Job 19:21-29; 20:1-29

Job 19:21-29; 20:1-29

21 « Ayez pitié de moi, ayez pitié de moi, vous mes amis, car la main de °°Dieu m'a atteint !

22 Pourquoi, comme °Dieu, me poursuivez-vous et n'êtes-vous pas rassasiés de ma chair ?

23 Oh ! si seulement mes paroles étaient écrites ! Si seulement elles étaient inscrites dans un livre,

24 avec un stylet de fer et du plomb, et gravées dans le rocher pour toujours !

25 « Et moi, je sais que mon rédempteur est vivant et qu'il se lèvera, le dernier1, sur la terre2.
1 comparer avec Ésaïe 48:12. 2 littéralement : la poussière.

26 Et après ma peau, ceci sera détruit, mais de ma chair je verrai °°Dieu.

27 [C'est lui] que je verrai, moi, pour moi-même, et mes yeux [le] verront, et non [ceux d']un étranger. Mes reins s'épuisent au-dedans de moi.

28 « Si vous dites : "Comment le poursuivrons-nous ?", et que le bien-fondé1 de la parole se trouve en moi,
1 littéralement : la racine.

29 tremblez pour vous-mêmes devant l'épée ! Car l'épée est l'instrument de la fureur contre les iniquités, afin que vous sachiez qu'il y a un jugement ! »

Deuxième discours de Tsophar : Les épreuves ne frappent que les hommes méchants

20 Et Tsophar le Naamathite prit la parole et dit :

2 « C'est pourquoi mes pensées m'inspirent une réponse et [aussi] à cause de ce que je ressens en moi.

3 J'entends une réprimande qui me couvre de honte et mon esprit me répond par mon intelligence.

4 « Sais-tu bien que, de tout temps, depuis que Dieu1 a placé l'homme sur la terre,
1 littéralement : il.

5 le triomphe des méchants est de courte durée, et la joie de l'impur n'est que pour un moment ?

6 Si sa hauteur s'élève jusqu'aux cieux et que sa tête touche les nuages,

7 il périra pour toujours comme ses excréments ; ceux qui l'ont vu diront : "Où est-il ?"

8 Il s'envole comme un rêve et on ne le trouve pas ; et il s'enfuit comme une vision de la nuit.

9 L'œil l'a regardé et ne l'aperçoit plus, et son lieu ne le revoit plus.

10 Ses fils devront indemniser les pauvres et ses mains restitueront sa richesse.

11 Ses os étaient pleins de [la vigueur de sa] jeunesse1 ; elle se couchera avec lui dans la poussière.
1 peut-être : pleins de [péchés de sa] jeunesse ; comparer avec Psaume 90:8.

12 « Si le mal est doux dans sa bouche, [et] qu'il le cache sous sa langue,

13 s'il l'épargne et ne l'abandonne pas, mais qu'il le retienne dans sa bouche1,
1 littéralement : sous son palais.

14 son pain sera changé dans ses entrailles en un venin d'aspic au-dedans de lui.

15 Il a avalé les richesses et il les vomira ; °Dieu les chassera de son ventre.

16 Il sucera le venin des aspics, la langue de la vipère le tuera.

17 Il ne verra plus des ruisseaux, des rivières, des torrents de miel et de caillé.

18 Il rendra le fruit de son travail et ne l'avalera pas ; il le restituera selon sa valeur et ne s'en réjouira pas.

19 Car il a opprimé, délaissé les pauvres ; il a pillé une maison1 qu'il n'avait pas construite.
1 ou : il s'est emparé d'une maison.

20 Parce qu'il n'a pas connu de repos dans son désir1, il ne sauvera rien de ce qu'il a de plus cher.
1 littéralement : ventre.

21 Rien n'a échappé à sa voracité, c'est pourquoi son bien-être ne durera pas.

22 Dans la plénitude de son abondance, il sera dans la détresse ; toutes les mains des malheureux viendront sur lui.

23 Pour remplir son ventre, il arrivera que Dieu1 enverra sur lui l'ardeur de sa colère et fera pleuvoir [ses flèches]2 sur lui, dans sa chair3.
1 littéralement : il. 2 ou : et [la] fera pleuvoir. 3 ou : comme sa nourriture.

24 S'il fuit devant les armes de fer, un arc de bronze le transpercera.

25 Il arrache [la flèche] et elle sort de son corps, et le fer étincelant [sort] de son foie1. Les terreurs sont sur lui.
1 littéralement : sa bile.

26 Toutes les ténèbres sont réservées pour ses trésors ; un feu qu'on n'attise pas le dévorera [et] se rassasiera de ce qui reste dans sa tente.

27 Les cieux révéleront son iniquité et la terre se dressera contre lui.

28 Les biens de sa maison seront emportés, ils s'écouleront [comme des eaux] le jour de sa colère1.
1 c.-à-d. : la colère de Dieu.

29 « Telle est la part que Dieu réserve à l'homme méchant et [tel est] l'héritage qui lui est assigné par °Dieu. »

La véhémence de Job contraste avec les froides sentences de ses trois compagnons. Ceux-ci ne pouvaient lui offrir aucun secours dans sa douleur, mais nous découvrons alors que Job possédait un point d'appui inébranlable: sa foi en un Rédempteur vivant. Les v. 25 à 27 du chapitre 19 nous l'apprennent: Job, comme les autres patriarches, avait reçu une révélation divine au sujet de la résurrection. «De ma chair je verrai Dieu» (comp. Ps. 17:15 ps 17.15).

Combien nous en savons plus qu'eux, nous qui voyons l'avenir dans la pleine lumière du Nouveau Testament! Et pourtant beaucoup d'enfants de Dieu ne dépassent pas la croix où ils contemplent un Sauveur mort pour leurs péchés. Vérité certes inestimable! Mais savons-nous bien tous que notre Rédempteur est maintenant vivant (Apoc. 1:18 ap 1.17-18)? «C'est Christ qui est mort, mais plutôt qui est aussi ressuscité, qui est aussi à la droite de Dieu, qui aussi intercède pour nous» (Rom. 8:34 rm 8.33-35).

À ces remarquables paroles de foi que l'Esprit de Dieu a dictées à Job, Tsophar répond par sa propre intelligence (v. 2, 3). Reprenant le thème d'Éliphaz et de Bildad (ch. 15 v. 20 à 35 jb 15.20-35; ch. 18 v. 5 à 21 jb 18.5-21) il s'étend longuement sur le sort qui attend les méchants, attaquant ainsi indirectement et sans pitié son pauvre ami (voir Prov. 12:18 pv 12.18).