Éphésiens

Éphésiens 4:13-24

13 jusqu'à ce que nous parvenions tous à l'unité de la foi et de la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme accompli, à la mesure de la stature de la plénitude du Christ.

14 [Et c'est] afin que nous ne soyons plus de petits enfants, ballottés et emportés çà et là par tout vent de doctrine dans la tromperie des hommes, dans leur habileté à user de voies détournées pour égarer,

15 mais qu'en étant vrais1 dans l'amour, nous grandissions en toutes choses jusqu'à lui qui est le chef2, [le] Christ.
1 ou : en gardant la vérité. 2 littéralement : la tête.

16 [C'est] à partir de lui [que] tout le corps, harmonieusement ajusté et bien uni par chaque articulation qui le soutient, produit, selon l'activité de chaque partie dans sa mesure, la croissance du corps pour l'édification de lui-même en amour.1
1 les versets 10 à 16 forment une seule phrase dans le texte original.

Exhortation à rejeter le vieil homme et à revêtir le nouvel homme

17 Voici donc ce que je dis et témoigne dans le Seigneur, c'est que vous ne marchiez plus comme marche le reste des nations, dans la vanité de leurs pensées,

18 ayant leur intelligence obscurcie, étant étrangers à la vie de Dieu à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement1 de leur cœur.
1 ou : aveuglement.

19 Et ayant perdu tout sens moral, ils se sont livrés à la débauche pour pratiquer avec avidité toute impureté.

20 Mais vous, vous n'avez pas ainsi appris le Christ,

21 si du moins vous l'avez lui-même entendu et avez été instruits en lui selon que la vérité est en Jésus.

22 [Il s'agit] — en ce qui concerne votre conduite précédente — d'avoir rejeté le vieil homme qui se pervertit selon les convoitises trompeuses,

23 et d'être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence,

24 et d'avoir revêtu le nouvel homme, créé selon Dieu, en justice et sainteté de la vérité.

La plupart des jeunes sont pressés d’accéder aux privilèges des adultes. En revanche il leur est égal de prolonger, parfois toute leur vie, un état spirituel infantile. Les v. 13 à 16 décrivent la croissance harmonieuse de ce corps de Christ dont nous faisons partie. Elle résulte du développement de chaque croyant. C'est en Jésus que «l'homme accompli» atteint sa complète stature. Christ en Lui est une «plénitude» (v. 13; 1 Jean 2:13 1j 2.12-17). À l'opposé, le petit enfant, faute d'être affermi dans la vérité, reste réceptif à toutes les erreurs. État bien dangereux! Car nous constatons dans quelles ténèbres morales et spirituelles le monde est plongé par l'ignorance de Dieu (v. 17 à 19). Nous qui avons été enseignés selon la vérité qui est en Jésus, montrons par notre conduite comment nous avons «appris le Christ» (v. 20). Notre doctrine, ou plutôt notre manière de vivre, est une Personne. Christ s'apprend. Étudions-le beaucoup! Et vivons-le!

De même qu'on quitte un vêtement pour un autre, nous avons rejeté le vieil homme et revêtu le nouvel homme (v. 22 à 24). Le vêtement de quelqu'un ne passe pas inaperçu. Quel est le nôtre aux yeux de tous? Les habits souillés du vieil homme ou bien quelque ressemblance morale avec le Seigneur Jésus (Act. 4:13 ac 4.11-14)?