Jérémie 14:1-22

Jérémie 14:1-22

Une grande sécheresse est sur tout le pays

14 La parole de l'Éternel qui fut [adressée] à Jérémie au sujet de la sécheresse.

2 Juda est en deuil et les portes [de ses villes] dépérissent ; elles portent le deuil, [abattues] par terre ; et le cri de Jérusalem s'élève.

3 Et ses notables ont envoyé les1 petits chercher de l'eau. Ils sont allés aux citernes, ils n'ont pas trouvé d'eau ; ils sont revenus [avec] leurs récipients vides. Ils ont eu honte, ils ont été confus, et ils ont couvert leur tête.
1 littéralement : leurs.

4 À cause de la terre qui est crevassée, parce qu'il n'y a pas eu de pluie dans le pays, les cultivateurs sont honteux, ils ont couvert leur tête.

5 Car même la biche a mis bas dans les champs, et a abandonné [son faon], parce qu'il n'y a pas d'herbe verte.

6 Et les ânes sauvages se sont tenus sur les hauteurs1, ils ont humé le vent comme des chacals. Leurs yeux sont épuisés parce qu'il n'y a pas d'herbe.
1 littéralement : hauteurs dénudées.

7 « Éternel, si nos iniquités rendent témoignage contre nous, agis à cause de ton nom ! Car nos infidélités sont nombreuses, nous avons péché contre toi.

8 [Toi,] l'espérance d'Israël, son sauveur au temps de la détresse, pourquoi serais-tu comme un étranger dans le pays, et comme un voyageur qui fait un détour pour passer la nuit ?

9 Pourquoi serais-tu comme un homme stupéfait, comme un homme fort qui ne peut pas sauver ? Toutefois, tu es au milieu de nous, ô Éternel, et nous sommes appelés de ton nom. Ne nous délaisse pas ! »

Dieu refuse d'exaucer la prière du prophète – Les faux prophètes

10 « Ainsi dit l'Éternel à ce peuple : C'est ainsi qu'ils ont aimé aller çà et là, ils n'ont pas retenu leurs pieds, et l'Éternel ne prend pas plaisir en eux. Maintenant, il se souviendra de leurs iniquités, et il interviendra à cause de leurs péchés. »

11 Puis l'Éternel me dit : « Ne prie pas pour ce peuple, pour leur bien !

12 S'ils jeûnent, je n'écouterai pas leur supplication, et s'ils offrent un holocauste et une offrande de gâteau, je n'y prendrai pas de plaisir. Mais je les détruirai par l'épée, et par la famine, et par la peste. »

13 Alors je dis : « Ah ! Seigneur Éternel ! Voici, les prophètes leur disent : "Vous ne verrez pas l'épée, et la famine ne viendra1 pas sur vous ; car je vous donnerai une vraie paix dans ce lieu." »
1 littéralement : sera.

14 Mais l'Éternel me dit : « Les prophètes prophétisent le mensonge en mon nom. Je ne les ai pas envoyés, et je ne leur ai pas donné d'ordre, et je ne leur ai pas parlé. Ils vous prophétisent une vision de mensonge, et la divination, et la vanité, et la tromperie de leur cœur.

15 C'est pourquoi, ainsi dit l'Éternel au sujet des prophètes qui prophétisent en mon nom, et que je n'ai pas envoyés, et qui disent : "L'épée et la famine ne seront pas dans ce pays !" : Ces prophètes-là seront exterminés par l'épée et par la famine.

16 Et le peuple à qui ils prophétisent sera jeté dans les rues de Jérusalem à cause de la famine et de l'épée, et il n'y aura personne pour les enterrer, eux, leurs femmes, et leurs fils, et leurs filles. Et je verserai sur eux leur iniquité.

17 Alors tu leur diras cette parole : "Mes yeux fondent en larmes, nuit et jour, et ils ne cessent pas [de couler], car la vierge, fille de mon peuple, est frappée d'un grand désastre, d'un coup très douloureux.

18 Si je sors dans les champs, voici des gens tués1 par l'épée, et si j'entre dans la ville, voici des gens qui souffrent de faim. Car même le prophète, même le sacrificateur s'en iront dans un pays qu'ils ne connaissent pas2." »
1 littéralement : transpercés. 2 ou : vont par le pays et ne savent pas [que faire].

Jérémie est dans le doute

19 « Aurais-tu entièrement rejeté Juda ? Ou bien ton âme serait-elle dégoûtée de Sion ? Pourquoi nous as-tu frappés sans qu'il y ait de guérison pour nous ? On attendait la paix, mais il n'y a rien de bon, et un temps de guérison, mais voici la terreur.

20 Nous reconnaissons, ô Éternel, notre culpabilité, l'iniquité de nos pères. Car nous avons péché contre toi.

21 À cause de ton nom, ne [nous] méprise pas, ne rabaisse pas le trône de ta gloire ! Souviens-toi, ne romps pas ton alliance avec nous !

22 Parmi les vaines [idoles] des nations, y en a-t-il qui donnent de la pluie ? Ou bien, est-ce que ce sont les cieux qui donnent les averses ? N'est-ce pas toi1 qui es l'Éternel notre Dieu ? Or nous nous attendons à toi, car c'est toi qui as fait toutes ces choses. »
1 ou : N'es-tu pas le Même ; comparer avec Psaume 102:28 ; Ésaïe 41:4.

Dieu parle à Israël, non seulement par la voix de Jérémie, mais aussi en lui envoyant la sécheresse et la famine. Le prophète — malheureusement il est seul à le faire — confesse les iniquités de son peuple et supplie l'Éternel pour lui. Dans son amour pour ce peuple, il ne peut pas se résoudre à ne plus prier pour lui. Il n'a aucun argument à faire valoir en sa faveur. Alors il demande: «Agis à cause de ton nom» (v. 7 et 20, 21; Éz. 20:9 ez 20.5-9; Dan. 9:19 dn 9.15-19). Tel est bien le motif le plus élevé pour demander à Dieu d'intervenir. En son temps, Josué a aussi fait valoir ce même argument: «Que feras-tu pour ton grand nom?» (Jos. 7:9 js 7.6-9). De notre côté tout est misère. Que pouvons-nous invoquer pour faire agir le bras de Dieu? Une seule chose: le nom de Jésus. Lui-même nous en a révélé le merveilleux pouvoir (Jean 15:16 j 15.9-17). Le Père ne peut pas ne pas répondre aux prières qui lui sont adressées en ce Nom qu'il aime. Et «si nous confessons nos péchés — ce que le peuple ne veut pas faire — il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité» (1 Jean 1:9 1j 1.5-10).

Les v. 10 à 19 parlent de faux prophètes qui rassurent le peuple par des mensonges. Ils subiront eux-mêmes, avec ceux qui les écoutent, le châtiment auquel ils ont refusé de croire (v. 15).