2 Samuel

2 Samuel 15:30-37; 16:1-4

30 Alors David monta par la montée des Oliviers, montant et pleurant. Et il avait la tête couverte et marchait pieds nus, et tout le peuple qui était avec lui montait, chacun ayant la tête couverte. Et en montant, ils pleuraient.

31 Et l'on informa David, en disant : « Akhitophel est parmi les conspirateurs, avec Absalom. » Et David dit : « Éternel, je te prie, rends vain le conseil d'Akhitophel ! »

32 Et il arriva, quand David fut parvenu au sommet où il se prosterna1 devant Dieu, que voici, Hushaï l'Arkite, vint au-devant de lui, sa tunique déchirée et de la terre sur sa tête.
1 selon d'autres : où l'on se prosterne.

33 Et David lui dit : « Si tu passes avec moi, alors tu me seras à charge.

34 Mais si tu retournes à la ville et que tu dises à Absalom : "Ô roi, je serai ton serviteur ! Comme j'ai été autrefois un serviteur de ton père, maintenant aussi, je serai ton serviteur", alors tu annuleras pour moi le conseil d'Akhitophel.

35 Et les sacrificateurs Tsadok et Abiathar ne seront-ils pas là avec toi ? Et il arrivera que tout ce que tu entendras de la maison du roi, tu le rapporteras à Tsadok et à Abiathar, les sacrificateurs.

36 Voici, leurs deux fils, Akhimaats, [fils] de Tsadok, et Jonathan, [fils] d'Abiathar, sont là avec eux. Et vous me ferez savoir par leur intermédiaire1 tout ce que vous aurez entendu.
1 littéralement : vous enverrez par leur main.

37 Hushaï, l'ami de David, arriva donc dans la ville alors qu'Absalom entrait à Jérusalem.

Tsiba se fait attribuer par David les biens de Mephibosheth

16 Et David avait un peu dépassé le sommet lorsque voici, Tsiba, le serviteur1 de Mephibosheth, vint à sa rencontre avec deux ânes bâtés, sur lesquels il y avait 200 pains et 100 gâteaux de raisins secs, et 100 [gâteaux] de fruits d'été, et une outre de vin.
1 littéralement : jeune homme.

2 Et le roi dit à Tsiba : « Que veux-tu faire de cela ? » Et Tsiba dit : « Les ânes sont pour la maison du roi, pour les monter, et le pain et les fruits d'été [sont] pour que les jeunes hommes les mangent, et le vin [est] pour que celui qui est fatigué dans le désert en boive. »

3 Mais le roi dit : « Et où est le fils de ton seigneur ? » Et Tsiba dit au roi : « Voici, il est resté à Jérusalem, car il a dit : "Aujourd'hui la maison d'Israël me rendra le royaume de mon père." »

4 Alors le roi dit à Tsiba : « Voici, tout ce qui est à Mephibosheth est à toi. » Et Tsiba dit : « Je me prosterne ! Que je trouve grâce à tes yeux, ô roi mon seigneur ! »

Les douleurs que David doit connaître maintenant résultent de ses propres fautes. Elles ne peuvent donc se comparer aux souffrances du Seigneur Jésus qui toutes étaient la conséquence de nos péchés à nous. Pourtant, par certains côtés, elles nous permettent de mieux comprendre ce que notre Sauveur a traversé. Voyez David, au milieu de quelques amis fidèles, qui gravit en pleurant la montée des Oliviers! Plus tard, c’est à cet endroit même, dans le jardin de Gethsémané, que l'Homme de douleurs, dans l'angoisse de Son combat, offrira «avec de grands cris et avec larmes, des prières et des supplications à Celui qui pouvait Le sauver de la mort» (Hébreux 5:7 hb 5.5-11).

C'est là que le roi apprend la trahison d'Akhitophel, son compagnon, son conseiller (mais dont le nom signifie frère de folie!). C'est là aussi que s'avancera Judas à la tête des soldats et des huissiers (voir aussi Ps. 3:1-2 ps 3.1-9).

L'exclamation désolée de David au Psaume 55:14 ps 55.13-15, peut sans doute se situer à cet instant-là: «C'est toi, un homme comme moi, mon confident et mon ami: Nous avions ensemble de douces communications...» Pensons avec quelle tristesse le Seigneur a pu questionner son misérable disciple: «Ami, pourquoi es-tu venu?» (Matthieu 26:50 mt 26.47-50).