1 Pierre

1 Pierre 3:1-12

Les devoirs des époux

3 De même [vous,] les femmes, soyez soumises à vos propres maris, afin que, même s'il y en a qui n'obéissent pas à la Parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes,

2 ayant observé la pureté de votre conduite dans la crainte.

3 Que votre parure ne soit pas [une parure] extérieure — cheveux richement tressés et ornements en or ou vêtements recherchés —

4 mais [qu'elle soit] l'être caché du cœur1, la parure incorruptible2 d'un esprit doux et paisible qui est d'un grand prix devant Dieu.
1 littéralement : l'homme caché du cœur ; c.-à-d. : l'être intérieur, le cœur ; comparer avec 2 Cor. 4:16. 2 littéralement : dans l'incorruptibilité.

5 Car c'est ainsi qu'autrefois se paraient aussi les saintes femmes qui espéraient en Dieu. Elles étaient soumises à leurs propres maris,

6 comme Sara [qui] obéissait à Abraham, l'appelant seigneur1, de laquelle vous êtes devenues les enfants en faisant le bien et en ne vous laissant troubler par aucune crainte.
1 voir Gen. 18:12.

7 De même [vous,] les maris, habitez avec elles en montrant de la compréhension1, comme avec un être2 plus faible [c'est-à-dire] féminin, leur portant honneur, comme étant aussi ensemble héritiers de la grâce de la vie, afin que vos prières ne soient pas interrompues.
1 littéralement : selon la connaissance. 2 littéralement : un vase.

Exhortation à l'amour, à la paix, à la patience

8 Et enfin, soyez tous d'un même sentiment, compatissants, fraternels, miséricordieux, humbles,

9 ne rendant pas le mal pour le mal, ni l'outrage pour l'outrage, mais au contraire bénissant parce que vous avez été appelés à cela, afin que1 vous héritiez une bénédiction.
1 ou : à ceci, que.

10 « En effet, que celui qui veut aimer la vie et voir d'heureux jours, garde sa langue du mal et ses lèvres de paroles trompeuses ;

11 mais qu'il se détourne du mal et fasse le bien, qu'il recherche la paix et la poursuive.

12 Car les yeux du °Seigneur sont sur les justes et ses oreilles sont [tournées] vers leurs supplications ; mais la face du °Seigneur est contre ceux qui font le mal. »1
1 Psaume 34:13-17.

«Pareillement, vous, femmes… (v. 1), vous, maris… (v. 7), vous jeunes gens…» (ch. 5 v. 5 1p 5.5-7). C'est toujours le même motif qu'au ch. 2 v. 13 1p 2.13-17: l'amour du Seigneur, qui dicte à chacun la conduite qu'il doit avoir dans sa famille et dans l'Assemblée. Une femme chrétienne révèle où sont ses affections par sa manière de se parer. Se préoccupe-t-elle de la beauté cachée du cœur, celle que le Seigneur est seul à voir? Et recherche-t-elle ce qui est d'un grand prix devant Dieu: «un esprit doux et paisible» (v. 4)? Cet «ornement» fait partie de ce qui est incorruptible, de même que la Parole (ch. 1 v. 23 1p 1.22-25) et que l'héritage céleste (ch. 1 v. 4 1p 1.3-5). La mode selon Dieu n'a donc pas changé depuis Sara.

Notre titre d'héritiers de la grâce de la vie (v. 7) et de la bénédiction (v. 9 fin) constitue, avec l'exemple que nous a donné Celui qui est bon (ch. 3 v. 13 1p 3.13-15; ch. 2 v. 21, 22 1p 2.18-25), un motif impérieux pour ne pas rendre outrage pour outrage.

La longue citation du Ps. 34 nous rappelle ce qu'est le gouvernement de Dieu. Si le mal se trouve dans nos bouches (v. 10) ou dans nos voies (v. 11), des conséquences douloureuses, permises par le Seigneur, pourront en résulter dès ici-bas (v. 12). Inversement, une marche dans le bien et la paix est le sûr moyen d'être béni. En plus de ce légitime désir de tout homme nous jouirons de la communion du Seigneur.