1 Timothée

1 Timothée 6:11-21

Exhortations adressées à Timothée

11 Mais toi, ô homme de Dieu, fuis ces choses et poursuis la justice, la piété, la foi, l'amour, la persévérance, la douceur d'esprit.

12 Combats le bon combat de la foi ; saisis la vie éternelle à laquelle tu as été appelé et pour laquelle tu as fait la belle déclaration [de foi] devant beaucoup de témoins.

13 Je t'ordonne devant Dieu qui maintient en vie toutes choses1 et devant le Christ Jésus qui a rendu témoignage par une belle déclaration [de foi] devant2 Ponce Pilate,
1 selon quelques-uns : qui appelle toutes choses à l'existence. 2 ou : sous.

14 que tu gardes le commandement sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus Christ.

15 [Cette apparition,] le bienheureux et seul Souverain, le roi de ceux qui règnent et le Seigneur de ceux qui dominent, la montrera en son propre temps.

16 [Il est] le seul à posséder l'immortalité, [lui qui] habite la lumière inaccessible, qu'aucun des hommes n'a vu ni ne peut voir. À lui soient l'honneur et la puissance éternelle ! Amen.

Recommandations aux riches

17 Ordonne à ceux qui sont riches dans le présent siècle, qu'ils ne soient pas hautains et qu'ils ne mettent pas leur confiance dans l'incertitude des richesses, mais dans le Dieu qui nous donne toutes choses avec abondance pour que nous en jouissions.

18 Qu'ils fassent du bien, qu'ils soient riches en bonnes1 œuvres, qu'ils soient disposés à donner, généreux,
1 ou : belles.

19 s'amassant comme trésor de bonnes fondations pour l'avenir, afin qu'ils saisissent ce qui est vraiment la vie.

Dernière exhortation adressée à Timothée — Salutation finale

20 Ô Timothée, garde ce qui t'a été confié1 ! Détourne-toi des discours vains et profanes, ainsi que des objections d'une2 connaissance faussement ainsi nommée.
1 littéralement : garde le dépôt. 2 ou : les raisonnements opposés par une.

21 Certains, s'en réclamant, se sont écartés de la foi. [Que] la grâce soit avec vous1 !
1 plusieurs manuscrits portent : avec toi.

«Mais toi…!» L'homme de Dieu — et chaque enfant de Dieu — doit sans cesse ici-bas marcher à contre-courant. Il fuit ce que le monde aime et recherche: l'argent et les choses que l'argent procure (v. 10 1tm 6.6-10). Il poursuit ce qui plaît au Seigneur: justice, piété, foi, amour, patience, douceur (v. 11). Il attend Son apparition, ce temps où tout sera manifesté (v. 14).

L'apôtre ne confond pas «ceux qui sont riches» (v. 17) avec «ceux qui veulent devenir riches» (v. 9 1tm 6.6-10). Mais il projette sur les biens du «présent siècle» la lumière de l'éternité. L'objet de notre confiance, ce ne sont pas les dons, mais Celui qui donne (v. 17 fin); le vrai gain, c'est la piété; les vraies richesses, les bonnes œuvres (v. 18); le vrai trésor, de bonnes fondations pour l'avenir (v. 19). Oui, sachons discerner et saisir «ce qui est vraiment la vie…».

Fuis… poursuis… combats… saisis… avons-nous trouvé dans notre lecture (v. 11, 12). Le v. 20 fait entendre un dernier impératif particulièrement solennel: «Ô Timothée, garde ce qui t'a été confié» (voir aussi v. 14 et 2 Tim. 1:14 2tm 1.8-14). Telle est l'exhortation finale, dans laquelle nous invitons chacun de nos jeunes lecteurs à remplacer par son propre nom celui de Timothée.