1 Pierre

1 Pierre 4:1-11

Rompre avec le péché pour vivre selon la volonté de Dieu

4 Christ ayant donc souffert1 dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée — car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché —
1 plusieurs manuscrits ajoutent : pour nous.

2 afin de vivre non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui vous reste à vivre dans la chair.

3 Car il est suffisant [pour vous] d'avoir accompli dans le temps passé la volonté des nations en marchant dans la débauche, les convoitises, l'ivrognerie, les orgies, les beuveries et les idolâtries criminelles.

4 À ce sujet, ils trouvent étrange que vous ne couriez pas avec eux dans le même débordement de débauche, [vous] disant des injures.

5 Or ils rendront compte à celui qui se tient prêt à juger les vivants et les morts.

6 Car c'est pour cela que l'Évangile a aussi été annoncé à ceux qui sont morts, afin qu'ils soient jugés, selon les hommes, quant à la chair1, et qu'ils vivent, selon Dieu, quant à l'esprit2.
1 ou : dans la chair. 2 ou : dans l'Esprit.

Sobriété, amour et activité chrétienne

7 Mais la fin de toutes choses s'est approchée ; soyez donc sages et sobres pour prier.

8 Avant toutes choses, ayez un amour fervent les uns pour les autres, car l'amour couvre une multitude de péchés.

9 Soyez hospitaliers les uns envers les autres, sans murmurer.

10 Suivant que chacun de vous a reçu quelque don de grâce, employez-le les uns pour les autres comme de bons intendants de la grâce variée de Dieu.

11 Si quelqu'un parle, [qu'il le fasse] comme [annonçant] les oracles de Dieu ; si quelqu'un sert, [qu'il serve] comme par la force que Dieu fournit, afin qu'en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus Christ. Qu'à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen.

Combien le péché dont Il a dû s'occuper a fatigué le Seigneur Jésus! Il s'en repose maintenant, l'ayant aboli dans sa mort. Et de même le chrétien doit en avoir fini avec les convoitises des hommes. Chers amis, ne nous suffit-il pas d'avoir, avant notre conversion, perdu un temps précieux dans une marche insensée vers la mort? Vivons le reste de notre temps «pour la volonté de Dieu». Sans doute notre nouveau comportement fera-t-il contraste avec celui du monde autour de nous. Et ce dernier s'étonnera que nous nous abstenions de ses joies troubles et douteuses. On fera pression sur nous, on nous plaisantera, on nous dira peut-être des injures. Pourquoi? Parce que le monde se sentira condamné par notre séparation, en attendant de l'être par le grand Juge (v. 5). Précisément, l'imminence de ce jugement nous dicte notre conduite: sobriété, vigilance, prière, amour fervent (ch. 1 v. 22 fin 1p 1.22-25). Celui-ci se traduit de bien des manières: en cherchant la restauration de nos frères (v. 8 fin), en pratiquant une joyeuse hospitalité, en utilisant les dons de la grâce variée de Dieu au profit les uns des autres. C'est ainsi que Jésus dans le ciel continue sur la terre à glorifier le Père (ce qui est sa grande pensée) dans la vie de ses rachetés (v. 11; Jean 17:4, 11 j 17.4-11; 15:8 j 15.5-8).