Ésaïe

Chapitre 28

Dans les chapitres suivants sont donnés les détails de ce qui arrivera à Israël dans sa terre, soumise aux envahissements des gentils aux derniers jours. Nous y trouvons une complète et glorieuse délivrance du résidu au milieu des jugements les plus terribles.

 

Chapitre 28

Le chapitre 28 nous présente les premiers éléments des scènes finales de l’histoire de ce peuple merveilleux. Le fléau vient du Nord. Éphraïm est envahi comme par un torrent débordant, par une grêle qui frappe et qui détruit; il est foulé aux pieds. Mais, en ce jour-là, l’Éternel sera pour une couronne de gloire au résidu de son peuple. Le peuple abruti moralement n’écoute pas. Et voici la sentence de l’Éternel qui se tourne vers Jérusalem en la prononçant. On s’était mis là d’accord avec la mort et la puissance des ténèbres1, pour éviter le torrent qui déborde; mais l’accord sera annulé: le fléau les atteindra, ils seront foulés et frappés par la terrible verge. Nous avons donc cette révélation que, lorsqu’Éphraïm sera envahi par ce terrible fléau, les chefs de Jérusalem chercheront à s’en garantir en faisant accord avec la puissance du mal. Mais cela n’aboutira à rien; les eaux déborderont et atteindront le refuge du mensonge. Jérusalem subira comme Éphraïm les conséquences de l’attaque de l’ennemi. Mais le Messie est la pierre élue, le fondement pour le résidu; celui qui croira en lui ne sera pas confus. Éphraïm est donc envahi et Jérusalem prise. Il y a une consomption arrêtée2 de la part de l’Éternel pour toute la terre.

1 Ils disent, dans leur insolence, qu’ils ont fait une alliance avec la mort, de sorte que, quand le fléau qui inonde passerait, il n’arriverait pas jusqu’à eux. Impossible de concevoir un défi plus audacieux de Dieu et de ses jugements. Historiquement, ils auront accompli cette alliance quand ils se ligueront avec l’homme de péché, l’antichrist, duquel la venue est selon l’opération de Satan; mais ici on voit un défi contre Dieu.

2 Cette expression est employée ailleurs aussi, dans Daniel par exemple, comme une sorte de formule technique de la manière dont le Seigneur agit au dernier jour; il consomme et abrège l’affaire en justice. Il juge complètement; il consomme l’affaire, mais il l’abrège, pour que le résidu (les élus) soit épargné.