2 Chroniques 25:1-28

2 Chroniques 25:1-28

Amatsia, roi de Juda

25 Amatsia était âgé de 25 ans lorsqu'il commença à régner,1 et il régna 29 ans à Jérusalem. Et le nom de sa mère était Jehoaddan, de Jérusalem.
1 date : 839 av. J.-C.

2 Et il fit ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, non toutefois d'un cœur entier.

3 Et il arriva, quand la royauté fut affermie entre ses mains1, qu'il fit mourir ses serviteurs qui avaient frappé le roi son père.
1 littéralement : quant à lui.

4 Mais il ne mit pas à mort leurs fils, car [il fit] selon ce qui est écrit dans la Loi, dans le livre de Moïse où l'Éternel a donné cet ordre qui dit : « Les pères ne mourront pas pour les fils et les fils ne mourront pas pour les pères, mais chacun mourra pour son péché. »1
1 Deut. 24:16.

5 Et Amatsia rassembla Juda, et il les rangea selon les maisons de [leurs] pères, selon les chefs de milliers et selon les chefs de centaines, pour tout Juda et Benjamin. Et il fit leur recensement, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, et il trouva 300 000 hommes d'élite, aptes à la guerre, portant le javelot et le grand bouclier.

6 Et il prit à sa solde 100 000 hommes forts et courageux, issus d'Israël, pour 100 talents1 d'argent.
1 1 talent = 34,2 kg environ.

7 Or un homme de Dieu vint à lui, en disant : « Ô roi, que l'armée d'Israël ne marche pas avec toi, car l'Éternel n'est pas avec Israël, avec tous les fils d'Éphraïm.

8 Mais si tu veux aller, fais-le, fortifie-toi pour la bataille ! Dieu te fera tomber devant l'ennemi. Car c'est en Dieu qu'est le pouvoir d'aider et de faire tomber. »

9 Et Amatsia dit à l'homme de Dieu : « Mais que faire pour les 100 talents que j'ai donnés à la troupe d'Israël ? » Et l'homme de Dieu répondit : « Il appartient à l'Éternel de te donner beaucoup plus que cela. »

10 Alors Amatsia sépara la troupe qui lui était venue d'Éphraïm, afin qu'ils s'en aillent chez eux1. Mais leur colère s'enflamma beaucoup contre Juda, et ils s'en retournèrent chez eux1 dans une violente colère.
1 littéralement : vers leur lieu.

11 Et Amatsia se fortifia, et conduisit son peuple, et s'en alla dans la vallée du Sel, et il frappa 10 000 [hommes] des fils de Séhir.

12 Et les fils de Juda capturèrent vivants 10 000 hommes, et les menèrent au sommet d'un rocher1, et les précipitèrent depuis le sommet du rocher, et ils furent tous fracassés.
1 hébreu : Séla, qui est aussi le nom d'une ville édomite.

13 Mais ceux de1 la troupe qu'Amatsia avait renvoyée, afin qu'elle n'aille pas à la guerre avec lui, se jetèrent sur les villes de Juda, depuis Samarie jusqu'à Beth-Horon, et y frappèrent 3 000 [hommes], et emportèrent un grand butin.
1 littéralement : les fils de.

Idolâtrie d'Amatsia

14 Et il arriva, après qu'Amatsia fut revenu d'avoir frappé les Édomites, qu'il fit venir les dieux des fils de Séhir, et se les établit pour dieux, et se prosterna devant eux, et leur brûla de l'encens.

15 Alors la colère de l'Éternel s'enflamma contre Amatsia, et il lui envoya un prophète, et il lui dit : « Pourquoi recherches-tu les dieux d'un peuple qui n'ont pas délivré leur peuple de ta main ? »

16 Et il arriva, comme il parlait au roi1, que le roi2 lui dit : « Est-ce qu'on t'a fait conseiller du roi ? Arrête-toi ! Pourquoi te frapperait-on ? » Et le prophète s'arrêta, puis il dit : « Je sais que Dieu a résolu de te perdre, parce que tu as fait cela et que tu n'as pas écouté mon conseil. »
1 littéralement : lui parlait. 2 littéralement : il.

