Ésaïe

Chapitres 9:7 à 12

Au chapitre 9, verset 7, l’Esprit, ayant fourni les faits principaux quant au Messie, Emmanuel, reprend l’histoire générale d’Israël, sans que le Messie y soit spécialement introduit, si ce n’est à la fin. Cette prophétie se termine avec le chapitre 12. Bien que l’orgueil d’Éphraïm y soit mentionné, toutefois Jacob ou Israël est envisagé comme un tout. Les diverses phases du châtiment ou de la détresse, sont marquées aux versets 7, 11, 12-16, 17-20, chap. 10:1, 4. Enfin, l’Assyrien reparaît comme étant, à proprement parler, la verge de l’Éternel; en même temps, Dieu annonce que lorsqu’il aura accompli toute sa pensée à l’égard de Sion (accomplissement qui n’est pas révélé ici), il cassera la verge dont il se sera servi, et qu’alors il sera recherché du résidu qui s’appuiera sur lui. Tel est l’acte final du grand drame des voies de Dieu envers Israël. Il y a une consomption arrêtée de Dieu sur la terre; mais quand à la fin l’Assyrien lèvera sa main, l’Éternel interviendra et le frappera; son indignation et sa colère contre Israël, qui jusqu’alors n’avaient jamais été détournées, prendront fin dans la destruction de cette verge qui osa s’élever contre Celui qui s’en était servi. Le verset 24 fait contraste avec les versets 11, 16, 20du chapitre 9, et le verset 4 du chapitre 10. Sankhérib est une figure; mais la vérité prophétique a pour objet la destruction de l’Assyrien aux derniers jours, lorsque l’indignation cessera contre Israël.

Par conséquent, les chapitres 11 et 12 annoncent le Messie et son règne, source de la bénédiction milléniale du peuple de Dieu. Les premiers versets du chapitre 11 présentent son caractère, et ensuite viennent les effets de son règne.