Proverbes 10:1-15

Proverbes 10:1-15

Proverbes de Salomon
Première série : chapitres 10 à 24

10 Proverbes de Salomon.
Un fils sage réjouit [son] père, mais un fils insensé1 est le chagrin de sa mère.
1 ailleurs : sot.

2 Les trésors acquis par la méchanceté1 ne profitent pas, mais la justice délivre de la mort.
1 littéralement : les trésors de la méchanceté.

3 L'Éternel ne laisse pas l'âme du juste avoir faim, mais il repousse l'avidité des méchants.

4 Celui qui agit d'une main nonchalante devient pauvre, mais la main de ceux qui sont actifs enrichit.

5 Celui qui amasse en été est un fils sage ; celui qui dort pendant la moisson est un fils qui fait honte.

6 Il y a des bénédictions sur la tête du juste, mais la bouche des méchants dissimule la violence1.
1 ou : la violence couvre la bouche des méchants.

7 La mémoire du juste est en bénédiction, mais le nom des méchants tombe en pourriture.

8 Celui qui est sage de cœur reçoit les commandements, mais [celui qui est] insensé de lèvres court à sa perte1.
1 littéralement : tombe.

9 Celui qui marche dans l'intégrité marche en sécurité, mais celui qui pervertit ses voies sera connu.

10 Celui qui cligne de l'œil cause du chagrin, mais [celui qui est] insensé de lèvres court à sa perte1.
1 littéralement : tombe.

11 La bouche du juste est une source de vie, mais la bouche des méchants dissimule la violence1.
1 ou : la violence couvre la bouche des méchants.

12 La haine suscite les querelles, mais l'amour couvre toutes les transgressions.

13 Sur les lèvres de l'homme intelligent se trouve la sagesse, mais le bâton est pour le dos de celui qui est dépourvu de sens.

14 Les sages tiennent la connaissance en réserve, mais la ruine est près de la bouche du fou1.
1 ou : mais la bouche du fou est une ruine imminente.

15 Les biens du riche sont sa ville fortifiée ; la ruine des faibles, c'est leur pauvreté.

À partir de ce chapitre, les Proverbes se présentent comme une suite de sentences successives inspirées par la Sagesse. Il n'est pas toujours facile d'en saisir l'ordre ni d'en dégager les pensées principales. Nous ne saurions trop conseiller l'aide de l'ouvrage: Étude sur les Proverbes de H. Rossier pour tirer de ce livre un plus grand profit. Faute de place, nous ne pourrons nous arrêter ici chaque jour que sur un petit nombre de versets.

Le premier sert d'introduction générale: «Un fils sage réjouit son père». Il se complète par le verset 24 du chapitre 23 pv 23.24-25: «Le père du juste aura beaucoup de joie...» (voir aussi ch. 15 v. 20 pv 15.20; ch. 17 v. 21, 25 pv 17.21-25; ch. 29 v. 3 pv 29.3). Pensons à la satisfaction de nos parents quand nous montrons ces caractères de justice et de sagesse selon Dieu. Mais élevons-nous en même temps plus haut pour admirer le Fils dont l'excellente sagesse faisait les joies continuelles de son Père. Non seulement dans l'éternité passée, mais aussi pendant son chemin sur la terre (ch. 4 v. 3 pv 4.1-6; Matthieu 3:17 mt 3.13-17; 17:5 mt 17.1-8).

Les versets qui suivent nous montrent en détail de quelle manière un fils sage honore et réjouit son père: Justice pratique dans l'activité (versets 4, 5), dans la marche (verset 9), dans les paroles (versets 11, 13, 14), voilà ce qu'a manifesté Jésus, et ce qui a réjoui infiniment le cœur du Père (voir Jean 8:29 j 8.28-30).