1 Pierre

1 Pierre 5:1-14

Exhortation aux anciens

5 J'exhorte les anciens qui sont parmi vous, moi qui suis ancien avec eux et témoin des souffrances du Christ, qui aussi ai part à la gloire qui va être révélée :

2 faites paître le troupeau de Dieu qui est parmi vous, en veillant sur lui, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu. Et [faites-le], non pour un gain honteux, mais avec dévouement1,
1 littéralement : avec empressement, avec ardeur.

3 non comme dominant en seigneurs sur ceux qui vous sont confiés, mais en étant [les] modèles du troupeau.

4 Et quand le souverain Berger sera manifesté, vous recevrez la couronne inaltérable1 de gloire.
1 littéralement : qui ne se flétrit pas.

Exhortation à tous, notamment aux jeunes gens

5 De même, jeunes gens, soyez soumis aux anciens. Et tous, les uns à l'égard des autres, soyez revêtus d'humilité, car « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne [la] grâce aux humbles. »1
1 Prov. 3:34 ; Jacq. 4:6.

6 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève au moment voulu,

7 rejetant sur lui tout votre souci, car il prend soin de vous.

Résister au Diable

8 Soyez sobres, veillez ; votre adversaire, le Diable, rôde autour [de vous] comme un lion rugissant, cherchant qui [il pourra] dévorer.

9 Résistez-lui, étant fermes dans1 la foi, sachant que les mêmes souffrances s'accomplissent dans vos frères qui sont dans le monde.
1 ou : par.

10 Mais le Dieu de toute grâce qui vous a appelés à sa gloire éternelle dans le Christ1, lorsque vous aurez souffert un peu de temps, vous formera lui-même complètement, vous affermira, vous fortifiera et vous établira sur un fondement [inébranlable].
1 plusieurs manuscrits ajoutent : Jésus.

11 Qu'à lui [soit]1 la puissance aux siècles des siècles ! Amen.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : la gloire et.

Salutations

12 Je vous ai écrit brièvement par Silvain qui est un frère fidèle, comme je le pense, vous exhortant et attestant que cette [grâce] dans laquelle vous vous tenez est la vraie grâce de Dieu.

13 Celle qui est élue avec vous1 à Babylone vous salue, ainsi que Marc mon fils.
1 littéralement : la co-élue.

14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser d'amour. Paix à vous tous qui êtes en Christ !

«Fais paître mes agneaux… sois berger de mes brebis», avait dit le Seigneur à Pierre (Jean 21:15-17 j 21.15-19). Loin de s'en prévaloir pour se placer au-dessus des autres chrétiens (position qui lui a été attribuée dans la chrétienté), l'apôtre se désigne simplement comme ancien avec les autres anciens et recommande à ces derniers de ne pas dominer sur le troupeau du bon Berger, mais d'en être les modèles (v. 3). Les brebis ne leur appartiennent pas; ils en sont responsables devant le souverain Berger. Il n'en convient pas moins aux jeunes gens d'être soumis aux anciens, et à tous d'être revêtus d'humilité, ce qui pourrait se traduire par «mettez le tablier du service» (v. 5; comp. ch. 3 v. 8 1p 3.8-12). C'est aux humbles que la grâce est donnée par «le Dieu de toute grâce».

«Rejetant sur Lui tout votre souci — ajoute l'apôtre — car il a soin de vous» (v. 7). Cette confiance et cet abandon à Dieu ne dispensent pas de vigilance. Satan, notre ennemi toujours menaçant, guette le moindre relâchement, et lui résister, c'est encore souffrir (v. 8, 9). Ainsi pour le chrétien dans sa mesure, mais comme pour son Modèle divin, l'Écriture rend une fois de plus témoignage des souffrances qui pour «un peu de temps» sont sa part… et des gloires qui suivront (v. 10; ch. 1 v. 11 fin 1p 1.8-12).