2 Corinthiens

2 Corinthiens 13:1-13

Dernières exhortations et salutations

13 C'est la troisième fois que je vais [venir] chez vous. Par la bouche de deux ou de trois témoins, toute affaire1 sera établie.
1 ou : parole.

2 Lorsque j'étais présent pour la deuxième fois, je l'ai déjà dit, et maintenant que je suis absent, je dis à l'avance à ceux qui ont péché auparavant et à tous les autres que si je viens encore une fois, je n'épargnerai pas,

3 puisque vous cherchez une preuve que Christ parle en moi. (Lui n'est pas faible envers vous, mais puissant au milieu de vous.

4 En effet, même s'il a été crucifié en faiblesse, néanmoins il vit par la puissance de Dieu. Car nous aussi, nous sommes faibles en lui, mais nous vivrons avec lui par la puissance de Dieu envers vous.)

5 Examinez-vous vous-mêmes [et voyez] si vous êtes dans la foi ! Mettez-vous vous-mêmes à l'épreuve1 ! Ou bien, ne reconnaissez-vous pas à l'égard de vous-mêmes que Jésus Christ est en vous ? À moins que vous ne soyez rejetés2.
1 littéralement : s'examiner en vue de s'approuver. 2 c.-à-d. : rejetés à l'épreuve ; de même aux versets 6 et 7.

6 Mais j'espère que vous reconnaîtrez que nous, nous ne sommes pas rejetés.

7 Mais nous prions Dieu que vous ne fassiez rien de mal, non afin que nous, nous paraissions approuvés, mais afin que vous, vous fassiez ce qui est bien et que nous, nous soyons comme rejetés.

8 Car nous ne pouvons rien [faire] contre la vérité, mais [nous pouvons agir] pour la vérité.

9 En effet, nous nous réjouissons lorsque nous, nous sommes faibles, mais que vous, vous êtes forts. Et ce que nous demandons aussi, [c'est] votre perfectionnement.

10 C'est pourquoi j'écris ces choses étant absent afin que, lorsque je serai présent, je n'use pas de sévérité selon l'autorité1 que le Seigneur m'a donnée, pour l'édification et non pour la destruction.
1 autorité et puissance.

11 Du reste, frères, réjouissez-vous, perfectionnez-vous, soyez encouragés1, ayez un même sentiment, vivez en paix ! Et le Dieu d'amour et de paix sera avec vous.
1 ou : consolés.

12 Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Tous les saints vous saluent.

13 [Que] la grâce du Seigneur Jésus Christ et l'amour de Dieu et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous !

La première épître aux Corinthiens avait pour sujet l'Assemblée. La seconde nous a parlé du ministère ou du service chrétien. Nous y avons trouvé les sentiments, les supplications, les fatigues, les peines morales et physiques du serviteur du Seigneur. Paul n'en était que le faible instrument mais il ne désirait pas sur la terre une meilleure part que celle de son Maître. Or Christ avait été ici-bas dans l'abaissement, crucifié en infirmité; mais Il vivait maintenant, ressuscité par la puissance de Dieu (v. 4).

En terminant son épître, Paul adresse à Dieu une dernière prière pour ses chers Corinthiens. Elle tient en un mot: leur perfectionnement (v. 9, fin). Mais en même temps il les exhorte: «perfectionnez-vous» (v. 11). Car demander le secours du Seigneur ne dispense pas de s'appliquer avec zèle à faire des progrès dans la marche et le service chrétiens.

«Réjouissez-vous… — leur dit-il encore — soyez consolés; ayez un même sentiment; vivez en paix…» (v. 11). Que chacun de nous, chers enfants de Dieu, prenne pour lui-même ces exhortations et jouisse de la promesse qui y est attachée. Oui, que la grâce du Seigneur Jésus Christ, et l'amour de Dieu, et la communion du Saint Esprit soient avec nous tous (v. 13)!