Actes des Apôtres

Actes 10:25-48

Pierre arrive chez Corneille

25 Et comme Pierre entrait, Corneille, étant venu à sa rencontre, tomba à ses pieds et se prosterna.

26 Mais Pierre le releva, en disant : « Lève-toi ! Moi aussi, je ne suis qu'un homme. »

27 Et parlant avec lui, il entra et trouva beaucoup de personnes réunies.

28 Et il leur dit : « Vous savez, vous, qu'il est défendu à un homme juif de se lier à un étranger ou d'aller vers lui. Mais Dieu m'a montré qu'il ne faut appeler aucun homme souillé ou impur.

29 C'est pourquoi aussi, lorsque vous m'avez envoyé chercher, je suis venu sans faire de difficulté. Je vous demande donc pour quelle raison vous m'avez fait venir. »

30 Et Corneille dit : « Il y a quatre jours1 jusqu'à cette heure, je priais dans ma maison à la neuvième heure. Et voici, un homme se tint devant moi dans un vêtement éclatant,
1 plusieurs manuscrits ajoutent : que j'étais en jeûne.

31 et il dit : "Corneille, ta prière a été exaucée et tes aumônes ont été rappelées en mémoire devant Dieu.

32 Envoie donc [des hommes] à Joppé et fais venir Simon qui est surnommé Pierre. Il loge dans la maison de Simon, un tanneur, au bord de la mer1."
1 plusieurs manuscrits ajoutent : et lorsqu'il sera venu, il te parlera.

33 J'ai donc aussitôt envoyé [des hommes] vers toi et toi, tu as bien fait de venir. Maintenant donc, nous sommes tous présents devant Dieu pour entendre tout ce que le Seigneur t'a ordonné [de dire]. »

Sixième discours de Pierre

34 Et Pierre, ouvrant la bouche, dit : « En vérité, je comprends que Dieu ne fait pas de favoritisme,

35 mais qu'en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable1.
1 littéralement : est accepté de lui.

36 La parole qu'il a envoyée aux fils d'Israël, annonçant la bonne nouvelle de la paix par Jésus Christ — lui est Seigneur de tous1
1 c.-à-d. : du Gentil (du non-Juif) aussi bien que du Juif.

37 vous, vous la connaissez. [Cette parole] a été annoncée dans toute la Judée, en commençant par la Galilée, après le baptême que Jean a prêché,

38 [à savoir] comment Dieu a oint de l'Esprit Saint et de puissance Jésus qui était de Nazareth, lui qui est passé de lieu en lieu, faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous la domination du Diable ; car Dieu était avec lui.

39 (Et nous sommes témoins de toutes les choses qu'il a faites, et au pays des Juifs et à Jérusalem.) C'est lui qu'ils ont aussi fait mourir, le pendant à un bois.

40 Celui-ci, Dieu l'a ressuscité le troisième jour et l'a donné pour être manifesté,

41 non à tout le peuple, mais à des témoins qui avaient été auparavant choisis par Dieu, [c'est-à-dire] à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d'entre les morts.

42 Et il nous a commandé de prêcher au peuple et d'attester que c'est lui qui est établi par Dieu juge des vivants et des morts.

43 Tous les prophètes lui rendent témoignage que, par son nom, quiconque croit en lui reçoit la rémission des péchés. »

44 Comme Pierre prononçait encore ces mots, l'Esprit Saint tomba sur tous ceux qui entendaient la Parole.

45 Et les croyants de la Circoncision1, tous ceux qui étaient venus avec Pierre, furent stupéfaits de ce que le don du Saint Esprit était répandu aussi sur les nations.
1 c.-à-d. : les croyants issus du peuple juif.

46 Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. Alors Pierre reprit la parole [et dit] :

47 « Quelqu'un pourrait-il refuser l'eau [à ceux-là], afin qu'ils ne soient pas baptisés, eux qui ont reçu l'Esprit Saint tout comme nous ? »

48 Et il ordonna qu'ils soient baptisés au nom de Jésus Christ1. Alors ils lui demandèrent de rester [là] quelques jours.
1 plusieurs manuscrits portent : du Seigneur.

Dieu emploie des moyens différents pour amener les âmes à sa connaissance. La conversion de l'Éthiopien (ch. 8), celle de Saul (ch. 9) et celle de Corneille (ch. 10) ne se ressemblent pas. Dans ces trois hommes nous reconnaissons les descendants des trois fils de Noé: Cham: les races africaines et asiatiques; Sem: Israël et certains peuples orientaux; Japheth enfin: les nations du Nord et de l'Occident. «Quiconque croit» en Jésus Christ «reçoit la rémission des péchés»: tel est dorénavant le message universel adressé à toute tribu et langue et peuple et nation (v. 43; Apoc. 5:9 ap 5.6-10). En la personne de Corneille, «ceux qui étaient loin» entendent donc à leur tour «la bonne nouvelle de la paix par Jésus Christ» (v. 36; ch. 2 v. 39 ac 2.36-39; Éph. 2:17 ep 2.17-18).

Glorieuses visites, en vérité, pour cette maison jadis païenne:

  • un ange (v. 3 ac 10.1-6);
  • Pierre et les frères qui l'accompagnent, porteurs du message de l'Évangile;
  • enfin, et par-dessus tout, le Saint Esprit qui vient sceller ces nouveaux convertis, témoignant de leur foi et de leur qualité d'enfants de Dieu.

Comment ne pas reconnaître à ce signe public la volonté de la grâce de Dieu? Pierre ne peut que la sanctionner par le signe du baptême chrétien (v. 48).