Amos

Amos 2:1-16

Prophéties sur Moab, Juda et Israël

2 Ainsi dit l'Éternel : « À cause de trois transgressions de Moab et à cause de quatre, je ne le1 révoquerai pas, parce qu'il a brûlé à la chaux les os du roi d'Édom.
1 c.-à-d. : le décret, le jugement prononcé.

2 Et j'enverrai un feu dans Moab et il dévorera les palais de Kerijoth, et Moab mourra au milieu du tumulte, au milieu des cris de guerre [et] du son de la trompette.

3 Et je retrancherai le juge du milieu de lui et je tuerai tous ses princes avec lui, dit l'Éternel. »

4 Ainsi dit l'Éternel : « À cause de trois transgressions de Juda et à cause de quatre, je ne le1 révoquerai pas, parce qu'ils ont rejeté la loi de l'Éternel et n'ont pas gardé ses statuts, et parce que leurs idoles mensongères les ont fait errer, celles que leurs pères avaient suivies.
1 c.-à-d. : le décret, le jugement prononcé.

5 Et j'enverrai un feu dans Juda et il dévorera les palais de Jérusalem. »

6 Ainsi dit l'Éternel : « À cause de trois transgressions d'Israël et à cause de quatre, je ne le1 révoquerai pas, parce qu'ils ont vendu le juste pour de l'argent et le pauvre pour une paire de sandales.
1 c.-à-d. : le décret, le jugement prononcé.

7 [Ce sont] eux qui sont avides de [voir] la poussière de la terre sur la tête des faibles et qui font dévier le chemin des humbles. Et un homme et son père vont vers la [même] fille, de sorte qu'ils profanent mon saint nom.

8 Et ils s'étendent à côté de chaque autel sur des vêtements pris en gage et boivent dans la maison de leur dieu le vin de ceux auxquels ils ont infligé une amende.

9 Mais moi, j'ai détruit devant eux l'Amoréen, dont la taille était comme la hauteur des cèdres et qui était fort comme les chênes. Et j'ai détruit son fruit en haut et ses racines en bas.

10 Et moi, je vous ai fait monter du pays d'Égypte et je vous ai fait marcher dans le désert [pendant] 40 ans pour que vous preniez possession du pays de l'Amoréen.

11 Et j'ai suscité des prophètes parmi vos fils et des naziréens parmi vos jeunes gens. N'en est-il pas vraiment ainsi, fils d'Israël ? déclare1 l'Éternel.
1 déclarer, dans le sens de la diction d'un oracle ; ici et ailleurs souvent dans les Prophètes.

12 Mais vous avez fait boire du vin aux naziréens et vous avez donné cet ordre aux prophètes, en disant : "Ne prophétisez pas !"

13 « Voici, je vais peser sur vous comme pèse [sur le sol] un chariot plein de gerbes1.
1 selon quelques-uns : vous (c'est-à-dire vos péchés) pesez sur moi, comme le chariot est chargé de gerbes.

14 Et le refuge disparaîtra devant celui qui est agile, et l'homme fort n'affermira pas sa force, et l'homme puissant ne sauvera pas sa vie.

15 Et celui qui manie l'arc ne tiendra pas debout, et celui qui a les pieds agiles n'échappera pas, et celui qui monte à cheval ne sauvera pas sa vie.

16 Et en ce jour-là, celui qui a le cœur plein de courage parmi les hommes forts s'enfuira nu, déclare l'Éternel. »

Avec Moab, la liste des transgresseurs n’est pas close. Juda et Israël ont leur place parmi les peuples coupables! Et même le péché d’Israël surpasse celui de tous ses voisins. Ces derniers n’avaient exercé leur méchanceté que contre leurs ennemis, tandis qu’en Israël les forts avaient écrasé les faibles, souillé les nazaréens, fermé la bouche aux prophètes (v. 12). «Ils ont vendu le juste pour de l’argent et le pauvre pour une paire de sandales» (v. 6 et ch. 8 v. 6 am 8.4-7); ils ont foulé aux pieds le pauvre, opprimé le juste et fait fléchir le droit des pauvres (ch. 5 v. 11, 12 am 5.11-12). Nous pensons au Seigneur Jésus, si souvent désigné comme «le Juste» (par ex. Act. 22:14 ac 22.12-16), ou «le Pauvre» (Ps. 40:18 ps 40.17-18; Ps. 41:2 ps 41.1-4). Il n’a cessé d’être opprimé, affligé, avant d’être trahi, vendu et finalement mis à mort (Jac. 2:6 jq 2.5-9 et 5:6 jq 5.5-6). Comme pour souligner encore les crimes de son peuple, l’Éternel rappelle ses merveilles de jadis à leur égard. Il a anéanti ses ennemis formidables (v. 9); Il l’a libéré de l’Égypte et conduit à travers le désert (v. 10). Actes de puissance et d’amour qui évoquent son œuvre de salut en faveur de tous les hommes! Cette œuvre rencontre de leur part la même affreuse ingratitude. Quelle réponse as-tu donnée à l’amour du Sauveur?