Jérémie 2:1-18

Jérémie 2:1-18

Reproches faits à la tribu de Juda qui a abandonné l'Éternel

2 Et la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

2 « Va et crie aux oreilles de Jérusalem, en disant : "Ainsi dit l'Éternel : Je me souviens de toi, de la beauté de ta jeunesse, de ton amour pendant tes fiançailles, quand tu me suivais1 dans le désert, dans un pays non ensemencé.
1 littéralement : allais derrière moi.

3 Israël était saint1 à l'Éternel, les prémices de sa récolte. Tous ceux qui le dévoraient étaient coupables ; le malheur venait sur eux, déclare l'Éternel."
1 littéralement : sainteté.

4 « Écoutez la parole de l'Éternel, maison de Jacob, et [vous,] toutes les familles de la maison d'Israël !

5 Ainsi dit l'Éternel : Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi pour qu'ils se soient éloignés de moi, et soient allés après la vanité, et soient devenus vains ?

6 Et ils n'ont pas dit : "Où est l'Éternel qui nous a fait monter du pays d'Égypte, qui nous a fait marcher dans le désert, dans un pays stérile et plein de ravins, dans un pays [où règnent] la sécheresse et l'ombre de la mort, dans un pays où personne ne passe et où aucun homme n'habite ?"

7 Et je vous ai amenés dans un pays de vergers1, pour en manger les fruits et les bons [produits]. Et vous y êtes venus, mais vous avez rendu impur mon pays, et vous avez fait de mon héritage une abomination.
1 hébreu : Carmel ; voir 4:26.

8 Les sacrificateurs n'ont pas dit : "Où est l'Éternel ?" Et ceux qui s'occupaient de la Loi ne m'ont pas connu, et les bergers se sont révoltés contre moi, et les prophètes ont prophétisé par Baal, et ont marché après des choses qui ne profitent pas.

9 « C'est pourquoi je contesterai encore avec vous, déclare l'Éternel, et je contesterai avec les fils de vos fils.

10 Car, passez par les îles de Kittim1, et voyez ! Et envoyez [des messagers] à Kédar2, et observez bien, et voyez s'il y a eu quelque chose de semblable !
1 îles de Kittim : les îles et les côtes maritimes de la partie orientale de la méditerranée, à l'ouest d'Israël. 2 Kédar : tribu nomade qui habitait le désert situé à l'est d’Israël ; Kittim et Kédar sont à l’opposé l’un de l’autre.

11 Y a-t-il une nation qui ait changé de dieux ? Or ce ne sont pas des dieux. Mais mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n'est d'aucun profit.

12 « Cieux, soyez stupéfaits de ceci, et frissonnez de peur ! Soyez profondément atterrés ! déclare l'Éternel.

13 Car mon peuple a commis deux méfaits : ils m'ont abandonné, [moi,] la source des eaux vives, pour se creuser des citernes, des citernes fissurées qui ne retiennent pas l'eau.

14 « Israël est-il un serviteur ? Est-il un [esclave] né dans la maison ? Pourquoi est-il livré au pillage ?

15 Des jeunes lions ont rugi contre lui, ils ont fait retentir leur voix, et ils ont dévasté son pays. Ses villes sont brûlées, il n'y a plus d'habitants.

16 Même les fils de Memphis1 et de Takhpanès1 te brouteront2 le sommet de la tête.
1 Memphis et Takhpanès : villes du delta du Nil. 2 selon d'autres : te briseront.

17 N'est-ce pas toi qui t'es fait cela, en ce que tu as abandonné l'Éternel ton Dieu dans le temps où il te faisait marcher sur le chemin ?

18 Et maintenant, que fais-tu sur le chemin de l'Égypte pour aller boire les eaux du Shikhor1 ? Et que fais-tu sur le chemin de l'Assyrie2 pour aller boire les eaux du Fleuve3 ?
1 c.-à-d. : le Nil. 2 littéralement : Assur. 3 c.-à-d. : l'Euphrate.

Les premiers mots que l'Éternel met dans la bouche de Jérémie sont destinés à regagner le cœur de son peuple oublieux… trop fidèle image de notre propre cœur! Et c'est comme si le Seigneur nous demandait avec tendresse: Te souviens-tu de cet heureux temps qui a suivi ta conversion? Comme tu brûlais alors de zèle et de reconnaissance! Certes, tu marchais dans ce monde comme dans un désert, «un pays non semé». Mais je te suffisais alors pleinement. Si tu as oublié ce temps-là, moi j'en ai gardé le souvenir. Car elle m'était agréable, cette ardeur de tes affections, cette joie de ton premier amour (Apoc. 2:4 ap 2.1-7).

Hélas! dit l'Éternel, «mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n'est d'aucun profit» (v. 11, et 8 fin). Soyez franc, lecteur qui, peut-être, vous êtes éloigné du Seigneur, cela vous a-t-il profité? Il est «la source des eaux vives»; quelle folie de l'abandonner pour se creuser «des citernes crevassées qui ne retiennent pas l'eau»! Ou pour aller boire aux fleuves de l'Égypte et de l'Assyrie, figures du monde (v. 18). Car «quiconque boit de cette eau-ci aura de nouveau soif»; mais celui qui boit de l'eau que Jésus donne, n'aura plus jamais soif (Jean 4:10, 13, 14 j 4.4-15).