Actes des Apôtres

Actes 16:1-15

Paul prend Timothée avec lui

16 Et il arriva à Derbe et à Lystre. Et voici, il y avait là un disciple nommé Timothée, fils d'une femme juive croyante et d'un père grec,

2 lequel avait un [bon] témoignage des frères [se trouvant] à Lystre et à Iconium.

3 Paul voulut que celui-ci aille avec lui et, l'ayant pris, il le circoncit à cause des Juifs qui étaient dans ces lieux. Car ils savaient tous que son père était grec.

4 Et comme ils passaient par les villes, ils transmettaient aux frères1 les décisions prises par les apôtres et les anciens qui étaient à Jérusalem, afin qu'on s'y conforme.
1 littéralement : à eux.

5 Et ainsi, les assemblées étaient affermies dans la foi et augmentaient en nombre chaque jour.

Vision de Paul pour aller en Macédoine

6 Puis ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie, ayant été empêchés par le Saint Esprit d'annoncer la Parole en Asie.

7 Et étant arrivés près de la Mysie, ils essayèrent de se rendre en Bithynie, mais l'Esprit de Jésus ne le leur permit pas.

8 Alors, étant passés par la Mysie, ils descendirent à Troas.

9 Or, pendant la nuit, Paul eut une vision : un homme macédonien se tenait là, le priant et disant : « Passe en Macédoine et aide-nous ! »

10 Et après qu'il a eu la vision, nous avons aussitôt cherché à partir pour la Macédoine, concluant que Dieu nous avait appelés à les évangéliser.

11 Quittant donc Troas, nous avons fait voile tout droit sur Samothrace, puis le lendemain sur Néapolis.

12 Et de là [nous sommes allés] à Philippes qui est la principale ville du district de la Macédoine [et] une colonie1. Et nous avons séjourné quelques jours dans cette ville.
1 c.-à-d. : une colonie romaine.

Conversion de Lydie

13 Et le jour du sabbat, nous sommes sortis à l'extérieur de la porte [de la ville] [et nous nous sommes rendus] au bord d'une rivière où l'on avait l'habitude de faire la prière. Et nous étant assis, nous parlions aux femmes qui étaient réunies.

14 Or une femme nommée Lydie écoutait. [C'était] une marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, qui servait1 Dieu. Et le Seigneur lui ouvrit le cœur pour qu'elle soit attentive aux choses que Paul disait.
1 servir, ici : vénérer.

15 Et après qu'elle eut été baptisée ainsi que sa maison1, elle [nous] supplia, en disant : « Si vous jugez que je suis fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison et restez-y. » Et elle nous y contraignit2.
1 c.-à-d. : sa famille. 2 littéralement : contraindre par la supplication.

Paul se retrouve à Derbe et à Lystre où des assemblées s'étaient formées lors de son premier passage. Nous y faisons la connaissance du jeune Timothée dont le nom signifie «honoré par Dieu». Il avait été élevé dans la connaissance des saintes Écritures par une mère et une grand-mère pieuses (2 Tim. 1:5 2tm 1.1-5 et 3:15 2tm 3.14-17). Heureuse préparation au service qu'il va désormais accomplir avec l'apôtre «comme un enfant sert son père» (Phil. 2:22 ph 2.19-23)! Le «nous» employé à partir du v. 10 montre que Luc, l'auteur du livre, est dès lors avec eux. En regardant la carte, on s'aperçoit qu'après avoir essayé d'aller à gauche dans la province d'Asie (la région d'Éphèse), puis à droite en Bithynie, l'apôtre et ses compagnons ont été appelés par l'Esprit droit devant eux, en Macédoine, de l'autre côté de la mer Égée. En présence de portes fermées, le serviteur obéissant doit se garder d'insister, et attendre les directions d'en haut.

Philippes est donc la première ville d'Europe à entendre l'Évangile. Et la première conversion mentionnée est celle de Lydie. Le Seigneur avait ouvert son cœur pour qu'elle soit attentive… Demandons-Lui d'ouvrir aussi le nôtre et de nous garder de toute distraction chaque fois que la Parole nous est présentée.