Colossiens

Colossiens 3:8-17

8 Mais maintenant, renoncez, vous aussi, à toutes ces choses : la colère, l'emportement, la méchanceté, les injures, les paroles honteuses venant de votre bouche.

9 Ne mentez pas les uns aux autres, ayant ôté complètement le vieil homme avec ses actions

10 et ayant revêtu le nouvel [homme] qui est renouvelé en vue de la pleine connaissance, selon [l']image de celui qui l'a créé.

11 Là, il n'y a pas Grec et Juif, Circoncision et Incirconcision, Barbare1, Scythe, esclave, homme libre, mais Christ est tout2 et en tous2.
1 les Grecs, et à leur suite les Romains, appelaient ainsi les peuples en marge de leur civilisation et ne parlant ni le grec ni le latin. 2 littéralement : toutes choses.

Revêtir les caractères de Christ

12 Revêtez-vous donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, de profonde miséricorde1, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience,
1 littéralement : d'entrailles de miséricorde.

13 vous supportant les uns les autres et vous pardonnant les uns aux autres, si l'un a un sujet de plainte contre un autre. Tout comme le Seigneur1 vous a pardonné, vous aussi, [faites] de même.
1 plusieurs manuscrits portent : le Christ.

14 Et par-dessus toutes ces choses, [revêtez-vous] de l'amour qui est le lien de la perfection1.
1 ou : de l'accomplissement.

15 Et que la paix du Christ, à laquelle aussi vous avez été appelés en un seul corps, règne dans vos cœurs ; et soyez reconnaissants.

La parole du Christ doit habiter en nous

16 Que la parole du Christ habite en vous en abondance, vous enseignant et vous exhortant les uns les autres en toute sagesse par des psaumes, des hymnes, des cantiques spirituels, chantant de1 vos cœurs à Dieu dans [un esprit de] grâce.
1 littéralement : dans.

17 Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, [faites] tout au nom du Seigneur Jésus, rendant grâces par lui à Dieu le Père.

La dépouille du vieil homme se compose des tristes haillons désignés dans les v. 8 et 9: colère, méchanceté, injures… Ayons honte de nous présenter ainsi. Revêtons plutôt le vêtement lumineux du nouvel homme dont Christ est le modèle parfait (v. 10). Ses ornements sont décrits: miséricorde… humilité, douceur, support, pardon… Par dessus tout, couvrons-nous de l'amour qui est sa nature même. C'est lui qui nous fera reconnaître comme disciples de Jésus (Jean 13:35 j 13.31-35).

Notre état intérieur n'est pas moins essentiel. En nous doivent habiter: Christ qui est tout (v. 11, fin), sa paix (v. 15), sa Parole (v. 16). Ce n'est pas d'avoir la Bible à la maison ni même sur notre table de chevet qui nous fera le moindre bien. Le mets le plus fortifiant ne nourrit pas tant qu'il reste dans l'assiette. Il faut que la Parole habite en nous richement (Rom. 10:8 rm 10.6-11). Un autre moyen auquel nous ne pensons guère pour être enseignés et exhortés, ce sont les cantiques chantés de nos cœurs à Dieu (Ps. 119:54 ps 119.54). N'en privons ni Lui ni nous. Enfin pour chacune de nos paroles ou de nos actions, une double question nous servira de pierre de touche. Puis-je dire ou faire ceci au nom du Seigneur Jésus? Puis-je rendre grâces pour cela à Dieu le Père?