2 Corinthiens

2 Corinthiens 10:1-18

Paul est le même, étant présent ou absent

10 Or moi-même, Paul, je vous exhorte par la douceur et la bonté du Christ — moi qui étant présent suis humble au milieu de vous, mais qui étant absent use de hardiesse envers vous —

2 et je vous prie que je n'aie pas, lorsque je serai présent, à user de hardiesse avec cette assurance dont je compte faire preuve avec détermination contre certaines [personnes] qui considèrent que nous marchons selon la chair.

3 Car, en marchant dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair.

4 Car les armes de notre guerre ne sont pas charnelles, mais [elles sont] puissantes par Dieu1 pour la destruction des forteresses, détruisant les raisonnements
1 ou : divinement puissantes.

5 et toute hauteur qui se dresse contre la connaissance de Dieu, et faisant prisonnière toute pensée en vue de l'amener à l'obéissance du Christ.

6 Et nous sommes prêts à punir toute désobéissance, après que votre obéissance sera rendue complète.

7 Regardez les choses en face !1 Si quelqu'un est convaincu en lui-même d'appartenir à Christ, qu'il considère encore ceci pour lui-même que, comme il appartient à Christ, ainsi nous aussi, [nous appartenons à Christ].
1 ou : Vous regardez à l'apparence?!

8 Car même si je me glorifiais un peu plus de notre autorité que le Seigneur nous a donnée pour l'édification et non pour votre destruction, je n'en aurais pas honte

9 Mais je ne veux pas avoir l'air de vous effrayer par mes1 lettres.
1 littéralement : les.

10 Car ses lettres, dit-on, ont du poids et de la force, mais sa présence personnelle1 est faible et sa parole est méprisable.
1 littéralement : la présence de son corps.

11 Que celui qui parle ainsi considère [bien] ceci, que, tels nous sommes en paroles dans nos lettres, étant absents, tels aussi [nous serons] en actes, étant présents.

Le serviteur et son service

12 Car nous n'osons pas nous égaler ou nous comparer à quelques-uns de ceux qui se recommandent eux-mêmes. Mais eux, se prenant eux-mêmes pour mesure et se comparant à eux-mêmes, ne sont pas intelligents.

13 Mais nous, nous ne voulons pas nous glorifier dans ce qui dépasse notre mesure, mais [seulement] selon la mesure du champ d'action1 que le Dieu de mesure nous a attribué en nous faisant parvenir aussi jusqu'à vous.
1 littéralement : de la règle

14 En effet, nous ne dépassons pas nos limites, comme si nous n'étions pas parvenus jusqu'à vous. Car c'est bien jusqu'à vous que nous sommes arrivés avec l'Évangile du Christ.

15 Nous ne nous glorifions pas dans ce qui dépasse notre mesure, dans les travaux d'autrui, mais nous avons l'espoir, vu les progrès de votre foi, d'être abondamment agrandis au milieu de vous, dans notre champ d'action1,
1 littéralement : notre règle.

16 pour évangéliser dans les lieux qui sont au-delà de chez vous [et] non pour nous glorifier des choses déjà préparées dans le champ d'action1 d'autrui.
1 littéralement : la règle.

17 Mais que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.

18 Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, mais [c'est] celui que le Seigneur recommande.

Paul n'avait pas pu se résoudre à se rendre auprès des Corinthiens «avec le bâton» pour réprimer lui-même le mal (v. 2; 1 Cor. 4:21 1cr 4.17-21). Il avait préféré leur écrire et attendre l'effet que produirait sa lettre. Mais certains avaient profité de cette patience de l'apôtre, et de son absence, pour déprécier son ministère. L'humilité, la douceur et la bonté chrétienne dont Paul faisait preuve (v. 1) étaient prétextes à le mépriser. Car l'homme naturel n'admire que ce qui a de l'éclat; il juge «selon l'apparence» (v. 7). Or les armes d'un soldat de Jésus Christ ne sont pas charnelles (v. 4). Éph. 6:10… ep 6.10-20 les énumère. Souvenons-nous comment Gédéon, Samson, Jonathan, David, Ézéchias… pour ne citer qu'eux, ont remporté leur plus grandes victoires. Et ne nous laissons pas séduire par des qualités humaines telle que l'éloquence ou le charme personnel. Suivons la Parole et jamais celui qui la présente, si doué soit-il, même si nous avons reçu du bien par son moyen.

Les hommes se comparent à eux-mêmes et s'enorgueillissent, en quoi ils ne sont pas intelligents (v. 12). Nous croyants, nous n'avons pour la marche et pour le service qu'un modèle parfait: Jésus! Le contempler nous gardera toujours dans l’humilité!