1 Pierre

1 Pierre 2:1-12

Les croyants sont des pierres vivantes et Jésus Christ est la pierre angulaire

2 1Rejetant donc toute méchanceté et toute ruse, et l'hypocrisie2, et les jalousies, et les médisances de toutes sortes,
1 les versets 1 à 5 forment une seule phrase dans le texte original. 2 littéralement : [les] hypocrisies.

2 désirez ardemment, comme des enfants nouveau-nés, le lait pur de la Parole, afin que par lui vous grandissiez pour le salut,

3 si1 vous avez fait l'expérience que le Seigneur est bon2.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : toutefois. 2 comparer avec Psaume 34:9.

4 Vous approchant de lui [comme] d'une pierre vivante, rejetée par les hommes mais choisie1 [et] précieuse auprès de Dieu,
1 ou : élue ; comme aux versets 6 et 9.

5 vous-mêmes aussi, comme des pierres vivantes, [vous] êtes édifiés en une maison spirituelle, pour une sainte sacrificature1, afin d'offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu2 par Jésus Christ.3
1 la sacrificature (ou : sacerdoce) était le service que le sacrificateur (ou : prêtre) exerçait dans le tabernacle ou le temple ; maintenant, tous les croyants sont des sacrificateurs (ou : prêtres), c.-à-d. des adorateurs. 2 ou : agréés de Dieu. 3 les versets 1 à 5 forment une seule phrase dans le texte original.

6 Car on trouve dans l'Écriture : « Voici, je pose dans Sion une pierre angulaire, élue, précieuse, et celui qui met sa confiance en elle ne sera pas du tout confus. »1
1 Ésaïe 28:16.

7 C'est donc pour vous qui croyez qu'elle a ce prix1, mais pour ceux qui ne croient pas, « la pierre qu'ont rejetée ceux qui construisaient, celle-là est devenue la pierre maîtresse2 de l'angle »3,
1 ou : L'honneur est donc pour vous qui croyez. 2 littéralement : la tête. 3 Psaume 118:22.

8 « et une pierre d'achoppement et un rocher propre à faire trébucher. »1 Ils heurtent contre la Parole, étant désobéissants, [et c'est] à cela aussi qu'ils ont été destinés.
1 Ésaïe 8:14.

9 Mais vous, vous êtes une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte1, un peuple [que Dieu s'est] acquis2, pour que vous annonciez les perfections de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière.
1 comparer avec Exode 19:6. 2 littéralement : un peuple pour l'acquisition.

10 [C'est] vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, mais qui maintenant êtes le peuple de Dieu ; [c'est] vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde1.
1 comparer avec Osée 2:1, 25.

La bonne conduite du croyant

11 Bien-aimés, je vous exhorte, en tant qu'étrangers et gens de passage, à vous abstenir des convoitises charnelles, lesquelles font la guerre à l'âme.

12 Ayez [donc] une bonne conduite parmi les nations afin que, sur les points où ils vous calomnient comme des gens qui font le mal, ils glorifient Dieu le jour où il interviendra, à cause des bonnes1 œuvres qu'ils observent.
1 ou : belles.

Un enfant qui vient au monde doit bien vite être nourri. C'est pourquoi la Parole de Dieu, après avoir donné la vie (ch. 1er v. 23 1p 1.22-25), fournit aussi ce qu'il faut pour l'entretenir. Elle est l'«aliment complet» de l'âme, «le pur lait de la Parole» dont Christ est la substance. Si nous avons goûté que le Seigneur est bon, nous ne pourrons plus nous passer de cette divine nourriture (v. 3; Ps. 34:9 ps 34.8-10).

Après la semence vivante (et l'espérance vivante au ch. 1er v. 3 1p 1.3-5), nous trouvons ici les pierres vivantes. Elles sont édifiées ensemble sur Celui qui est la tête de l'angle, précieuse à la fois pour Dieu et pour nous qui croyons (v. 7), afin de constituer une maison spirituelle (voir Éph. 2:20-22 ep 2.19-22). Et toi aussi tu es une de ces pierres, avait dit le Seigneur à Simon Barjonas (comp. Matt. 16:18 mt 16.13-20). Eh bien, de tels privilèges entraînent des responsabilités correspondantes! Si nous sommes une sainte sacrificature, c'est pour offrir des sacrifices spirituels agréables à Dieu. Si nous Lui sommes un peuple acquis, c'est pour annoncer Ses vertus (És. 43:21 es 43.14-21).

Ayant été «appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière», pourrions-nous donner asile dans notre esprit aux convoitises charnelles? Un regard suffit pour les amorcer. Et elles font la guerre à l'âme (v. 11).