Actes des Apôtres

Actes 21:1-14

Paul à Tyr

21 Et après nous être arrachés à eux, nous avons pris la mer. [Et] naviguant en droite ligne, nous sommes arrivés à Cos, et le jour suivant à Rhodes, et de là à Patara.

2 Et ayant trouvé un bateau qui faisait la traversée vers la Phénicie, nous sommes montés [à bord] et avons pris la mer.

3 Et étant [arrivés] en vue de Chypre et l'ayant laissée sur la gauche, nous avons navigué vers la Syrie et abordé à Tyr. Car c'était là que le bateau devait décharger les marchandises.

4 Et ayant trouvé les disciples, nous y sommes restés sept jours. Or ils dirent à Paul, par l'Esprit, de ne pas monter à Jérusalem.

5 Mais au terme de ces jours, nous sommes partis, allant notre chemin. Et tous nous ont accompagnés avec les femmes et les enfants jusqu'en dehors de la ville. Et nous étant mis à genoux sur le rivage, nous avons prié.

6 Puis après avoir pris congé les uns des autres, nous sommes montés sur le bateau, et eux s'en retournèrent chez eux.

Paul à Ptolémaïs et à Césarée

7 Et quant à nous, achevant notre navigation, nous sommes arrivés de Tyr à Ptolémaïs. Et ayant salué les frères, nous sommes restés un jour avec eux.

8 Puis le lendemain, étant partis, nous sommes allés à Césarée. Et étant entrés dans la maison de Philippe l'évangéliste, qui était [l'un] des sept1, nous sommes restés chez lui.
1 voir 6:5.

9 Or il avait quatre filles vierges qui prophétisaient.

10 Et comme nous étions restés [là] plusieurs jours, un prophète nommé Agabus descendit de la Judée.

11 Et étant venu à nous et ayant pris la ceinture de Paul, il s'attacha les pieds et les mains [et] dit : « L'Esprit Saint dit ces choses : "L'homme à qui est cette ceinture, les Juifs à Jérusalem le lieront ainsi et le livreront entre les mains des nations." »

12 Et quand nous avons entendu ces choses, nous-mêmes et aussi ceux de l'endroit, nous avons supplié Paul1 de ne pas monter à Jérusalem.
1 littéralement : nous l'avons supplié.

13 Mais Paul répondit : « Que faites-vous en pleurant et en brisant mon cœur ? Car pour moi, je suis prêt, non seulement à être lié, mais encore à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus. »

14 Et comme il ne se laissait pas persuader, nous n'avons pas insisté1 [et] nous avons dit : « Que la volonté du Seigneur soit faite ! »
1 littéralement : nous nous sommes tus.

L'amour fraternel se manifeste tout au long de ce voyage (v. 1, 6, 12…). À Tyr comme à Milet, Paul se sépare des frères après avoir prié avec eux à genoux sur le rivage (v. 5; ch. 20 v. 36, 37 ac 20.33-38). L'Esprit y souligne la présence des enfants, si souhaitable aux réunions!

À Césarée, Paul descend chez Philippe qui s'y était établi après avoir prêché dans toutes les villes depuis Azot (y compris sans doute à Lydde et à Joppé; ch. 8 v. 40 ac 8.35-40; ch. 9 v. 32, 36 ac 9.32-36). Ses filles avaient un beau service pour le Seigneur qu'elles n'exerçaient pas cependant dans l'assemblée (1 Cor. 14:3, 34 1cr 14.1-35).

Ce qui conduit l'apôtre durant ce voyage, ce sont ses affections toujours aussi vives pour ceux de son peuple. Il était porteur des dons des assemblées de la Macédoine et de l'Achaïe et se réjouissait de les apporter lui-même à Jérusalem (Rom. 15:25… rm 15.22-29). Aussi ne tient-il compte ni des avertissements de l'Esprit (v. 4), ni de ceux du prophète Agabus (v. 11; voir ch. 11 v. 28 ac 11.27-30), ni des supplications des frères (v. 12). Nous ne pouvons nous permettre de le juger. Mais ce récit nous est donné pour nous enseigner qu'en n'écoutant que ses sentiments, si bons soient-ils, même un apôtre peut sortir du chemin de la dépendance. Sérieuse leçon pour chacun de nous!