2 Samuel

2 Samuel 17:15-29

David est informé des plans d'Absalom

15 Et Hushaï dit à Tsadok et à Abiathar, les sacrificateurs : « Akhitophel a conseillé telle et telle chose à Absalom et aux anciens d'Israël, et moi, j'ai conseillé telle et telle chose.

16 Et maintenant, envoyez vite avertir David, en disant : "Ne passe pas la nuit dans les plaines du désert et ne manque pas de passer plus loin, de peur que le roi ne soit englouti ainsi que tout le peuple qui est avec lui." »

17 Or Jonathan et Akhimaats se tenaient à En-Roguel. Et une servante alla les avertir et ils allèrent avertir le roi David, car ils ne pouvaient pas se montrer en entrant dans la ville.

18 Mais un garçon les vit et le rapporta à Absalom. Alors ils s'en allèrent tous les deux en hâte et vinrent à la maison d'un homme, à Bakhurim. Et il avait dans sa cour un puits et ils y descendirent.

19 Puis la femme prit une couverture et l'étendit sur l'ouverture du puits et répandit dessus du grain pilé. Et l'on ne s'aperçut de rien.

20 Et les serviteurs d'Absalom allèrent vers la femme dans la maison et dirent : « Où sont Akhimaats et Jonathan ? » Et la femme leur dit : « Ils ont passé le ruisseau. » Et ils les recherchèrent mais ne les trouvèrent pas. Alors ils retournèrent à Jérusalem.

21 Et il arriva, après qu'ils s'en furent allés, qu'Akhimaats et Jonathan1 remontèrent du puits et allèrent informer le roi David. Et ils dirent à David : « Levez-vous et passez le fleuve2 en hâte, car Akhitophel a donné tel conseil contre vous. »
1 littéralement : ils. 2 c.-à-d. : le Jourdain (verset 22) ; littéralement : l'eau.

22 Alors David se leva et tout le peuple qui était avec lui, et ils passèrent le Jourdain. À la lumière du matin, il n'en manquait pas un seul qui n'ait passé le Jourdain.

Mort d'Akhitophel – David se rend à Mahanaïm

23 Et quand Akhitophel vit que son conseil n'était pas exécuté, il sella son âne et se leva et s'en alla dans sa maison, dans sa ville. Et il donna des ordres à sa maison, puis s'étrangla et mourut. Et il fut enterré dans le tombeau de son père.

24 Alors David arriva à Mahanaïm. Et Absalom passa le Jourdain, lui et tous les hommes d'Israël qui étaient avec lui.

25 Et Absalom établit Amasa sur l'armée, à la place de Joab. Et Amasa était le fils d'un homme dont le nom était Jithra, l'Israélite1 qui avait eu des relations avec Abigaïl, fille de Nakhash et sœur de Tseruïa, mère de Joab.
1 peut-être : Jéther l'Ismaélite ; voir 1 Chron. 2:17.

26 Et Israël et Absalom dressèrent leur camp au pays de Galaad.

27 Or lorsque David vint à Mahanaïm, il arriva que Shobi, fils de Nakhash, de Rabba des fils d'Ammon, et Makir, fils d'Ammiel, de Lodebar, et Barzillaï le Galaadite, de Roguelim,

28 apportèrent des lits et des bassins, et des vases en poterie, et du blé, et de l'orge, et de la farine, et du grain rôti, et des fèves, et des lentilles, et du grain rôti,

29 et du miel, et du caillé1, et du petit bétail, et des fromages de vache, pour David et pour le peuple qui était avec lui, afin qu'ils en mangent. Car ils disaient : « Le peuple [a souffert] de la faim et de la fatigue et de la soif dans le désert. »
1 ou : de la crème.

Les Psaumes 3 à 7 ps 3.1-7.18 se rapportent à cette sombre page de l'histoire de David. Se sauver devant Saül était peu de chose à côté de cette fuite devant son propre fils rebelle.

Mais si son cœur est déchiré, sa soumission et sa confiance restent inébranlables. Écoutons ces belles paroles: «Toi Éternel! tu es un bouclier pour moi». Pendant qu'Akhitophel propose une embuscade pour tomber de nuit sur le roi fatigué et l'épouvanter (verset 2), qu'est-ce que ce dernier est justement en train de déclarer? «Je me suis couché et je m'endormirai: je me réveillerai car l'Éternel me soutient. Je n'aurai pas de crainte des myriades du peuple...» (Psaume 3:4, 6, 7 ps 3.1-9).

Voyez le dévouement de ceux qui sont restés fidèles à David. Il y a d'abord ces deux jeunes gens: Akhimaats et Jonathan dont les jambes — et l'esprit de décision — sont utiles pour le service du roi.

En ce qui nous concerne, sachons saisir les occasions d’aider chaque fois qu’elles se présentent. Il s’agit indirectement du service du «Roi». À la fin du chapitre nous avons encore l'exemple d'autres activités pour le Seigneur et pour Son peuple: s'occuper du bien-être et du réconfort de ceux qui sont fatigués, exercer l'hospitalité...