Ézéchiel

Chapitre 37

Le chapitre 37 révèle la bénédiction définitive du peuple, comme fait, sans entrer dans les détails des événements qui se terminent dans cette bénédiction. Les os secs d’Israël, la nation considérée comme un tout, sont rassemblés par la puissance de Dieu. Dieu accomplit cette œuvre par son Esprit, mais par son Esprit agissant sur son peuple, pour produire des effets en puissance plutôt qu’en vie spirituelle, quoiqu’il ne soit pas douteux que ceux qui seront bénis d’entre les Juifs, ne soient spirituellement vivifiés. Le résultat de cette intervention de Dieu est que les dispersés, jusqu’alors divisés, sont rassemblés dans la terre, réunis, pour n’être plus divisés, sous un seul chef, comme une seule nation. C’est la résurrection de la nation qui était vraiment morte et ensevelie, mais Dieu ouvrirait leurs sépulcres, les placerait, ranimés comme nation, dans leur terre. Le fait de la division avant cette œuvre de Dieu est reconnu; mais le résultat de l’œuvre, c’est Israël dans son unité comme peuple. Un seul roi régnerait sur eux. Voilà le résultat, sous la main de Dieu, de toute leur iniquité et des machinations des ennemis qui les avaient emmenés captifs. David (c’est-à-dire Christ) serait leur roi, ils seraient parfaitement purifiés par Dieu lui-même, ils marcheraient dans ses statuts et ses jugements, et ils demeureraient pour toujours dans leur terre. Le sanctuaire de Dieu serait au milieu d’eux pour toujours, son tabernacle, sa demeure avec eux, — Lui, leur Dieu, et eux, son peuple. Les nations sauraient que l’Éternel sanctifiait Israël, lorsque son sanctuaire serait là pour toujours. C’est la pleine bénédiction nationale d’Israël de la part de l’Éternel.