Ésaïe

Chapitres 51 et 52

L’application, au résidu d’Israël, de ce qui vient d’être dit, trouve sa place dans les chapitres 51 et 52, jusqu’à la fin du verset 12. Au verset 13, commence une nouvelle partie de la prophétie. Le résidu aux derniers jours est exhorté à avoir confiance. Ceux qui cherchent la justice forment un petit troupeau, mais Dieu avait appelé Abraham seul, et avait su le bénir et le multiplier. Il pouvait agir de la même manière pour son résidu. Comparez Ézéchiel 33:24, où l’on voit de quelle manière la confiance charnelle, marchant dans l’injustice, peut imiter la foi divine. L’Éternel consolera Sion. Verset 4, deuxième exhortation. Le résidu est reconnu peuple de l’Éternel. La justice de l’Éternel est proche; le salut et la délivrance sont déjà sortis d’auprès de Lui, et seront pour toujours. Verset 7, troisième exhortation; ce verset marque un nouveau progrès. Il s’agit d’un peuple qui connaît la justice, qui a la loi dans son cœur, et est exhorté à ne pas craindre les hommes, qui seront consumés par les jugements de Dieu. Sa justice et son salut seront éternels. Le résidu mis ainsi à sa place est révélé par l’Esprit prophétique comme reconnu de l’Éternel. Ce même Esprit parle par la bouche du résidu pour réclamer l’intervention de la puissance de l’Éternel, verset 9, et invoquer sa parfaite bonté et le salut assuré de ses rachetés, ainsi que le rétablissement de Sion en joie éternelle. Le résidu une fois encouragé, l’Esprit se tourne maintenant vers Sion, et de même que «Réveille-toi» avait été adressé au bras de l’Éternel, cet appel est maintenant adressé à Sion elle-même, opprimée et foulée aux pieds des étrangers, comme si c’était Sion, non le Seigneur, qui avait besoin de se réveiller, le salut étant déjà là. C’est à ceux-ci qui l’avaient opprimé à boire maintenant la coupe. Enfin, «Réveille-toi» est encore une fois adressé à Sion pour qu’elle se redresse et qu’elle se revête de force et de gloire. Car l’Éternel a découvert le bras de sa sainteté devant toutes les nations, et tous les bouts de la terre ont vu la délivrance opérée par le Dieu d’Israël. Ces trois «Écoutez» des versets 1, 4, 7, suivis des trois «Réveille-toi», sont de toute beauté. Les versets 11 et 12 du chapitre 52 montrent que, dans ces jours-là, Israël sera captif parmi les gentils apostats, comme dans les jours de Babylone. Le verset 13 se lie intimement avec ce qui précède; c’est la position du Christ dans ces temps de gloire et de délivrance opérée par l’Éternel. Cependant on peut considérer ce verset séparément de ceux qui précèdent, et comme le commencement d’un nouveau sujet, parce que nous trouvons ici un ensemble relativement au Seigneur Jésus lui-même. Le Christ sera haut élevé dans ces jours-là. Mais quelle a été sa position? C’est sur quoi s’étend l’Esprit prophétique. Les rois seront étonnés de sa gloire, — Lui dont la figure a été meurtrie plus que celle d’aucun homme.