Colossiens

Colossiens 1:24-29; 2:1-5

Le ministère de Paul et ses souffrances

24 1Maintenant, je me réjouis dans les souffrances pour vous et j'accomplis dans ma chair ce qui reste [encore à souffrir] des afflictions du Christ pour son corps qui est l'Assemblée.
1 les versets 24 à 29 forment une seule phrase dans le texte original.

25 [C'est d'elle ] que moi, je suis devenu serviteur selon l'administration de Dieu qui m'a été donnée envers vous, pour compléter1 la parole de Dieu.
1 littéralement : remplir complètement, terminer.

26 [Il s'agit du] mystère qui avait été caché depuis les1 siècles et depuis les1 générations, mais qui a été manifesté maintenant à ses saints.
1 ou : aux.

27 Et Dieu a voulu leur faire connaître quelle est la richesse de la gloire de ce mystère parmi les nations, c'est-à-dire Christ en1 vous, l'espérance de la gloire.
1 ou : parmi.

28 [C'est] lui1 que nous annonçons, exhortant tout homme et enseignant tout homme en toute sagesse, afin que nous présentions tout homme accompli2 en Christ.
1 c.-à-d. : Christ. 2 littéralement : complet.

29 À cela aussi je travaille, combattant selon sa force qui agit en moi avec puissance.1
1 les versets 24 à 29 forment une seule phrase dans le texte original.

2 Car je veux que vous sachiez quel grand combat j'ai pour vous et pour ceux qui sont à Laodicée et pour tous ceux qui n'ont pas vu mon visage dans la chair.

2 [Je combats ainsi,] afin que leurs cœurs soient encouragés [et] que, étant bien unis dans l'amour, ils parviennent à toutes la richesse de la pleine certitude d'intelligence, pour la pleine connaissance du mystère de Dieu, [c'est-à-dire] Christ.

3 [C'est] en lui que sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.

4 Or je dis cela afin que personne ne vous séduise par des discours séduisants.

5 Car même si je suis absent de corps1, toutefois je suis avec vous en esprit, me réjouissant et voyant votre ordre et la fermeté de votre foi en Christ.
1 littéralement : de chair.

Serviteur de l'évangile (v. 23 fin cl 1.21-23), Paul l'était aussi de l'assemblée (v. 25). Au prix de bien des souffrances, il travaillait et combattait pour elle (v. 28, 29). Labeur, souffrances et guerre, sont les sens que prend pour lui le mot service (voir Nombres 4 v. 3 note nb 4.1-3). Il annonçait les mystères, cachés aux sages et aux intelligents, mais révélés au plus jeune croyant (v. 26; ch. 2 v. 2 fin; comp. Éph. 3 ep 3.1-13).

À cette occasion, remarquons les ressemblances entre l'épître aux Colossiens et celle aux Éphésiens. Mais tandis que dans cette dernière le chrétien est vu assis dans les lieux célestes en Christ (Éph. 2:6 ep 2.4-7), l'épître aux Colossiens le considère comme étant sur la terre, ayant Christ en lui: l'espérance de la gloire (v. 27). Quelle pensée! Celui «en qui toute la plénitude s'est plu à habiter», habite Lui-même maintenant dans les cœurs des siens. On comprend qu'avant de mentionner les «discours séduisants» (v. 4) et les rêveries de l'esprit humain, l'apôtre commence par présenter les excellentes réalités chrétiennes comme pour les mettre en contraste. Oui vraiment, nous avons en Christ, «toutes les richesses de la pleine certitude d'intelligence» et «tous les trésors de la sagesse et de la connaissance» (v. 2, 3). Qu'irions-nous encore chercher en dehors de Lui?