2 Pierre

2 Pierre 3:11-18

Le jour de Dieu

11 Toutes ces choses devant donc être dissoutes, quelles [gens] devriez-vous être en sainte conduite et en piété,

12 attendant et hâtant la venue du jour de Dieu, [jour] où les cieux en feu seront dissous et où les éléments enflammés fondront.

13 Mais selon sa promesse, nous attendons de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habite.

14 C'est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irréprochables, dans la paix.

15 Et estimez que la patience de notre Seigneur est [pour le] salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit selon la sagesse qui lui a été donnée.

16 [C'est] ainsi qu'[il le fait] aussi dans toutes ses lettres où il parle de ces choses dont certaines sont difficiles à comprendre, que les [personnes] ignorantes et mal affermies tordent, comme aussi les autres Écritures, pour leur propre destruction.

Exhortation finale

17 Vous donc, bien-aimés, sachant [ces choses] à l'avance, prenez garde de peur qu'étant entraînés par l'égarement des [hommes] sans loi, vous ne veniez à abandonner1 votre propre fermeté.
1 littéralement : tomber de.

18 Mais grandissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. Qu'à lui [soit] la gloire dès maintenant et jusqu'au jour d'éternité !1
1 plusieurs manuscrits ajoutent : Amen.

Ces dernières exhortations ne sont pas fondées comme les précédentes sur «les très grandes et précieuses promesses» (ch. 1 v. 4 2p 1.3-9), mais sur l'instabilité de tout ce qui remplit la scène présente. Faisons quelquefois l'inventaire des biens terrestres auxquels nous tenons le plus, en écrivant au-dessous: «toutes ces choses devant donc se dissoudre…». Ainsi serons-nous gardés d'y mettre notre cœur. Combien le fait de savoir ces choses à l'avance devrait nous stimuler à une sainte conduite (encore un mot caractéristique de Pierre: voir 1 Pier. 1:15, 17, 18 1p 1.13-21; 2:12 1p 2.11-12; 3:1, 2, 16 1p 3.1-16) et à la piété. Rien ne pousse davantage à la séparation du monde et du mal que la pensée du retour imminent du Seigneur. Rien non plus n'incite autant à l'évangélisation, car sa venue marquera la fin de sa patience à salut (v. 15). Étudions-nous à être trouvés tels que Christ nous veut à son retour (v. 14; Phil. 1:10 ph 1.9-11), ayant fait quelque progrès dans la grâce et dans Sa connaissance (v. 18).

L'apôtre a accompli son service; il est prêt maintenant à «déposer sa tente». Et il nous donne rendez-vous dans ce jour d'éternité que notre foi salue et anticipe, en rendant gloire dès à présent à notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.