Ésaïe

Ésaïe 36:1-22; 37:1-4

Sankhérib, roi d'Assyrie, envahit Juda

36 Et il arriva, dans la 14e année du roi Ézéchias, que Sankhérib, roi d'Assyrie, monta contre toutes les villes fortifiées de Juda et s'en empara.1
1 date : 714 av. J.-C.

2 Et le roi d'Assyrie envoya le Rab-Shaké1, de Lakis à Jérusalem, vers le roi Ézéchias, avec une grande armée. Et il se tint près de l'aqueduc de l'étang supérieur, sur la route du Champ du Teinturier.
1 Rab-Shaké : titre du grand échanson.

3 Et Éliakim, fils de Hilkija, qui était [établi] sur la maison [du roi], et Shebna le scribe, et Joakh, fils d'Asaph, rédacteur des chroniques, sortirent vers lui.

Discours du Rab-Shaké, au nom de Sankhérib, roi d'Assyrie

4 Alors le Rab-Shaké leur dit : « Dites, je vous prie, à Ézéchias : "Ainsi dit le grand roi, le roi d'Assyrie : Quelle est cette confiance sur laquelle tu te reposes1 ?
1 littéralement : par laquelle tu as confiance.

5 Tu as dit1 : 'Le conseil et la force [sont là] pour la guerre', [mais] ce ne sont que des paroles de lèvres. Maintenant, en qui mets-tu ta confiance pour que tu te révoltes contre moi ?
1 littéralement : J'ai dit, [dis-tu].

6 Voici, tu as mis ta confiance dans ce bâton de roseau cassé, dans l'Égypte, lequel, si quelqu'un s'appuie dessus, lui entre dans la main et la transperce. Tel est le Pharaon, roi d'Égypte, pour tous ceux qui mettent leur confiance en lui.

7 Et quand tu me dis : 'Nous mettons notre confiance en l'Éternel notre Dieu', n'est-ce pas lui dont Ézéchias a ôté les hauts lieux et les autels, en disant à Juda et à Jérusalem : 'Vous vous prosternerez devant cet autel' ?

8 Et maintenant, fais un accord, je te prie, avec mon seigneur le roi d'Assyrie, et je te donnerai 2 000 chevaux si tu peux donner des cavaliers pour les monter.

9 Et comment pourrais-tu repousser1 un seul gouverneur parmi les moindres des serviteurs de mon seigneur ? Mais toi, tu mets ta confiance dans l'Égypte pour des chars et des cavaliers.
1 littéralement : ferais-tu tourner visage à.

10 Et maintenant, suis-je monté sans l'Éternel contre ce pays pour le détruire ? L'Éternel m'a dit : 'Monte contre ce pays et détruis-le !'" »

11 Alors Éliakim et Shebna et Joakh dirent au Rab-Shaké : « Nous t'en prions, parle à tes serviteurs en araméen, car nous le comprenons, mais ne nous parle pas en langue juive, aux oreilles du peuple qui est sur la muraille. »

12 Mais le Rab-Shaké dit : « Est-ce vers ton seigneur et vers toi que mon seigneur m'a envoyé pour dire ces paroles ? N'est-ce pas vers les hommes qui se tiennent sur la muraille pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous ? »

13 Puis le Rab-Shaké se tint là et cria d'une voix forte en langue juive et dit : « Écoutez les paroles du grand roi, le roi d'Assyrie !

14 Ainsi a dit le roi : "Qu'Ézéchias ne vous trompe pas ! Car il ne pourra pas vous délivrer.

15 Et qu'Ézéchias ne vous fasse pas mettre votre confiance en l'Éternel, en disant : 'L'Éternel nous délivrera certainement [et] cette ville ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie !'"

16 N'écoutez pas Ézéchias ! Car ainsi a dit le roi d'Assyrie : "Faites la paix1 avec moi et sortez vers moi ! Et vous mangerez chacun de sa vigne et chacun de son figuier, et vous boirez chacun de l'eau de son puits,
1 littéralement : Faites une bénédiction.

17 jusqu'à ce que je vienne et que je vous emmène1 dans un pays comme votre pays, un pays de blé et de vin nouveau, un pays de pain et de vignes.
1 littéralement : prenne.

18 Qu'Ézéchias ne vous séduise pas, en disant : 'L'Éternel nous délivrera !' Les dieux des nations ont-ils délivré chacun son pays de la main du roi d'Assyrie ?

19 Où sont les dieux de Hamath et d'Arpad ? Où sont les dieux de Sepharvaïm ? Et ont-ils vraiment délivré Samarie de ma main ?

20 Quels sont, parmi tous les dieux de ces pays, ceux qui ont délivré leur pays de ma main, pour que l'Éternel délivre Jérusalem de ma main ?" »

21 Mais ils gardèrent le silence et ne lui répondirent pas un mot, car c'était là l'ordre du roi qui avait dit : « Vous ne lui répondrez pas. »

22 Alors Éliakim, fils de Hilkija, qui était [établi] sur la maison [du roi], et Shebna le scribe, et Joakh, fils d'Asaph, rédacteur des chroniques, vinrent à Ézéchias, leurs vêtements déchirés, et ils lui rapportèrent les paroles du Rab-Shaké.

Ézéchias se tourne vers l'Éternel et consulte le prophète Ésaïe

37 Et il arriva, quand le roi Ézéchias eut entendu [cela], qu'il déchira ses vêtements et se couvrit d'un sac et entra dans la Maison de l'Éternel.

2 Puis il envoya Éliakim qui était [établi] sur la maison [du roi], et Shebna le scribe et les [plus] anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers le prophète Ésaïe, fils d'Amots.

3 Et ils lui dirent : « Ainsi dit Ézéchias : Ce jour est un jour de détresse et de punition et de mépris1. Car des fils sont près de sortir [du ventre maternel], mais il n'y a aucune force pour [les] mettre au monde.
1 ou : réjection.

4 Peut-être l'Éternel ton Dieu entendra-t-il les paroles du Rab-Shaké que le roi d'Assyrie son seigneur a envoyé pour outrager le Dieu vivant, et [le] punira-t-il [pour] les paroles que l'Éternel ton Dieu a entendues. Fais donc monter une prière pour le restant qui subsiste [encore]. »

Les ch. 36 à 39 constituent entre les deux grandes divisions prophétiques du livre d'Ésaïe, un intermède historique. Il s'agit d'un récit que nous connaissons déjà par 2 Rois 18:13 à 37 2r 18.13-37 et 2 Chron. 32 2ch 32.1-33. Dieu nous le donne une troisième fois comme une vivante illustration d'une part de la confiance en lui, d'autre part de ses miséricordieuses réponses à cette confiance. Inattendue à cette place du livre, cette belle histoire d'Ézéchias est destinée à fortifier «les mains affaiblies» et à affermir «les genoux qui chancellent» (ch. 35 v. 3 es 35.3-4). Elle est enfin une figure de la situation dans laquelle se trouvera le résidu d'Israël lors de l'invasion assyrienne.

L'ennemi jusqu'alors victorieux se présente «près de l'aqueduc de l'étang supérieur, sur la route du champ du teinturier», à l'endroit même où lors de l'invasion de Retsin, le prophète et son fils Shear-Jashub avaient été envoyés à la rencontre d'Achaz avec un message de grâce (ch. 7 v. 3, 4 es 7.1-9). Devant les provocations de ce nouvel envahisseur, Ézéchias peut ainsi se souvenir de la promesse faite à son père au même lieu: «Prends garde et sois tranquille, ne crains point, et que ton cœur ne soit pas troublé…».