Ésaïe

Ésaïe 61:1-11

Le salut est proclamé par le Messie

61 L'Esprit du Seigneur, l'Éternel, est sur moi, parce que l'Éternel m'a oint pour apporter une bonne nouvelle aux humbles. Il m'a envoyé pour panser ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux déportés la liberté et aux prisonniers l'ouverture de la prison ;

2 pour proclamer l'année de la faveur de l'Éternel et le jour de la vengeance de notre Dieu, pour consoler tous ceux qui sont dans le deuil ;

3 pour mettre [et] donner à ceux de Sion qui sont dans le deuil un ornement au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d'un esprit abattu. Et on les appellera : « Térébinthes1 de justice », « Plantation de l'Éternel », pour qu'il soit glorifié.
1 image employée pour désigner des hommes puissants ; comparer avec Ézéch. 17:13, 23, 24.

4 Alors ils reconstruiront ce qui était en ruine depuis longtemps, ils relèveront les lieux dévastés du passé et ils renouvelleront les villes en ruine, les lieux dévastés de génération en génération.

5 Et les étrangers se tiendront là et feront paître vos troupeaux, et les fils de l'étranger seront vos cultivateurs et vos vignerons.

6 Mais vous, vous serez appelés : « Sacrificateurs de l'Éternel » ; on vous dira : « Serviteurs de notre Dieu ». Vous mangerez la richesse des nations et vous vous revêtirez de1 leur gloire.
1 littéralement : et vous prendrez leur place dans.

7 Au lieu de votre honte, [vous aurez] une double [mesure] ; au lieu de la confusion, ils célébreront leur part avec des cris de joie. C'est pourquoi, dans leur pays, ils posséderont le double, ils auront une joie éternelle.

8 Car moi, l'Éternel, j'aime le juste jugement1, je déteste le vol associé à l'iniquité2. Et je leur donnerai leur récompense avec vérité et je ferai avec eux une alliance éternelle.
1 ou : le droit. 2 ou : aux holocaustes (mêmes consonnes en hébreu).

9 Alors leur descendance sera connue parmi les nations, ainsi que leur progéniture au milieu des peuples. Tous ceux qui les verront les reconnaîtront, qu'ils sont la descendance que l'Éternel a bénie.

Le peuple se réjouit en l'Éternel

10 Je me réjouirai pleinement en l'Éternel, mon âme exultera en1 mon Dieu. Car il m'a revêtu des vêtements du salut, il m'a couvert du manteau2 de la justice, comme un époux met son turban à la façon des sacrificateurs et comme une épouse s'orne de ses bijoux.
1 ou : à cause de. 2 c.-à-d. : le large vêtement extérieur des Orientaux.

11 En effet, comme la terre fait sortir son germe, et comme un jardin fait germer ses semences, ainsi, le Seigneur, l'Éternel, fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.

Le début de ce chapitre est d'un intérêt tout particulier. C'est le passage qu'a choisi le Seigneur Jésus lorsqu'il s'est levé pour lire et méditer dans la synagogue de Nazareth (Luc 4:16-21 lc 4.16-22). Mais remarquons un détail de la plus haute importance: Jésus a interrompu sa lecture au milieu de la phrase, avant la mention du jour de la vengeance. Seule la première partie de son ministère — celui de la grâce — était accomplie «eux l'entendant». Ce qui suit, c'est-à-dire le jugement, était suspendu et l'est encore aujourd'hui. Là où notre texte ne comporte pas même une virgule, Dieu a intercalé déjà presque 2 000 ans de patience.

Toutefois cette vengeance n'est pas non plus le dernier mot de la phrase. Elle est suivie de consolation et de joie pour les fidèles du résidu. Comme Job à la fin, ils posséderont le double (v. 7), cette double fertilité déjà annoncée par le nom d'Éphraïm (Gen. 41:52, note gn 41.50-54). «Ils auront une joie éternelle» (v. 7).

En réponse à ces promesses, la voix du résidu s'élève: «Je me réjouirai avec joie en l'Éternel, mon âme exultera en mon Dieu; car il m'a revêtu des vêtements du salut, il m'a couvert de la robe de la justice…» (v. 10). Le chrétien aujourd'hui n'a-t-il pas les mêmes motifs pour louer le Seigneur et se réjouir en Lui?