Daniel

Daniel 6:17-29

17 Alors le roi donna des ordres et l'on amena Daniel et on le jeta dans la fosse aux lions.
Le roi prit la parole et dit à Daniel : « Ton Dieu que toi, tu sers continuellement, lui te délivrera. »

18 Et une pierre fut apportée et placée sur l'ouverture de la fosse, et le roi la scella avec son anneau et l'anneau de ses dignitaires, afin que rien ne soit changé à l'égard de Daniel.

19 Alors le roi s'en alla dans son palais. Mais il passa la nuit en jeûnant et ne voulut pas qu'on lui amène des concubines1, et son sommeil s'enfuit loin de lui.
1 selon quelques-uns : de la nourriture ; selon d'autres : des instruments de musique.

20 Puis le roi se leva au lever du jour, dès l'aube, et s'en alla en hâte à la fosse aux lions.

21 Et comme il s'approchait de la fosse, il cria vers Daniel d'une voix triste. Le roi prit la parole et dit à Daniel : « Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu que tu sers continuellement a-t-il pu te délivrer des lions ? »

22 Alors Daniel parla au roi : « Ô roi, vis éternellement !

23 Mon Dieu a envoyé son ange et a fermé la gueule des lions et ils ne m'ont fait aucun mal, parce que devant lui l'innocence a été trouvée en moi. Et devant toi non plus, ô roi, je n'ai rien fait de mal. »

24 Alors le roi fut tout joyeux et dit qu'on retire Daniel de la fosse. Et Daniel fut retiré de la fosse et aucun mal ne fut trouvé sur lui, parce qu'il avait mis sa confiance dans son Dieu.

25 Puis le roi donna des ordres et l'on amena ces hommes qui avaient accusé1 Daniel et on les jeta dans la fosse aux lions, eux, leurs enfants2 et leurs femmes. Et ils n'étaient pas parvenus au fond de la fosse que déjà les lions se rendirent maîtres d'eux et leur brisèrent tous les os.
1 littéralement : mangé les morceaux de. 2 littéralement : fils.

26 Alors le roi Darius écrivit à tous les peuples, peuplades et langues qui habitent sur toute la terre : « Que votre paix soit multipliée !

27 Par moi l'ordre est donné que, dans toute l'étendue de mon royaume, on tremble devant le Dieu de Daniel et on le craigne. Car il est le Dieu vivant et il subsiste éternellement, et son règne ne sera jamais détruit, et sa domination [durera] jusqu'à la fin.

28 Il délivre et sauve et opère des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre. C'est lui qui a délivré Daniel de la force1 des lions. »
1 littéralement : main.

29 C'est ainsi que ce Daniel prospéra pendant le règne de Darius et pendant le règne de Cyrus le Perse.

Dans la fosse aux lions se renouvelle le miracle de la fournaise du ch. 3. L’homme de Dieu est épargné de la dent des fauves comme jadis ses trois amis de l’ardeur du feu. Et Héb. 11:33, 34 hb 11.32-38 nous révèle leur commun secret: par la foi… ils «fermèrent la gueule des lions, éteignirent la force du feu». On peut se demander pourquoi Dieu a délivré ces serviteurs alors que tant d’autres martyrs ont laissé leur vie sur les bûchers ou dans les arènes (comp. Héb. 11:37 hb 11.32-38). C’est avant tout pour montrer sa puissance que Dieu a protégé ses témoins; Il se trouvait ici engagé vis-à-vis de Darius. Cet épisode de la vie du prophète correspond mot pour mot à l’expérience rapportée par le Ps. 57 (v. 5, 6 et le solennel v. 7 ps 57.5-7).

Combien Daniel nous fait penser au Seigneur Jésus. Fidèle du commencement à la fin, tel a été Christ. Il était étranger, séparé du monde mais toujours prêt à y faire du bien, à y révéler la pensée de Dieu. Comme Daniel, Il n’a donné aucune prise aux accusations et a été condamné sans cause, en raison même de sa fidélité (comp. v. 4 ). Mais Il est sorti triomphant de la mort (ce domaine du lion rugissant; Ps. 22:14, 22 ps 22.13-22) qui sera la part des méchants. Oui, gloire à notre Rédempteur!