Colossiens

Colossiens 2:20-23; 3:1-7

Morts avec Christ – Les dangers de l'ascétisme

20 Du moment que vous êtes morts1 avec Christ aux principes du monde, pourquoi, comme si vous étiez encore en vie dans le monde, vous soumettez-vous à des ordonnances :
1 littéralement : Si vous êtes morts ; mais c'est un fait réel et passé, et non une supposition.

21 « Ne prends pas, ne goûte pas, ne touche pas... » ?

22 Ces choses, toutes destinées à disparaître par l'usage, sont selon les commandements et les enseignements des hommes.

23 Elles ont bien une apparence de sagesse en fausse piété et en humilité [et] en ce qu'elles ne ménagent pas le corps, mais elles n'ont aucune valeur [et ne servent qu']à la satisfaction de la chair.

Ressuscités avec le Christ

3 Donc, du moment que vous avez été ressuscités1 avec le Christ, cherchez les choses qui sont en haut, là où le Christ est assis à la droite de Dieu.
1 littéralement : si vous avez été ressuscités ; mais c'est un fait réel et passé, et non une supposition.

2 Pensez aux choses qui sont en haut [et] non à celles qui sont sur la terre.

3 Car vous êtes morts et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu.

4 Quand le Christ qui est votre1 vie sera manifesté, alors vous aussi, vous serez manifestés avec lui en gloire.
1 plusieurs manuscrits portent : notre.

Mortifier nos membres qui sont sur la terre

5 Mortifiez1 donc vos membres qui sont sur la terre : la fornication, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et l'avidité qui est de l'idolâtrie.
1 le terme grec a donné le verbe : nécroser.

6 À cause de ces choses, la colère de Dieu vient [sur les fils de la désobéissance].

7 [Et c'est] même dans ces choses que vous, vous avez marché autrefois quand vous viviez dans ces péchés1.
1 littéralement : choses.

Ce que nous devons faire ou ne pas faire découle de ce que nous sommes. Or notre double position vient d'être précisée (v. 12 et 13 cl 2.8-15):

  1. Nous sommes morts avec Christ (v. 20), morts aux principes du monde; nous ne pouvons plus prendre pour règle de vie les principes qui régissent ce monde, avec leurs prétentions morales ou religieuses, et leur mesure souvent fausse du bien et du mal.
  2. Nous sommes «ressuscités avec le Christ» (ch. 3 v. 1). Gens d'en haut, pensons aux choses d'en haut, appliquons les principes d'en haut dans nos circonstances les plus ordinaires.

Oui, vous êtes morts, confirme le v. 3 et la vie nouvelle, impérissable, que vous possédez à présent est «cachée avec le Christ en Dieu». «C'est pourquoi le monde ne nous connaît pas — c'est-à-dire ne peut pas nous comprendre — parce qu'il ne L'a pas connu» (1 Jean 3:1 1j 3.1-3). Mais quand Christ sera manifesté, alors tous sauront quel était notre secret.

Bien que notre vie soit au ciel, il nous reste sur la terre des «membres» moraux dangereux, autrement dit nos convoitises. Appliquons la mort à toutes ces coupables manifestations du vieil homme. À cause d'elles «la colère de Dieu vient sur les fils de la désobéissance». À cause d'elles aussi cette colère est tombée sur notre parfait Substitut.