Actes des Apôtres

Actes 20:1-16

Paul en Macédoine et en Grèce

20 Or, après que le tumulte eut cessé, Paul fit venir les disciples et [les] exhorta. [Puis,] ayant pris congé [d'eux]1, il partit pour aller en Macédoine.
1 littéralement : [les] ayant étreints (ou : salués).

2 Et ayant traversé ces régions et ayant beaucoup exhorté les disciples1, il se rendit en Grèce.
1 littéralement : les ayant beaucoup exhortés.

3 Mais après un séjour de trois mois, les Juifs ayant formé un complot contre lui alors qu'il allait s'embarquer pour la Syrie, il fut d'avis de s'en retourner par la Macédoine.

4 Et il était accompagné1 par Sopater de Bérée, [fils] de Pyrrhus, et par les Thessaloniciens Aristarque et Second, et par Gaïus de Derbe, et Timothée, ainsi que par Tychique et Trophime, originaires d'Asie.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : jusqu'en Asie.

5 Et ceux-ci, ayant pris les devants, nous attendaient à Troas.

Paul à Troas

6 Et quant à nous, nous avons fait voile depuis Philippes, après les jours des Pains sans levain, et, au bout de cinq jours, nous sommes arrivés auprès d'eux, à Troas, où nous avons séjourné sept jours.

7 Et le premier jour de la semaine, lorsque nous étions rassemblés pour rompre le pain, Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec eux et prolongea son discours jusqu'au milieu de la nuit.

8 Or il y avait beaucoup de lampes1 dans la pièce du haut où nous étions rassemblés.
1 lampes, ailleurs : flambeaux.

9 Et un jeune homme nommé Eutyche était assis sur [le rebord de] la fenêtre. Pris d'un profond sommeil, comme Paul prêchait très longuement, il tomba, sous l'effet du sommeil, du troisième étage jusqu'en bas, et il fut relevé mort.

10 Mais Paul étant descendu, se pencha sur lui et, l'ayant pris dans ses bras, il dit : « Ne soyez pas troublés, car son âme1 est en lui. »
1 vie et âme.

11 Et après être remonté, il rompit le pain et mangea. Il s'entretint [avec eux] pendant encore assez longtemps, jusqu'à l'aube, après quoi il partit.

12 Quant au jeune garçon, ils l'amenèrent vivant et ce fut pour eux une grande consolation.

Paul à Milet

13 Or pour nous, ayant pris les devants [pour embarquer] sur le bateau, nous avons fait voile pour Assos où nous devions prendre Paul à bord. Car il l'avait ainsi ordonné, ayant l'intention de faire le voyage à pied.

14 Et lorsqu'il nous a rejoints à Assos, nous l'avons pris [à bord] et nous sommes allés à Mitylène.

15 Et de là, ayant pris la mer, nous sommes arrivés le lendemain en face de Chios. Et le jour suivant nous avons atteint Samos et1 nous sommes arrivés le jour d'après à Milet.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : nous étant arrêtés à Trogyllion.

16 Paul avait en effet décidé de passer au large d'Éphèse, afin de ne pas perdre de temps en Asie. Car il se dépêchait pour être, si possible, le jour de la Pentecôte à Jérusalem.

La manifestation hostile d'Éphèse a conduit Paul à quitter cette ville (comp. Matt. 10:23 mt 10.16-23). Après être allé en Grèce par la Macédoine, il s'en revient par le même chemin et aborde Troas. Le récit qui suit (v. 7 à 12) nous confirme que la Cène se célébrait comme aujourd'hui le premier jour de la semaine. Nous sommes choqués du sommeil d'Eutyche pendant la prédication de l'apôtre. Mais n'est-ce pas encore ce dernier qui nous parle lorsque nous lisons ses épîtres? Quelle attention leur accordons-nous? Le terrible accident qui se produit nous montre, moralement, où l'indifférence à l'égard de la Parole peut conduire quelqu’un: à une chute et à un état de mort. Mais la grâce de Dieu accorde ici un miracle consolant.

Cette scène peut aussi nous faire penser par analogie à l'histoire de l'Église responsable. Son sommeil, sa ruine, sa mort apparente, résultèrent d'un manque d'attention à l'enseignement des apôtres. Toutefois le Seigneur a permis un réveil suivi de nourriture et de consolation pour les siens, en attendant l'aube du grand départ.

Paul quitte Troas par la route. Il rejoint ses compagnons à Assos où il reprend la mer en direction de Jérusalem.