Jérémie 18:1-23

Jérémie 18:1-23

Israël est dans la main de l'Éternel comme le vase dans la main du potier

18 La parole qui fut [adressée] à Jérémie de la part de l'Éternel, [et] qui disait :

2 « Lève-toi, et descends à la maison du potier, et là je te ferai entendre mes paroles. »

3 Alors je descendis à la maison du potier, et voici, il faisait un ouvrage sur le tour.

4 Et le vase qu'il faisait fut manqué, comme [cela arrive] avec l'argile dans la main du potier. Et il recommença, et fit un autre vase, comme il plut aux yeux du potier de le faire.

5 Alors la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

6 « Ne puis-je pas faire de vous comme [fait] ce potier, maison d'Israël ? déclare l'Éternel. Voici, comme est l'argile dans la main du potier, ainsi, vous êtes dans ma main, maison d'Israël !

7 Au moment où je parle d'arracher, et de démolir, et de détruire, à propos d'une nation et à propos d'un royaume,

8 si cette nation, contre laquelle j'ai parlé, se détourne du mal qu'elle a fait, je me repentirai du mal que je pensais lui faire.

9 Mais au moment où je parle de construire et de planter, à propos d'une nation et à propos d'un royaume,

10 si elle fait ce qui est mal à mes yeux, pour ne pas écouter ma voix, je me repentirai du bien que j'avais dit vouloir lui faire.

11 « Et maintenant, parle donc aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem, en disant : "Ainsi dit l'Éternel : Voici, je prépare un malheur contre vous, et je forme un projet contre vous. Revenez donc chacun de sa mauvaise voie, et rendez bonnes vos voies et vos actions !"

12 Mais ils disent : "Rien à faire ! Car nous marcherons suivant nos pensées, et chacun de nous fera [selon] l'obstination de son mauvais cœur."

Israël oublie l'Éternel

13 « C'est pourquoi, ainsi dit l'Éternel : Demandez donc aux nations ! Qui a entendu de telles choses ? La vierge d'Israël a fait une chose très horrible.

14 La neige du Liban abandonnerait-elle le Rocher du champ1 ? Ou les eaux fraîches [et] courantes qui viennent de loin tariraient-elles2 ?
1 cette expression désigne, selon quelques-uns, le Liban lui-même ou l'Hermon. 2 ou : Abandonnerait-on la neige du Liban qui vient du Rocher du champ, ou les eaux… qui viennent de loin seraient-elles délaissées ?

15 Car mon peuple m'a oublié ; ils brûlent de l'encens aux vaines [idoles]. Et on les a fait trébucher dans leurs voies, les sentiers anciens, pour marcher sur les sentiers d'une voie non préparée,

16 pour faire de leur pays un lieu dévasté, un sujet de moquerie, pour toujours. Quiconque passera par là sera stupéfait et hochera la tête.

17 Comme par le vent d'est, je les disperserai devant l'ennemi. Le jour de leur calamité, je leur tournerai le dos1 et non la face. »
1 littéralement : la nuque.

Complots contre le prophète Jérémie

18 Or ils ont dit : « Venez, et préparons des complots contre Jérémie ! Car la Loi ne périra pas faute sacrificateurs, ni le conseil faute de sages, ni la parole faute de prophètes. Venez, et frappons-le avec notre langue1, et ne soyons attentifs à aucune de ses paroles ! »
1 littéralement : par la langue.

19 « Éternel, fais attention à moi, et entends ce que disent1 mes adversaires !
1 littéralement : la voix de.

20 Rendra-t-on le mal pour le bien ? Car ils ont creusé une fosse pour mon âme. Souviens-toi que je me suis tenu devant toi pour parler en bien à leur sujet, pour détourner d'eux ta fureur.

21 C'est pourquoi abandonne leurs fils à la famine, et livre-les à la puissance1 de l'épée. Et que leurs femmes soient privées d'enfants et veuves, et que leurs hommes soient atteints2 par la mort, [et] que leurs jeunes gens soient frappés par l'épée dans la bataille !
1 littéralement : aux mains. 2 littéralement : tués.

22 Qu'on entende un cri [sortir] de leurs maisons, quand tu auras fait venir subitement sur eux une bande armée ! Car ils ont creusé une fosse pour me prendre, et ils ont caché des pièges pour mes pieds.

23 Et toi Éternel, tu connais tout leur projet contre moi, pour me mettre à mort. Ne pardonne pas leur iniquité, et n'efface pas leur péché de devant ta face, mais qu'ils tombent devant toi ! Agis contre eux au temps de ta colère ! »

Un nouvel enseignement attend Jérémie dans la maison du potier. Le premier vase qu'il voit fabriquer est à l'image du peuple. Comme la ceinture du ch. 13, ce vase a été, lui aussi, gâté, reconnu bon à rien (v. 4; ch. 13 v. 7 jr 13.1-11). Oui, Israël, et en réalité l'humanité tout entière, se trouve ainsi représentée. L'Artisan divin n'a rien pu faire du premier homme qu'il a formé d'argile. «Ils se sont tous ensemble rendus inutiles…» (Rom. 3:12 et 23 rm 3.9-26). Le péché a ruiné et corrompu toute la race humaine. Mais sur le tour du potier, voici que le travail reprend: un nouveau vase est façonné «comme il plut aux yeux du potier de le faire». Ce vase sans défaut porte nos pensées sur le second Homme, en qui Dieu a trouvé son plaisir. Selon les conseils de Dieu, Christ est venu remplacer la race d'Adam défaillante. Mais il n'est plus seul dorénavant. «Si quelqu'un est en Christ, c'est une nouvelle création» (2 Cor. 5:17 2cr 5.14-21). Par la grâce de Dieu, le racheté peut devenir à son tour «un vase à honneur, sanctifié, utile au Maître, préparé pour toute bonne œuvre» (2 Tim. 2:21 2tm 2.19-21; lire aussi Éph. 2:10 ep 2.4-10).

Le dialogue des v. 11 et 12 confirme l'état désespéré du peuple et justifie son rejet comme le vase gâté du potier.