Daniel

Daniel 3:1-18

Nebucadnetsar fait dresser une statue en or et donne l'ordre de l'adorer

3 Le roi Nebucadnetsar fit une statue en or. Sa hauteur était de 60 coudées1, sa largeur de 6 coudées. Il la dressa dans la plaine de Dura, dans la province de Babylone.
1 1 coudée = 44,45 cm environ.

2 Et le roi Nebucadnetsar envoya [des messagers] pour rassembler les satrapes1, les préfets et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les conseillers, les juristes et tous les magistrats des provinces, afin qu'ils viennent pour la dédicace de la statue que le roi Nebucadnetsar avait dressée.
1 satrapes : gouverneurs des provinces d'un royaume ; mot d'origine perse.

3 Alors se rassemblèrent les satrapes, les préfets et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les conseillers, les juristes et tous les magistrats des provinces, pour la dédicace de la statue que le roi Nebucadnetsar avait dressée. Et ils se tinrent devant la statue que Nebucadnetsar avait dressée.

4 Et le héraut cria avec force : « À vous, peuples, peuplades et langues, il est ordonné [ceci] :

5 Aussitôt que vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la musette et de toutes sortes d'instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d'or que le roi Nebucadnetsar a dressée.

6 Et quiconque ne se prosternera pas et n'adorera pas sera jeté à l'heure même au milieu de la fournaise de feu ardent. »

7 C'est pourquoi, au moment même où tous les peuples entendirent le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion et de toutes sortes d'instruments de musique, tous les peuples, peuplades et langues se prosternèrent [et] adorèrent la statue d'or que le roi Nebucadnetsar avait dressée.

Les trois jeunes hébreux sont dénoncés et jetés dans la fournaise

8 À cause de cela, en ce même moment, des hommes chaldéens s'approchèrent et accusèrent1 les Juifs.
1 littéralement : mangèrent les morceaux de ; ici, et en 6:25.

9 Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar : « Ô roi, vis éternellement !

10 Toi, ô roi, tu as donné un ordre d'après lequel tout homme qui entendrait le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion et de la musette et de toutes sortes d'instruments de musique, doit se prosterner et adorer la statue en or,

11 et que quiconque ne se prosternerait pas et n'adorerait pas serait jeté au milieu de la fournaise de feu ardent.

12 Il y a des hommes juifs que tu as établis sur les services de la province de Babylone, Shadrac, Méshac et Abed-Nego. Ces hommes ne tiennent pas compte de ton ordre, ô roi. Ils n'adorent pas tes dieux et ne se prosternent pas devant la statue en or que tu as dressée. »

13 Alors Nebucadnetsar, en colère et en fureur, ordonna d'amener Shadrac, Méshac et Abed-Nego. Alors on amena ces hommes devant le roi.

14 Nebucadnetsar prit la parole et leur dit : « Est-il exact, Shadrac, Méshac et Abed-Nego, que vous n'adorez pas mes dieux et que vous ne vous prosternez pas devant la statue en or que j'ai dressée ?

15 Maintenant, au moment où vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion et de la musette et de toutes sortes d'instruments de musique, tenez-vous prêts à vous prosterner et à adorer la statue que j'ai faite. Mais si vous ne l'adorez pas, à l'instant même vous serez jetés au milieu de la fournaise de feu ardent. Et qui est le dieu qui vous délivrera de ma main ? »

16 Shadrac, Méshac et Abed-Nego répondirent et dirent au roi : Nebucadnetsar : « Il n'est pas nécessaire que nous te répondions à ce sujet.

17 S'il en est [comme tu dis], notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise de feu ardent et il [nous] délivrera de ta main, ô roi !

18 Mais sinon, sache, ô roi, que nous n'adorerons pas tes dieux et que nous ne nous prosternerons pas devant la statue en or que tu as dressée. »

Pour donner aux peuples disparates sur lesquels il règne un centre religieux, Nebucadnetsar fait dresser sa statue d’or colossale dans la plaine de Dura. Cet acte d’idolâtrie est symbolique. Il évoque ce qui gouverne le cœur des hommes:

  1. La statue est en or: ce métal qui est l’objet d’une vénération universelle.
  2. Elle a la forme d’un homme, et en effet celui-ci tend à s’adorer lui-même, à se mettre à la place de Dieu.
  3. Elle a enfin une inquiétante ressemblance avec l’image de la bête des temps apocalyptiques à laquelle chacun sera contraint de rendre hommage sous peine de mort.

Le fidèle résidu d’Israël sera alors en cela terriblement mis à l’épreuve (Apoc. 13:15… ap 13.11-18). Shadrac, Méshac et Abed-Nego représentent ce résidu. Dieu interviendra-t-Il pour les délivrer? Tel est le défi du roi! «Il n’est pas nécessaire que nous te répondions sur ce sujet», déclarent ces jeunes gens (v. 16). La foi du croyant n’a pas à se justifier devant les inconvertis. L’approbation du Seigneur lui suffit. Pas plus à présent les menaces que précédemment l’attrait des mets délicats, ne parviennent à détourner ces trois témoins du strict chemin de l’obéissance à Dieu. Ayant été fidèles dans ce qui est petit (ch. 1 dn 1.8-16), ils le sont maintenant dans ce qui est grand (Luc 16:10 lc 16.9-13).