2 Pierre

2 Pierre 3:1-10

Les derniers jours

3 1Je vous écris déjà, bien-aimés, cette seconde lettre et, dans l'une et dans l'autre, je réveille votre pure intelligence par le rappel [de ces choses].
1 les versets 1 à 4 forment une seule phrase dans le texte original.

2 [C'est] afin que vous vous souveniez des paroles qui ont été dites auparavant par les saints prophètes, ainsi que du commandement du Seigneur et Sauveur, [enseigné] par vos apôtres.

3 Sachez tout d'abord ceci, qu'aux derniers jours des moqueurs viendront ; ils marcheront dans la moquerie selon leurs propres convoitises,

4 et ils diront : « Où est la promesse de sa venue ? Car depuis que les pères se sont endormis, toutes choses restent dans le même état depuis le commencement de la création. »1
1 les versets 1 à 4 forment une seule phrase dans le texte original.

5 Car ils ignorent volontairement ceci, que, par la parole de Dieu, des cieux existaient autrefois, ainsi qu'une terre [tirée] des eaux1 et se tenant au milieu des eaux1,
1 littéralement : de l'eau.

6 par lesquelles le monde d'alors fut détruit, étant submergé par de l'eau1.
1 c.-à-d. : le déluge ; voir Gen. 7 et 8.

7 Mais les cieux et la terre de maintenant sont réservés par la même parole pour le feu, gardés pour le jour du jugement et de la destruction des hommes impies.

8 Et n'ignorez pas cette chose, bien-aimés, c'est qu'un jour est devant le °Seigneur comme 1 000 ans et 1 000 ans comme un jour.

9 Le °Seigneur ne tarde pas pour ce qui concerne la promesse, comme quelques-uns estiment qu'il y a du retard. Mais il est patient envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais [voulant] que tous parviennent à la repentance.

10 Or le jour du °Seigneur viendra comme un voleur. Et en ce jour-là, les cieux passeront avec un grand fracas et les éléments enflammés seront dissous et la terre et les œuvres qui sont sur elle seront brûlées entièrement1.
1 plusieurs manuscrits portent : ne seront pas trouvées.

Pierre ne craint pas les répétitions. Il ne se lasse pas de rappeler les mêmes vérités à la mémoire des enfants de Dieu (v. 1; ch. 1 v. 12, 13 2p 1.12-15; Phil. 3:1 ph 3.1-3; Jude 17 jd 1.17-19). Ne nous lassons pas pour notre part de les relire et de les méditer. Pour la 3e fois, l'exemple du déluge revient sous la plume de l'apôtre. En contraste avec ceux qui ignorent volontairement tout avertissement (Éph. 4:18 ep 4.17-24), les bien-aimés du Seigneur ne doivent pas ignorer ses intentions. La «fin du monde», que beaucoup évoquent, soit avec effroi, soit avec légèreté, n'interviendra qu'au moment choisi par Lui. Le ciel et la terre «de maintenant» seront alors détruits. Seule la patience de Dieu, qui a en vue le salut des pécheurs, a jusqu'ici suspendu le jugement. Il ne veut pas qu'aucun périsse (Éz. 33:11 ez 33.10-11). Et cette patience s'exerce même en faveur des moqueurs qui la contestent et l'outragent. Mais l'humanité est engagée dans un «compte à rebours» implacable. Un instant viendra qui sera le dernier, où les promesses si souvent entendues se changeront soudain en réalités. Les événements auront fini par donner raison à l'espérance des enfants de Dieu, pour la confusion des moqueurs et des impies. Alors il sera trop tard pour «venir à la repentance» (fin du v. 9). C’est maintenant qu’il faut le faire.