Exode

Exode 4:18.31

Moïse quitte Jéthro et retourne en Égypte auprès de son peuple

18 Alors Moïse s'en alla et retourna vers Jéthro1, son beau-père et lui dit : « Je te prie, laisse-moi m'en aller et retourner vers mes frères qui sont en Égypte, afin que je voie s'ils vivent encore. » Et Jéthro dit à Moïse : « Va en paix. »
1 ici, hébreu : Jéther.

19 Et l'Éternel dit à Moïse, en Madian : « Va, retourne en Égypte, car tous les hommes qui cherchaient ta vie sont morts. »

20 Alors Moïse prit sa femme et ses fils, et il les fit monter sur un âne et retourna au pays d'Égypte. Et Moïse prit le bâton de Dieu dans sa main.

21 Et l'Éternel dit à Moïse : « Quand tu t'en iras pour retourner en Égypte, vois tous les miracles que j'ai mis dans ta main et tu les feras devant le Pharaon. Et moi, j'endurcirai son cœur et il ne laissera pas partir le peuple.

22 Et tu diras au Pharaon : "Ainsi a dit l'Éternel : Israël est mon fils, mon premier-né.

23 Alors je te dis : Laisse partir mon fils afin qu'il me serve. Et si tu refuses de le laisser partir, voici, je tuerai ton fils, ton premier-né." »

Circoncision du fils de Moïse

24 Et il arriva, en chemin, dans le caravansérail, que l'Éternel vint contre lui, et chercha à le faire mourir.

25 Et Séphora prit une pierre tranchante, et coupa le prépuce de son fils, et le jeta à1 ses pieds, et dit : « Certes tu es pour moi un époux de sang ! »
1 littéralement : le fit toucher.

26 Et l'Éternel1 le laissa. Alors elle dit : « Époux de sang ! », à cause de la circoncision.
1 littéralement : il.

Rencontre de Moïse et d'Aaron

27 Or l'Éternel dit à Aaron : « Va à la rencontre de Moïse, au désert. » Et il alla, et le rencontra à la montagne de Dieu, et l'embrassa.

28 Et Moïse raconta à Aaron toutes les paroles de l'Éternel qui l'avait envoyé et tous les signes qu'il lui avait commandé [de faire].

29 Alors Moïse et Aaron s'en allèrent et rassemblèrent tous les anciens des fils d'Israël.

30 Et Aaron rapporta toutes les paroles que l'Éternel avait dites à Moïse et fit les signes sous les yeux du peuple.

31 Et le peuple crut, et ils apprirent que l'Éternel était intervenu en faveur des fils d'Israël, et qu'il avait vu leur affliction. Et ils s'inclinèrent et se prosternèrent.

Moïse était parti jadis sans avoir été envoyé par Dieu. Maintenant que l'Éternel l'envoie, il soulève toutes les objections possibles pour décliner l'appel: son incapacité (ch. 3 v. 11 ex 3.10-15), son ignorance (ch. 3 v. 13 ex 3.10-15), son manque d'autorité (ch. 4 v. 1 ex 4.1-3), d'éloquence (v. 10 ex 4.10-14), d'aptitude à sa mission avec le désir qu'un autre en soit chargé (v. 13 ex 4.10-14), l'insuccès de sa première tentative (ch. 5 v. 23 ex 5.22-6.1), ou l'incompréhension montrée par ses frères (ch. 6 v. 12 ex 6.10-13). N'invoquons-nous pas souvent de tels motifs pour ne pas obéir? Les v. 24 à 26 rappellent qu'avant de se mettre en route pour un service public, il faut que le serviteur de Dieu ait mis de l'ordre dans sa maison. Jusqu'ici, sous l'influence probable de sa femme, Moïse n'avait pas circoncis son fils, figure de la condamnation de la chair. Dieu l'exigeait (Gen. 17:10-14 gn 17.9-14), à plus forte raison dans la maison de son serviteur. C'est cette question qui doit être maintenant réglée, sous peine de mort!

Les v. 27 et 28 nous indiquent où des frères sont appelés à se rencontrer: à la montagne de Dieu; et quel est le sujet de leur entretien: la Parole du Seigneur et ses merveilles.

Au commencement du chapitre Moïse disait: Voici ils ne me croiront pas. Or, l'Éternel a préparé les cœurs. Les fils d'Israël croient (v. 31; comp. 2 Chron. 29:36 2ch 29.35-36). Avant même la délivrance, ils se prosternent devant Lui.