Amatsia est vaincu par Joas, roi d'Israël

17 Alors Amatsia, roi de Juda, prit conseil et envoya dire à Joas, fils de Joakhaz, fils de Jéhu, roi d'Israël : « Viens, affrontons-nous1 ! »2
1 littéralement : voyons-nous en face. 2 date : environ 827 av. J.-C.

18 Et Joas, roi d'Israël, envoya dire à Amatsia, roi de Juda : « La ronce qui est au Liban envoya dire au cèdre qui est au Liban : "Donne ta fille pour femme à mon fils." Mais une bête des champs qui est au Liban est passée et a piétiné la ronce.

19 Voici, tu as frappé Édom, dis-tu. Et ton cœur s'est élevé pour que tu te glorifies. Maintenant, reste dans ta maison. Pourquoi t'engagerais-tu dans le malheur et tomberais-tu, toi et Juda avec toi ? »

20 Mais Amatsia n'écouta pas ; car cela venait de la part de Dieu, afin de les livrer aux mains [de leurs ennemis], parce qu'ils avaient cherché les dieux d'Édom.

21 Et Joas, roi d'Israël, monta, et ils s'affrontèrent1, lui et Amatsia, roi de Juda, à Beth-Shémesh qui est à Juda.
1 littéralement : ils se virent en face.

22 Et Juda fut battu devant Israël, et ils s'enfuirent, chacun à sa tente.

23 Alors Joas, roi d'Israël, prit Amatsia, roi de Juda, fils de Joas, fils de Joakhaz1, à Beth-Shémesh, et il l'amena à Jérusalem. Et il fit une brèche dans la muraille de Jérusalem, depuis la porte d'Éphraïm jusqu'à la porte de l'Angle, [soit] 400 coudées2.
1 Joakhaz est appelé plus haut : Achazia. 2 1 coudée = 44,45 cm environ.

24 Et [il prit] tout l'or, et l'argent, et tous les objets qui furent trouvés dans la Maison de Dieu, sous la garde d'Obed-Édom1, et les trésors de la maison du roi, ainsi que des otages. Puis il s'en retourna à Samarie.
1 littéralement : avec Obed-Édom.

Conspiration contre Amatsia – Mort d'Amatsia

25 Et Amatsia, fils de Joas, roi de Juda, vécut 15 ans après la mort de Joas, fils de Joakhaz, roi d'Israël.

26 Et le reste des actes d'Amatsia, les premiers et les derniers, voici, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Rois de Juda et d'Israël ?

27 Et, à partir du moment où Amatsia se détourna de1 l'Éternel, on forma une conspiration contre lui à Jérusalem, et il s'enfuit à Lakis. Mais on envoya [des gens] après lui à Lakis, et là on le mit à mort.
1 littéralement : d'après.

28 Et on le transporta sur des chevaux, et on l'enterra avec ses pères dans la ville de Juda.

Amatsia succède à son père Joas. Dans l'ensemble il commence par faire ce qui est droit aux yeux de l'Éternel. «Non pas toutefois d'un cœur parfait», est-il ajouté! Un cœur parfait ne signifie pas que le péché en soit absent, mais qu'il contient une volonté arrêtée de ne faire qu'une chose: plaire à Dieu en Lui obéissant (comparer ce mot en Philippiens 3:15 ph 3.1-16 avec le verset qui le précède).

Première faute: Amatsia monte en guerre contre Édom et engage 100 000 mercenaires d'Israël pour renforcer son armée. Repris par un homme de Dieu, il se soumet et triomphe de ses ennemis. Mais ensuite quelle déchéance! Dans ce cœur partagé d'Amatsia, les idoles des Édomites trouvent une place à occuper (voir verset 14). Et, comme il n'est pas possible de servir à la fois Dieu et Mammon (Matthieu 6:24 mt 6.19-24; Luc 16:13 lc 16.9-15), dès ce moment l'Éternel disparait de sa pensée. Amatsia s'en est détourné (verset 27). Si Jésus ne remplit pas tout notre cœur, l'Ennemi saura que mettre dans la place restée vide.

Ayant essuyé une défaite cuisante devant le roi d'Israël, le pauvre Amatsia vit quinze années encore, après quoi il est mis à mort sans avoir manifesté aucun signe de repentance.