Esther

Esther 4:1-17

Mardochée avertit Esther et lui demande d'intervenir auprès du roi

4 Or Mardochée apprit tout ce qui avait été fait. Alors Mardochée déchira ses vêtements et se couvrit d'un sac et de cendre, et sortit au milieu de la ville, et poussa un cri grand et amer.

2 Puis il alla jusque devant la porte du roi, car, revêtu d'un sac, personne ne pouvait franchir la porte du roi.

3 Et dans chaque province, partout où parvint la parole du roi et son décret, il y eut un grand deuil parmi les Juifs, des jeûnes et des pleurs et des lamentations. Beaucoup avaient pour lit le sac et la cendre.

4 Et les jeunes filles d'Esther et ses eunuques vinrent lui rapporter [ces choses] et la reine en fut toute bouleversée. Et elle envoya des vêtements pour revêtir Mardochée et pour lui faire ôter son sac de dessus lui, mais il n'accepta pas.

5 Alors Esther appela Hathac, l'un des eunuques du roi qu'il avait placé auprès d'elle1, et elle lui donna l'ordre [d'aller] vers Mardochée pour savoir de quoi il s'agissait et quelle en était la raison.
1 littéralement : devant elle.

6 Et Hathac sortit vers Mardochée sur la place de la ville qui était devant la porte du roi.

7 Alors Mardochée l'informa de tout ce qui lui était arrivé et de la quantité exacte d'argent qu'Haman avait dit qu'il verserait1 dans les trésors du roi en vue de détruire les Juifs.
1 littéralement : pèserait.

8 Et il lui donna une copie du texte du décret qui avait été rendu à Suse en vue de les détruire, afin de le montrer à Esther et de le lui faire connaître. Puis il lui donna l'ordre d'entrer vers le roi pour le supplier et lui adresser une requête en faveur de son peuple.

9 Et Hathac vint rapporter à Esther les paroles de Mardochée.

10 Alors Esther donna l'ordre à Hathac d'aller dire à Mardochée :

11 « Tous les serviteurs du roi et le peuple des provinces du roi savent que pour quiconque, homme ou femme, entre auprès du roi, dans la cour intérieure, sans avoir été appelé, [il existe] une même loi [prescrivant] de le mettre à mort, à moins que le roi ne lui tende le sceptre d'or pour qu'il vive. Et moi, je n'ai pas été appelée ces 30 [derniers] jours pour entrer vers le roi. »

12 Et l'on rapporta à Mardochée les paroles d'Esther.

13 Alors Mardochée dit de répondre à Esther : « Ne pense pas dans ton âme que tu échapperas [seule] d'entre tous les Juifs [parce que tu es] dans la maison du roi.

14 Car, si tu persistes à garder le silence en ce temps-ci, le soulagement et la délivrance surgiront pour les Juifs d'un autre côté, mais toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n'est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? »

15 Alors Esther dit de répondre à Mardochée :

16 « Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse et jeûnez pour moi et ne mangez ni ne buvez pendant 3 jours, ni la nuit ni le jour. De même, moi et mes jeunes filles, nous jeûnerons ainsi, et puis j'entrerai vers le roi, ce qui n'est pas selon la loi. Et si je dois périr, je périrai. »

17 Et Mardochée s'en alla1 et fit selon tout ce qu'Esther lui avait ordonné.
1 littéralement : passa.

Tandis que le roi et Haman sont assis à boire, les malheureux Juifs connaissent la pire des angoisses.

Prophétiquement, nous nous trouvons dans la période future appelée «la grande détresse» qui suivra de peu l'enlèvement de l'Église. Deux acteurs principaux domineront alors la scène: le Roi appelé «la Bête», chef de l'empire romain, et l'Antichrist, personnage maléfique, dont l'acharnement contre Israël s'appuiera sur le pouvoir civil du premier. C'est le moment où le résidu d'Israël pourra s'adresser à l'Éternel selon le Psaume 83: «Voici tes ennemis s'agitent... ils forment de perfides complots contre ton peuple, et ils tiennent conseil contre tes fidèles cachés. Ils ont dit: Venez, et exterminons-les, afin... qu'on ne fasse plus mention du nom d'Israël» (versets 2, 3, 4). Comment expliquer la haine séculaire dont ce peuple a été, est, et sera plus que jamais l'objet dans le temps dont nous parlons? Elle est la conséquence des efforts inouïs déployés par Satan pour se débarrasser de Christ, le Messie dont l'avènement sera sa propre perte. Et nous comprenons que, si derrière Haman nous voyons finalement se profiler le grand Adversaire, en Mardochée nous avons en revanche une figure remarquable du Seigneur Jésus Christ.