1 Timothée

1 Timothée 2:1-15

Prier pour tous les hommes

2 J'exhorte donc, avant toute chose, à faire des supplications1, des prières, des intercessions, des actions de grâces pour tous les hommes,
1 littéralement : pétitions.

2 pour les rois et tous ceux qui sont haut placés, afin que nous puissions mener une vie paisible et tranquille, en toute piété et probité.

3 1Cela est bon et agréable devant notre Dieu sauveur,
1 plusieurs manuscrits ajoutent : Car.

4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité.

5 Car il y a un seul Dieu, [et] un seul médiateur entre Dieu et les hommes, [l']homme Christ Jésus,

6 qui s'est donné lui-même en rançon pour1 tous. [Tel est le] témoignage [rendu] en son propre temps,
1 littéralement : envers, concernant ; différent de Matt. 20:28.

7 pour lequel moi, j'ai été établi prédicateur et apôtre — je dis la vérité, je ne mens pas — docteur des nations dans la foi et dans la vérité.

Position et attitude des hommes et des femmes

8 Je veux donc que les hommes1 prient en tout lieu, élevant des mains saintes2, sans colère ni raisonnement.
1 ici : les hommes en contraste avec les femmes. 2 ou : pures.

9 De même [aussi], que les femmes soient revêtues1 d'une tenue décente, avec pudeur et modestie, non avec des tresses et de l'or, ou des perles, ou des vêtements somptueux,
1 littéralement : s'ornent.

10 mais avec de bonnes œuvres, ce qui convient à des femmes qui affirment honorer Dieu.

11 Que la femme apprenne en silence, dans une entière soumission.

12 Et je ne permets pas à la femme d'enseigner ni d'user d'autorité sur l'homme, mais elle doit rester dans le silence.

13 Car Adam a été formé le premier, puis Ève.

14 Et Adam n'a pas été trompé, mais [c'est] la femme [qui], ayant été trompée, est tombée dans la transgression.

15 Mais elle1 sera protégée au moment de l'accouchement si elles2 persévèrent dans la foi et l'amour et la sainteté, avec modestie.
1 c.-à-d. : la femme en général. 2 c.-à-d. : les femmes chrétiennes.

Avant toutes «ces choses» dont il va parler à Timothée (ch. 3 v. 14 1tm 3.14-16; ch. 4 v. 6, 11… 1tm 4.6-11), l'apôtre nomme la prière sous ses différentes formes. C'est par là que commence tout service chrétien. La volonté de salut de Dieu, l'œuvre de Christ, et notre prière embrassent tous les hommes. Notre devoir est de prier pour tous sans restriction parce que Dieu veut que tous soient sauvés et parce que le Christ Jésus s'est donné en rançon pour tous. Si tous ne sont pas sauvés, cela ne tient donc pas à Dieu ni à Christ, mais à la dureté du cœur de l’homme. Et c'est notre privilège de prier pour les multitudes qui ne savent pas le faire.

Il dépend de «ceux qui sont haut placés» que nous puissions mener une vie paisible et tranquille. Demandons à Dieu de nous l'assurer par leur moyen, non pour la gaspiller au gré de nos convoitises, mais pour être plus libres de nous occuper du salut des pécheurs (Esd. 6:10 ed 6.8-11).

Les frères, y compris les plus jeunes, sont appelés à prier en tout lieu, publiquement dans l'assemblée. Les sœurs en revanche y gardent le silence. Mais par leur attitude et leur tenue modeste, elles peuvent rendre un témoignage plus puissant que par des paroles. Les conséquences de la chute demeurent pour la femme (Gen. 3:16 gn 3.16-19), mais la foi, l'amour, la sainteté et la modestie sont, même pour la terre, gages de délivrance et de bénédiction.