Actes des Apôtres

Actes 6:1-15

Murmures chez les Hellénistes

6 Or en ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, il y eut des murmures [de la part] des Hellénistes1 contre les Hébreux2, parce que leurs veuves étaient négligées dans le service journalier.
1 Hellénistes : Juifs de culture grecque ayant vécu hors de Palestine. 2 Hébreux : Juifs de Palestine.

2 Et les Douze, ayant appelé l'ensemble des disciples, dirent : « Il ne convient pas que, laissant la parole de Dieu, nous servions aux tables.

3 Cherchez donc parmi vous, frères, sept hommes qui aient un [bon] témoignage, pleins de l'Esprit1 et de sagesse, et nous les établirons dans cette charge.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : Saint.

4 Et quant à nous, nous persévérerons dans la prière et dans le service de la Parole. »

5 Et ce discours plut à toute la multitude. Alors ils choisirent Étienne, homme plein de foi et de l'Esprit Saint, et Philippe, et Prochore, et Nicanor, et Timon, et Parménas, et Nicolas, prosélyte d'Antioche,

6 qu'ils présentèrent aux apôtres. Et après avoir prié, ils leur imposèrent les mains.

7 Et la parole de Dieu se répandait1, et le nombre des disciples se multipliait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissait à la foi.
1 littéralement : grandissait.

Étienne est accusé de blasphème

8 Or Étienne, plein de grâce et de puissance, faisait parmi le peuple des prodiges et de grands miracles1.
1 littéralement : signes.

9 Et quelques membres de la synagogue appelée des Affranchis, ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins et des gens de Cilicie et d'Asie se mirent à discuter1 avec Étienne.
1 littéralement : se levèrent, discutant.

10 Et ils ne pouvaient pas résister à la sagesse et à l'Esprit par lequel il parlait.

11 Alors ils soudoyèrent des hommes qui disaient : « Nous l'avons entendu proférer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu. »

12 Et ils ameutèrent le peuple, et les anciens, et les scribes. Et se jetant sur lui, ils le saisirent et l'amenèrent devant le sanhédrin.

13 Puis ils présentèrent de faux témoins qui disaient : « Cet homme ne cesse pas de proférer des paroles contre le saint lieu et contre la Loi.

14 Car nous l'avons entendu dire que Jésus, ce Nazaréen, détruira ce lieu et changera les coutumes que Moïse nous a transmises. »

15 Et tous ceux qui étaient assis dans le sanhédrin, ayant les yeux fixés sur lui, virent son visage comme le visage d'un ange.

Déjà l'harmonieux tableau des ch. 2 v. 42 ac 2.42-45 et 4 v. 32 ac 4.32-35 se trouve assombri. Un murmure (une réclamation qu'on n'ose pas formuler à haute voix) s'est élevé au milieu des disciples. Veillons à faire taire en nous de tels murmures de mécontentement ou de jalousie, car par eux «le destructeur» s'efforce de troubler la communion des enfants de Dieu (lire 1 Cor. 10:10 1cr 10.9-11).

Pour remédier à cet état de choses, des serviteurs sont choisis. Nous n'aurions pas pensé que, même pour servir aux tables, il convenait d'être «pleins de l'Esprit Saint» (v. 3). Eh bien! C'est l'état normal du chrétien et il peut être le nôtre si nous le désirons! Non pas, comme certains le croient, en demandant une nouvelle venue du Saint Esprit; Il est déjà dans le croyant. Mais en Lui laissant toute la place dans le temple de notre cœur.

Chez Étienne en particulier, l'Esprit brille sous ses trois caractères: «de puissance, d'amour et de sobre bon sens» (ou de sagesse: v. 8 et 10; comp. 2 Tim. 1:7 2tm 1.6-11). Les œuvres (v. 8) et les paroles (v. 10) de cet homme de Dieu ferment la bouche à tous ses adversaires qui en sont réduits à soudoyer contre lui de faux témoins (comp. Matt. 26:59 mt 26.59-61). Mais déjà son visage rayonne d'une beauté céleste (v. 15).