1 Samuel

1 Samuel 28:1-14

David se joint à l'armée des Philistins

28 Or il arriva, en ces jours-là, que les Philistins rassemblèrent leurs troupes [et formèrent] une armée pour combattre Israël. Alors Akish dit à David : « Sache bien que tu sortiras avec moi [pour aller] au camp, toi et tes hommes. »

2 Et David dit à Akish : « Eh bien !1 tu sauras, toi, ce que ton serviteur fera. » Et Akish dit à David : « Eh bien !1 je t'établirai pour toujours gardien de ma personne2. »
1 littéralement : c'est pourquoi. 2 littéralement : tête.

Saül consulte une femme qui évoque les esprits

3 Or Samuel était mort et tout Israël s'était lamenté sur lui et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Et Saül avait ôté du pays les nécromanciens et les diseurs de bonne aventure.

4 Et les Philistins se rassemblèrent et vinrent dresser leur camp à Sunem. Alors Saül rassembla tout Israël et ils dressèrent leur camp à Guilboa.

5 Et Saül vit le camp des Philistins et eut peur et son cœur trembla très fort.

6 Et Saül interrogea l'Éternel, mais l'Éternel ne lui répondit pas, ni par les rêves, ni par l'Urim1, ni par les prophètes.
1 Urim : lumières ; voir Exode 28:30.

7 Alors Saül dit à ses serviteurs : « Recherchez-moi une femme qui évoque les esprits et j'irai vers elle et je la consulterai. » Et ses serviteurs lui dirent : « Voici, il y a une femme à En-Dor qui évoque les esprits. »

8 Et Saül se déguisa, et revêtit d'autres vêtements, et il s'en alla, lui et deux hommes avec lui, et ils vinrent de nuit chez la femme. Et il dit : « Pratique pour moi la divination, je te prie, en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai. »

9 Mais la femme lui dit : « Voici, tu sais, toi, ce que Saül a fait, comment il a retranché du pays les nécromanciens et les diseurs de bonne aventure. Et pourquoi dresses-tu un piège à mon âme pour me faire mourir ? »

10 Alors Saül lui fit ce serment par l'Éternel, en disant : « [Aussi vrai que] l'Éternel est vivant, il ne t'arrivera certainement pas de malheur1 à cause de cette affaire ! »
1 littéralement (hébraïsme) : s'il t'arrive un malheur.

11 Et la femme dit : « Qui te ferai-je monter ? » Et il dit : « Fais-moi monter Samuel. »

12 Alors la femme vit Samuel et elle poussa un grand cri. Et la femme parla à Saül, en disant : « Pourquoi m'as-tu trompée ? Car tu es Saül ! »

13 Et le roi lui dit : « Ne crains pas, mais que vois-tu ? » Et la femme dit à Saül : « Je vois un dieu1 qui monte de la terre. »
1 ou : des dieux.

14 Et il lui dit : « Quelle est son apparence ? » Et elle dit : « C'est un homme âgé qui monte et il est enveloppé d'un manteau. » Et Saül comprit que c'était Samuel, et il s'inclina le visage contre terre, et se prosterna.

Pendant que David est à Gath dans une situation équivoque et dangereuse, Saül se trouve dans une position bien plus terrible encore. Devant les Philistins, qui montent pour une nouvelle guerre, son cœur tremble très fort car rien ne le soutient plus. Ayant abandonné l'Éternel, il est à présent abandonné de Lui. Il se tourne de tous côtés. Peine perdue; Dieu reste sourd! Solennelle illustration de Proverbes 1:24-28 pv 1.24-28! Mais rappelons-nous que même un croyant ne peut pas espérer connaître la volonté du Seigneur lorsque sa conscience est en mauvais état.

Aujourd'hui encore, certaines personnes se prétendent capables d'évoquer les esprits des morts et le diable se sert d’elles pour égarer de pauvres âmes superstitieuses. Ces dernières se trouvent en effet mises ainsi en communication, non avec les morts, mais avec des démons.

Enfants de Dieu, n'ayons même pas la curiosité de ces choses. Elles sont aux yeux de Dieu une abomination (Deutéronome 18:10-12 dt 18.9-14; Lévitique 19:31 lv 19.31). Saül le savait; en de meilleurs jours, il avait veillé à les ôter d'Israël (verset 3). Homme inconstant, charnel, le voilà pourtant qui, dans son désarroi, a recours à cette voyante d'En-Dor.