2 Pierre

2 Pierre 1:12-21

Autorité de l'apôtre et des prophètes

12 C'est pourquoi je veillerai à vous rappeler toujours ces choses, bien que vous les connaissiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente.

13 Mais j'estime qu'il est juste, tant que je suis dans cette tente1, de vous réveiller par [ces] rappels,
1 c.-à-d. : ce corps ; comparer avec 2 Cor. 5:1-3.

14 sachant que le moment de déposer ma tente1 s'approche rapidement, comme notre Seigneur Jésus Christ me l'a aussi clairement montré.
1 c.-à-d. : mon corps ; comparer avec 2 Cor. 5:1-3.

15 Mais je m'appliquerai à ce qu'après mon départ vous puissiez aussi vous souvenir en tout temps de ces choses.

16 En effet, ce n'est pas en suivant des fables habilement imaginées que nous vous avons fait connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ, mais parce que nous avons été les témoins oculaires de sa majesté.

17 Car il reçut de Dieu le Père honneur et gloire lorsqu'une telle voix lui fut adressée par la gloire magnifique : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui moi, j'ai trouvé mon plaisir. »1
1 Matt. 17:5.

18 Et cette voix venue du ciel, nous l'avons nous-mêmes entendue lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

19 De plus, nous avons la parole prophétique [rendue] plus ferme, à laquelle vous faites bien de prêter attention — comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur — jusqu'à ce que [le] jour commence à paraître et que [l']Étoile du matin se lève dans vos cœurs.

20 Sachez tout d'abord ceci, qu'aucune prophétie de l'Écriture n'est d'une interprétation particulière1.
1 littéralement : n'est privée ; c.-à-d. : ne doit pas être considérée isolément.

21 Car [la] prophétie n'est jamais1 venue par la volonté de l'homme, mais c'est poussés2 par l'Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu3.
1 ou : pas autrefois. 2 littéralement : portés. 3 certains lisent : de saints hommes de Dieu ont parlé.

Les vérités développées dans la 1re épître rappelaient les révélations du ch. 16 de Matthieu: les souffrances de Christ, l'édification de l'Assemblée, maison spirituelle bâtie sur le Roc. La 2e épître, elle, s'appuie sur le ch. 17 du même évangile annonçant les gloires qui suivent. Lors de la transfiguration, Pierre, Jacques et Jean contemplèrent Jésus dans «la gloire magnifique». Mais ils reçurent l'ordre de n'en parler à personne avant sa résurrection. Maintenant le temps de cette révélation est venu. Et Pierre qui était alors accablé de sommeil (Luc 9:32 lc 9.28-36) réveille les saints par le rappel de cette scène (v. 13; ch. 3 v. 1 2p 3.1-4). Lui qui avait inconsidérément proposé de faire trois tentes s'apprête à présent à «déposer sa tente» terrestre dans l’espérance de jouir pour toujours, cette fois, de la présence de Christ, dans un corps glorieux (v. 14). Le Seigneur lui avait montré quand et de quelle mort il glorifierait Dieu (v. 14; Jean 21:18, 19 j 21.15-19). Bientôt, frères et sœurs, nous serons à notre tour «témoins oculaires de sa majesté».

Tout au long des Écritures la lampe prophétique dirige son faisceau sur la gloire prochaine. Mais l'enfant de Dieu possède une lumière plus brillante encore. L'objet de son espérance vit en lui: Christ est l'Étoile du matin déjà levée dans son cœur (v. 19; Col. 1:27 fin cl 1.24-29).