Daniel

Daniel 10:15-21; 11:1-9

15 Et comme il parlait avec moi selon ces paroles, je tournai ma face vers la terre et je devins muet.

16 Et voici, [quelqu'un] comme la ressemblance des fils des hommes toucha mes lèvres. Alors j'ouvris ma bouche et je parlai et je dis à celui qui se tenait debout devant moi : « Mon seigneur, à cause de la vision, les douleurs m'ont saisi et je n'ai conservé aucune force.

17 Et comment le serviteur de mon seigneur que voici parlerait-il avec mon seigneur que voici ? Car pour moi, dès maintenant, aucune force ne subsiste en moi et il ne reste plus de souffle en moi. »

18 Alors [celui qui avait] l'aspect d'un homme me toucha de nouveau et me fortifia.

19 Et il dit : « Ne crains pas, homme bien-aimé1 ! [Que] la paix [soit] avec toi ! Sois fort, oui, sois fort ! » Et comme il parlait avec moi, je repris des forces et je dis : « Que mon seigneur parle, car tu m'as fortifié. »
1 littéralement : homme de prédilection.

20 Et il dit : « Sais-tu pourquoi je suis venu à toi ? Et maintenant, je m'en retournerai pour combattre le chef de la Perse. Mais quand je sortirai, voici, le chef de Javan1 viendra.
1 c.-à-d. : la Grèce.

21 Cependant, je te déclarerai ce qui est consigné dans l'écrit de vérité. Et il n'y en a pas un seul qui tienne ferme avec moi contre ceux-là, excepté Micaël, votre chef.

Prophéties sur la fin de l'empire perse et sur les guerres entre le roi du Nord et le roi du Sud

11 « Et moi, dans la première année de Darius le Mède, je me suis tenu là pour le fortifier et le protéger.

2 Et maintenant, je te déclarerai la vérité : Voici, il se lèvera encore trois rois pour la Perse. Et le quatrième amassera des richesses plus grandes que celles de tous [les autres]. Et quand il sera devenu fort par ses richesses, il soulèvera tout contre le royaume de Javan.

3 « Et un roi puissant se lèvera, et exercera une grande domination, et agira comme il lui plaît.

4 Et quand il sera bien établi, son royaume sera brisé et sera divisé aux quatre vents des cieux. Et il [ne passera] pas à sa descendance et n'aura pas la domination qu'il avait exercée. Car son royaume sera arraché et [donné] à d'autres, en dehors de ceux-là.

5 « Et le roi du Sud, qui est l'un de ses chefs, sera fort. Mais [un autre] sera plus fort que lui et dominera. Sa domination sera une grande domination.

6 Et au bout de [plusieurs] années, ils s'uniront. Et la fille du roi du Sud ira vers le roi du Nord pour faire un arrangement équitable. Mais elle ne conservera pas la force de son bras et lui ne subsistera pas ni son bras. Et elle sera livrée, elle et ceux qui l'ont amenée1, ainsi que celui qui l'a engendrée2 et celui qui a été son soutien dans ces temps-là.
1 ou : fait venir. 2 selon quelques-uns : à qui elle avait donné naissance.

7 « Mais d'un rejeton de ses racines, [un homme] se lèvera à sa place et viendra contre l'armée et entrera dans la forteresse du roi du Nord. Et il agira contre eux et se montrera puissant.

8 Et il emmènera même en captivité, en Égypte, leurs dieux et leurs statues en métal fondu, avec leurs objets précieux, l'argent et l'or. Puis il se tiendra quelques années loin du roi du Nord.

9 Et celui-ci viendra dans le royaume du roi du Sud et il retournera dans son pays.

Avant de considérer le côté visible de la prophétie, le ch. 10 nous fait entrevoir son côté caché: la contrepartie céleste des événements d’ici-bas. Les grands de ce monde tout en se croyant libres, ressemblent à des marionnettes; ils sont dirigés d’en haut par «les principautés et autorités» sataniques au moyen de ces «fils» qui s’appellent leurs passions (Éph. 2:2 ep 2.1-7). Mais Dieu a aussi ses légions d’anges avec leurs chefs (Héb. 1:14 hb 1.13-14). Et, chose merveilleuse, nous pouvons, par nos prières, mettre en mouvement leurs forces invisibles, combattre les mêmes combats et faire l’expérience, avec Élie et Daniel, que «la prière fervente du juste a une grande force» (Jac. 5:16 jq 5.14-18).

Au ch. 11 Dieu ouvre à son prophète une large échappée sur les événements qui allaient se produire. Trois monarques perses se succéderaient: Cambyse II, Gaumâta le Mage et Darius Hystaspe (respectivement reconnus en Esd. 4:6, 7, 24 ed 4.6-24). Après eux, le riche et puissant Xerxès (l’Assuérus du livre d’Esther) entreprendrait une formidable offensive contre la Grèce (Javan). Puis viendrait l’ascension-éclair d’Alexandre le Grand (v. 3, 4), la dispersion encore plus rapide de son royaume aux «quatre vents» (frappante illustration du livre de l’Ecclésiaste) suivie de longs démêlés entre ses deux principaux héritiers.