2 Thessaloniciens

2 Thessaloniciens 2:1-17

La venue de l'Antichrist et le jour du Seigneur

2 Or nous vous prions, frères, concernant la venue de notre Seigneur Jésus Christ et notre rassemblement auprès de lui,

2 de ne pas vous laisser rapidement ébranler dans vos pensées1 ni troubler par un esprit, ou par une parole, ou par une lettre — [présentée] comme [venant] de nous — comme si le jour du Seigneur était là.
1 ou : égarer dans vos idées.

3 Que personne ne vous séduise d'aucune manière, car il faut que vienne d'abord l'apostasie et que soit révélé l'homme de péché, le fils de perdition,

4 celui qui s'oppose et s'élève contre tout ce qui est appelé Dieu ou qui est un objet de vénération, de sorte que lui-même s'assiéra dans le Temple1 de Dieu, se présentant lui-même comme étant Dieu2.
1 le Temple proprement dit, la maison même ; non pas tout l'ensemble des cours et bâtiments sacrés. 2 ou : comme un dieu.

5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses lorsque j'étais encore auprès de vous ?

6 Et maintenant, vous savez ce qui retient pour qu'il soit révélé en son propre temps.

7 Car le mystère d'iniquité1 est déjà à l'œuvre. Seulement celui qui retient maintenant [le fera] jusqu'à ce qu'il ne soit plus là2.
1 iniquité, ici : état ou marche sans loi, sans frein ; comme en Rom. 6:19. 2 littéralement : qu'il soit hors du milieu.

8 Et alors sera révélé l'[homme] inique1, que le Seigneur [Jésus] détruira par le souffle2 de sa bouche et qu'il anéantira par l'apparition de sa venue.
1 celui qui est sans loi, sans frein. 2 ou : l'esprit.

9 La venue [de cet homme inique] est selon l'action puissante de Satan, avec toutes sortes de miracles, et de signes, et de prodiges mensongers,

10 et avec toutes les tromperies de l'injustice pour ceux qui périssent, parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés.

11 Et à cause de cela, Dieu leur envoie une énergie d'erreur1 pour qu'ils croient au mensonge,
1 ou : puissance d'égarement.

12 afin que soient jugés tous ceux qui n'ont pas cru la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice1.
1 ou : à l'iniquité.

Exhortation à tenir ferme dans l'adversité et à retenir les enseignements appris

13 Mais nous, nous devons toujours rendre grâce à Dieu pour vous, frères aimés du Seigneur, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement1 pour le salut, dans la sainteté de l'Esprit et dans la foi de la vérité.
1 ou : comme prémices.

14 C'est à cela [aussi] qu'il vous a appelés par notre Évangile, pour que vous obteniez la gloire1 de notre Seigneur Jésus Christ.
1 littéralement : pour [l']obtention de [la] gloire.

15 Ainsi donc, frères, tenez ferme et retenez les enseignements que vous avez appris, soit par [notre] parole, soit par notre lettre.

16 Or [que] notre Seigneur Jésus Christ lui-même et Dieu notre Père, celui qui nous a aimés et [nous] a donné une consolation éternelle et une bonne espérance par grâce,

17 veuille1 consoler vos cœurs et [vous]2 affermir en toute bonne œuvre et en toute bonne parole.
1 dans cette phrase (versets 16 et 17), les verbes sont au singulier dans le texte original, alors qu'il y a deux sujets ; mais Dieu est unique. 2 ou : [les].

Une grave question troublait les Thessaloniciens. Le jour du Seigneur n'était-il pas déjà arrivé? Leurs épreuves pouvaient le laisser croire et de faux docteurs l'affirmaient. Non, répond l'apôtre. En effet ce jour doit être précédé de trois événements:

  1. notre rassemblement auprès du Seigneur,
  2. l'apostasie de la fausse Église et des Juifs eux-mêmes,
  3. l'apparition de l'Antichrist, appelé «l'homme de péché… le fils de perdition» (v. 3), «l'inique» (v. 8). Ces noms soulignent par opposition les caractères du Seigneur Jésus: justice, salut, entière obéissance à Dieu.

Dans cette terrible période, une énergie d'erreur envoyée en punition obscurcira l'esprit des hommes: ils n'ont pas cru la vérité, ils croiront au mensonge. Le mystère d'iniquité opère déjà, ajoute l'apôtre (comp. 1 Jean 2:18 1j 2.18-19). Seulement «Celui qui retient maintenant», le Saint Esprit, oppose une barrière au déploiement du mal dans le monde. Quand Il aura quitté la terre avec l'Église, alors l'iniquité ne connaîtra plus aucun frein. Mais quel contraste entre cette puissance satanique (v. 1 à 12) et l'œuvre de notre Dieu et Père (v. 13 à 17). Il nous a aimés, choisis pour le salut, appelés à la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. Ne manquons pas maintenant de Lui en rendre grâces (v. 13; ch. 1 v. 3 2th 1.3-5).