Apocalypse

Chapitre 10

Tels sont les malheurs préliminaires tombant sur l’ensemble des Juifs et des gentils christianisés; ce n’est pas encore l’antagonisme direct du pouvoir du mal contre Dieu. C’est ce qui, maintenant, va être développé; mais d’abord, dans le petit livre ouvert, nous allons voir cette phase mise à sa place dans l’histoire générale (chapitre 10). Le livre est vu ouvert, comme étant une partie de la prophétie bien connue et conduite directement jusqu’à la fin sur un terrain connu; ce ne sont pas les voies de Dieu non révélées et encore moins manifestées, préparant l’issue finale. Christ descend et affirme son droit sur toutes choses ici-bas: il place son pied droit sur la mer et son pied gauche sur la terre et fait entendre la voix de sa force à laquelle répond la voix du Tout-Puissant. Mais les révélations de cette voix sont scellées; alors, Christ jure par Celui qui vit aux siècles des siècles, qu’il n’y aurait plus de délai. Toutes choses tendent à l’issue finale. Au son de la septième trompette, le mystère de Dieu doit être terminé — sa puissance directe interviendra. Le prophète doit recommencer à prophétiser sur des peuples, des nations et des langues.