1 Timothée

1 Timothée 5:1-16

Conduite à tenir envers les frères et sœurs jeunes ou âgés, notamment les veuves

5 Ne reprends pas rudement l'homme âgé1, mais exhorte-le comme un père, les jeunes gens comme des frères,
1 ailleurs : l'ancien.

2 les femmes âgées comme des mères, les jeunes [femmes]1 comme des sœurs, en toute pureté.
1 ou : jeunes [filles].

3 Honore les veuves qui sont vraiment veuves1.
1 c.-à-d. : celles qui n'ont aucun soutien familial.

4 Mais si une veuve a des enfants ou des petits-enfants, qu'ils apprennent d'abord à montrer leur piété envers leur propre maison1 et à rendre à [leurs] ascendants les soins qu'ils ont reçus d'eux, car cela est agréable devant Dieu.
1 c.-à-d. : leur propre famille.

5 Or celle qui est vraiment veuve et qui est laissée seule a mis son espérance en Dieu, et elle persévère dans les supplications et dans les prières nuit et jour.

6 Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, bien que vivante.

7 Ordonne aussi ces choses afin qu'elles1 soient irréprochables.
1 ou : qu'ils (enfants et veuves).

8 Mais si quelqu'un n'a pas soin des siens et spécialement de ceux de sa maison, il a renié la foi et il est pire qu'un incrédule.

9 Pour qu'une veuve soit inscrite sur la liste, [il faut] qu'elle n'ait pas moins de 60 ans, [qu'elle ait été] la femme d'un seul mari

10 [et qu'elle] ait le témoignage [d'avoir fait] de bonnes1 œuvres : si elle a élevé des enfants, si elle a exercé l'hospitalité, si elle a lavé les pieds des saints, si elle a secouru ceux qui sont dans l'affliction, si elle s'est appliquée à toute bonne œuvre.
1 ou : belles.

11 Mais refuse les veuves qui sont jeunes, car, lorsque leurs désirs les détournent du Christ, elles veulent se marier,

12 s'exposant à un jugement1 parce qu'elles ont rejeté leur première foi.
1 littéralement : ayant un verdict.

13 Et en même temps, elles apprennent aussi à être désœuvrées, allant de maison en maison. Et non seulement [elles sont] désœuvrées, mais encore bavardes et se mêlant de tout, en disant des choses qui ne conviennent pas.

14 Je veux donc que les jeunes [veuves] se marient, aient des enfants, gouvernent leur maison, ne donnent aucune occasion à l'Adversaire à cause des mauvais propos.

15 Car quelques-unes se sont déjà détournées pour suivre1 Satan.
1 littéralement : derrière.

16 Si une croyante1 a des veuves [dans sa famille], qu'elle les assiste et que l'assemblée n'en soit pas chargée, afin qu'elle assiste celles qui sont vraiment veuves.
1 plusieurs manuscrits portent : Si un croyant ou une croyante.

Dans les relations avec les autres chrétiens, ce sont les liens de famille qui doivent nous servir de modèle: «comme un père… comme des frères… des mères… des sœurs» (v. 1, 2). Ne perdons jamais de vue que nous formons une seule et même famille, la famille de Dieu.

Chacun est invité à montrer sa piété, mais premièrement envers sa propre maison (v. 4). Les pharisiens prêchaient l'inverse. Tout en faisant étalage de dévotion, ils annulaient le commandement de Dieu en détournant les enfants de leurs devoirs les plus légitimes vis-à-vis de leurs parents (Marc 7:12, 13 mc 7.9-13).

Un seul verset, le v. 10, résume une vie entière de service pour le Seigneur. Puisse chaque chrétienne ne rien désirer d'autre.

Ces 14 versets (3 à 16) consacrés aux veuves nous rappellent que Dieu veille sur elles d'une manière toute particulière (Ps. 68:6 ps 68.5-7). L'évangile de Luc en mentionne quatre:

  • Anne, dont l'activité en prière nuit et jour illustre le v. 5 (ch. 2 v. 36 à 38 lc 2.36-38);
  • la veuve de Naïn à laquelle Jésus rendit son fils (ch. 7 v. 12… lc 7.11-17);
  • celle qui réclamait justice dans la parabole du ch. 18 lc 18.1-8;
  • enfin la pauvre veuve qui sous les yeux du Seigneur — et pour Sa joie — donna au trésor du Temple tout ce qu'elle avait pour vivre (ch. 21 lc 21.1-4).

Une foi entière en Lui, voilà ce qui plaît à Dieu par dessus tout (Héb. 11:6 hb 11.5-7).