veulent avoir une belle apparence dans la chair, ceux-là vous obligent à vous faire circoncire. C'est uniquement afin de ne pas être persécutés à cause la croix de Christ.

13 Car ceux-là mêmes qui se font circoncire ne gardent pas [la] Loi, mais ils veulent que vous soyez circoncis afin de se glorifier dans votre chair.

14 Mais qu'il ne m'arrive pas à moi de me glorifier, sinon dans la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par laquelle1 le monde est crucifié pour moi et moi [crucifié] pour le monde.
1 ou : par lequel.

15 Car ni la circoncision ni l'incirconcision n'ont d'importance, mais [ce qui compte, c'est] une nouvelle création.

16 Et pour tous ceux qui marcheront selon cette règle, [que la] paix et [la] miséricorde [soient] sur eux et sur l'Israël de Dieu !

17 Désormais, que personne ne vienne me troubler, car moi, je porte sur mon corps les marques1 de Jésus2.
1 c.-à-d. : les marques des souffrances endurées par Paul au service de Jésus ; voir 2 Cor. 6:4-5. 2 plusieurs manuscrits portent : du Seigneur Jésus.

18 [Que] la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit, frères ! Amen.

Ce ch. 6 nous apprend comment agir envers un frère en chute — sans perdre de vue notre propre responsabilité (v. 1), envers ceux qui sont accablés par des fardeaux (v. 2), envers «ceux de la maison de la foi», et envers tous, en faisant le bien (v. 10). Présentement nous semons, en vue de moissonner «en temps voulu». Or un principe est évident: la récolte sera inévitablement de la même nature que la semence. Seul un fou pourrait s'attendre à recueillir le blé là où il a planté des chardons. La chair engendre toujours la corruption, tandis que le fruit de l'Esprit germe pour la vie éternelle (v. 8; ch. 5 v. 22 gl 5.22-25; comp. Os. 8:7 os 8.7-8; 10:13 os 10.11-13). C'est donc maintenant qu'il faut choisir; plus tard tout regret sera vain.

Le chrétien a déjà été déclaré mort à la Loi (ch. 2 v. 19 gl 2.19-20) et mort à la chair (ch. 5 v. 24 gl 5.22-25). Il est ici reconnu mort au monde et réciproquement (v. 14). Désormais le monde n'a pas plus de droits sur moi que moi je n'en ai sur lui. Entre lui et moi se dresse une infranchissable barrière, et c'est «la croix de notre Seigneur Jésus Christ», ma délivrance et ma gloire. D'un côté «une nouvelle création», de l'autre «rien» que Dieu reconnaisse (v. 15). Puissions-nous être d'accord avec Lui en principe et en pratique.