Jérémie

Chapitre 26

Le chapitre 26 commence cette série de détails, par une prophétie qui se rapporte au commencement du règne de Jehoïakim; le peuple déjà dans le péché est averti qu’il échappera s’il se repent. Nous avons vu constamment ce caractère attaché aux prophéties de Jérémie, comme si Dieu disait: Aujourd’hui si vous entendez ma voix. Les circonstances rendaient urgent cet appel à la repentance; car, en effet, si Israël ne se repent pas, il en sera de la maison de l’Éternel comme de Silo; nous trouvons ici ce dont Dieu avait averti le prophète. On combat contre lui, mais, ainsi que l’Éternel l’en avait assuré, on n’a pas le dessus sur lui. On voit que c’est le parti ecclésiastique qui excite le peuple contre le témoignage de Dieu qu’il fait rendre par la bouche du prophète. Mais Dieu tourne le cœur du prince et du peuple en sa faveur, il y en avait aussi qui tenaient compte des voies de l’Éternel; leur intelligence n’allait pas loin, mais c’était suffisant pour le salut; ils craignaient Dieu. On peut remarquer ici, que la conscience saisissait la parole de Dieu dans son application immédiate; sans doute le mal irait en augmentant, et une fois parvenu à maturité, le jugement s’accomplirait, car Dieu ne frappe point avant que l’iniquité soit au comble; ce serait alors qu’aurait lieu l’accomplissement de la prophétie. Mais la conscience sous l’influence de la Parole prend connaissance des principes qui sont jugés par elle, même alors que tout n’est pas mûr pour le jugement, et que ce dernier est momentanément suspendu (voyez v. 18, 19).